The Boys Club #13 — Guilhem (de YouTube), fuckboy repenti

Par  |  | 15 Commentaires

Guilhem Malissen, de Hangover Cuisine, du Club, mais aussi l'ancien taulier de Masculin Singulier, est l'invité de The Boys Club ! Et il y parle de son rapport à la séduction, auparavant très conflictuel, à présent apaisé.

The Boys Club sur les réseaux sociaux

Tu peux à présent suivre The Boys Club sur Facebook, sur Twitter et sur Instagram !

Ahhh quelle joie ! Quel bel épisode !

Guilhem Malissen, alias Guilhem de YouTube, est venu faire ce Boys Club vraiment cool, juste avant la sortie de son premier livre de recettes, Saisons, le 7 juin 2018 dans toutes les bonnes librairies.

Clique pour le précommander !

Au fil de la discussion, j’ai découvert que Guilhem est ce qu’on peut appeler un fuckboy repenti, un ancien mec obsédé par la chope et prêt à tout pour mettre une meuf dans son lit… qui a fini par changer.

Aujourd’hui, Guilhem est amoureux, il n’est plus obnubilé par le nombre de ses conquêtes, et surtout, je trouve qu’il a l’air heureux. Merci à lui de s’être livré !

Dans cet épisode de The Boys Club, on parle de…

Abonne-toi à The Boys Club

Sur YouTube • Sur iTunes • Sur SoundCloud • Sur SpotifySur Deezer • Sur FeedPress

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Khyra
    Khyra, Le 12 février 2019 à 16h29

    Je crois aussi que les gens peuvent changer mais des fois, je me demande s'ils ont vraiment changé ou s'ils disent qu'ils ont changé par intérêt. Surtout quand il s'agit de personnalités publiques et quand les excuses arrivent quand la chose devient publique.
    Je ne sais pas quel rôle il avait exactement dans la ligue du LOL alors peut-être que je pourrai pardonner si son rôle était minime.

    Tout comme on peut pardonner à ceux qui regardait (en riant ou pas) quand on se faisait harceler par d'autres élèves quand on était au collège/lycée. Les harceleurs actifs, ils ne méritent pas d'être pardonnés (sauf si leurs actions n'ont plus aucune conséquences sur le présent). Ils peuvent avoir changé mais toutes nos actions crades ne peuvent pas être toute pardonnées. C'est la vie, des fois on fait des trucs pourris et on doit faire avec notre culpabilité de savoir que des gens ont été blessés.
    Et je trouve justement que comme les victimes ont souffert, c'est bien que les coupables souffrent aussi. :evil: Même si c'est des années plus tard. Comme on dit, Karma is a bitch. :boxing:
    Ça me fait penser à cette scène de Bojack Horseman, J'imagine que si vous ne la regardez pas, cette scène hors contexte ne va pas trop vous spoiler.

    Spoiler
    quand je l'ai vu, je me suis dit "bah voilà ! On nous montre enfin que dire "je suis désolé.e, ça ne résous pas tout et qu'être désolé, n'efface pas ce qu'on a fait".