Lesbeton, le tumblr qui dénonce le harcèlement de rue contre les lesbiennes

Le tumblr Lesbeton recense les pires phrases entendues trop régulièrement par des femmes victimes de harcèlement de rue lesbophobe.

— Article initialement publié le 10 juin 2015

Être une femme en France est malheureusement synonyme d’être victime de harcèlement de rue : remarques sexistes, regards déplacés ou agressions physiques sont le quotidien de trop de femmes.

À lire aussi : Lesbeton lance sa campagne contre le harcèlement lesbophobe

Et c’est encore pire pour les femmes homosexuelles qui ont le toupet de s’afficher en public avec une autre femme, de l’embrasser ou de lui tenir la main.

big-les-degommeuses-lesbophobie

À lire aussi : « Homos, la haine », un documentaire déchirant sur l’homophobie ordinaire

Le tumblr Lesbeton a décidé de montrer cette triste réalité au grand jour avec des photos de femmes lesbiennes victimes de harcèlement de rue, portant un panneau sur lequel sont inscrites les phrases qu’elles peuvent entendre quotidiennement. Le tout donne un sympathique (non) cocktail d’ignorance, d’agressivité et de violence.

À lire aussi : Votre homophobie me rend « malade »

Si vous aussi, vous avez été victimes de harcèlement de rue du fait de votre sexualité, vous pouvez envoyer votre participation à Lesbeton ou en parler sur le forum !

À lire aussi : La lutte contre l’homophobie ordinaire est toujours un combat en 2015

big-deux-ans-apres-lettre-fille-lesbienne-coming-out

Big up
Viens apporter ta pierre aux 34 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mido
    Mido, Le 7 mai 2016 à 12h21

    Je comprends pas du tout, en aucune circonstance, les gens qui se servent des enfants comme de boucliers...
    Franchement, d'après mon expérience, les gamins n'ont aucun mal à accepter que certaines personnes préfèrent les filles ou les garçons, au pire ça les fait rigoler, souvent ils s'en tapent complètement et ils sont plus intéressés par ta coupe de cheveux, ta capacité à faire la roue, ou un insecte écrasé sur leur chaussure. Ou peut-être que c'est moi qui fréquente des gamins bizarres...

Lire l'intégralité des 34 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)