Kaleb & Kordale, les deux papas insultés sur Instagram

Kordale et Kaleb sont deux parents heureux avec leurs trois enfants, et leur bonheur transpire à grosses gouttes de leur compte Instagram. Ça n'empêche pas les haters de hater.

Kaleb & Kordale, les deux papas insultés sur Instagram

Le 14 janvier dernier, Kaleb et Kordale ont, comme des tas de famille dans le monde, mis en ligne sur Instagram un cliché de la leur, de famille. Une photo toute simple qui les montre en train de préparer deux de leurs enfants (leurs deux filles) pour l’école, avec la légende suivante :

« Être père c’est lever nos filles à 5h30, leur préparer le petit-déjeuner, les habiller pour l’école et les mettre dans le bus à 6h30. C’est une journée typique dans notre foyer. Ce n’est pas facile mais nous profitons de chaque moment et de chaque minute de ça. #pèresfiers #pèresnoirs #papasfiers #papasgays »

Car Kaleb et Kordale sont deux hommes qui s’aiment et qui ont eu trois enfants ensemble. Ils aiment leurs gosses autant qu’ils aiment leur vie et c’est donc tout naturellement qu’ils partagent cette dernière sur Internet, au compte-goutte, avec juste ce qu’il faut d’impudeur pour toucher un maximum de personne.

Oui mais voilà : comme il fallait malheureusement s’y attendre, ce bonheur simple ne réjouit pas tout le monde et la vague de « mécontentement » est venue quand ils ont publié cette photo, précisément. Un raz-de-marée de réactions homophobes a suivi. Homophobes mais pas que, d’ailleurs : Kaleb et Kordale sont noirs et ont essuyé des provocations racistes, supprimées depuis pour la plupart, selon New Now Next.

On peut tout de même tomber çà et là sur des questions tellement stupides qu’elles donnent envie de se taper la tête contre les murs, à l’image de celle ci-dessous, par exemple. L’auteure y met les formes et ça rappelle qu’on a beau faire preuve de toute la bonne volonté du monde et qu’on n’a pas de volonté de nuire, on peut tout de même être totalement à côté de la plaque. (J’ai choisi de cacher son pseudo parce qu’il s’agit pas de la montrer du doigt, mais plutôt la société et le contexte actuel qui font qu’elle se pose la question.)

« Sans indiscrétion avec aucune intention de manquer de respect. Je suis vraiment curieuse de connaître vos intentions et celles de votre mari : vous comptez élever votre fils pour qu’il devienne gay ? […] J’ai une très bonne amie qui a eu un garçon avec un homme qu’elle connaissait depuis longtemps et dit maintenant qu’il est bisexuel ; quand le père passe du temps avec leur fils, il est avec son ami gay. Comme c’est un enfant de 2 presque 3 ans, je pense que ça prête à confusion pour lui mais je crois aussi qu’en grandissant on suit son coeur. »

Depuis, heureusement, la vague de haine a été contrebalancée par une vague de soutien venue de milliers d’internautes désireux de donner du baume au coeur de Kordale et Kaleb ou simplement de faire part de leur émotion à voir un compte Instagram avec autant d’amour et de mignonnerie dedans.

À noter, en revanche, que le site Mused à destination de la communauté noire et homosexuelle déplore qu’une partie des commentaires positifs soient à base de « Enfin un couple gay et noir avec des enfants ! ». Le magazine regrette ainsi :

« Ce ne sont pas les commentaires négatifs qui ont surpris, mais les positifs : « Enfin un couple gay noir ». Ça ne représente pas tous les commentaires mais la plupart des choses sympa évoquaient deux points.

1. Le fait que c’était un couple d’homosexuels noirs.
2. Le fait que deux hommes noires s’occupent d’enfants.

Soupir.

Sommes-nous à ce point « protégés » des couples noirs homosexuels que l’opinion publique ne sait même pas que nous existons ? Mais peut-on les blâmer ? Quasiment aucune image d’amour homosexuel ne montre des personnes de couleur. »

Kaleb et Kordale ont décidé d’écrire une tribune sur la vague de haine qui les a touchés pour la version américaine du Huffington Post :

« En ce qui concerne l’aspect positif, oui, nous sommes deux hommes homosexuels qui élevons trois enfants et nous n’avons aucun problème à les préparer pour aller à l’école chaque matin. Ça marche pour tout ce dont ils ont besoin pour l’école !

Nos enfants ont la chance d’avoir trois parents (Kordale, Kaleb et leur mère) qui les aiment, qui prennent soin d’eux et qui les soutiennent dans toutes les décisions qu’ils ont prises et qu’ils prendront en grandissant. Nous avons la chance de pouvoir subvenir à leurs besoins avec des moyens que beaucoup de familles n’ont pas, et nous sommes heureux de savoir qu’ils ne manquent de rien.

Notre principal but en tant que parents est de leur donner de l’amour, de l’éducation, du soutien, des encouragements et encore de l’amour !

En ce qui concerne les choses négatives, les gens n’arrivent pas à réaliser que nous sommes des personnes aussi avec des enfants qui nous aiment. Nous faisons ce qui est nécessaire pour qu’ils réussissent dans ce monde en mutation constante, mais il est triste de constater que nous sommes discriminés à cause de notre sexualité et/ou ce que nous faisons derrière des portes closes — ça ne regarde personne.

Nous acceptons sans sourciller ce qui a été dit. Nous avons mis la photo sur les réseaux sociaux pour recevoir des opinions et nous ne pouvons pas être en colère quand les gens nous donnent simplement ça : une opinion.

Les gens ont tendance à penser que les personnes homosexuelles ne peuvent pas éduquer des enfants hétérosexuels. À la place, ils nous dénigrent en s’imaginant qu’on les « contamine » ou qu’on « crée la confusion en eux » vis-à-vis de ce que la société considère comme quelque chose de mal car nous sommes gays. Mais tout ceci devient presque comique parce que les gens oublient d’où viennent un grand nombre de gays : d’un foyer hétérosexuel.

Voilà encore un exemple de ce que nous sommes en tant que nation en 2014 : on discrimine de manière permanente les homosexuel-le-s. Être homosexuel est devenu la nouvelle normalité pour certains et aucun jugement n’est nécessaire, juste l’égalité !

Nous sommes peut-être gays, mais ça n’est pas forcément incompatible avec ce qu’un couple hétérosexuel est capable de faire ! Nous, homosexuel-le-s, sommes tout aussi éduqués et passionnés à propos de ce qu’on fait et de comment on le fait ! »

Parce que c’est vrai : ce qui est touchant, c’est simplement que Kordale et Kaleb sont deux parents heureux en couple et en famille, ni plus ni moins. MAIS nous sommes malheureusement dans un monde parfois bien triste où certaines personnes pleines d’ignorance ont besoin qu’on leur prouve que deux personnes du même sexe peuvent être de bons parents. Comme si l’amour qu’on était capable de porter à un enfant pouvait dépendre de notre orientation sexuelle. Classic shit.

Quoiqu’il en soit, pour te prendre un shot de bonheur familial dans la face, tu peux t’abonner au compte Instagram de Kaleb et Kordale. Tu n’y trouveras que de l’amour, plein, tellement que si ton palpitant n’en ressort pas tout fondu c’est que tu es prête à regarder Le Tombeau des Lucioles sans chialer.

Mais comme le relève Gawker, ce ne sont pas que les parents gays comme Kaleb et Kordale qui peuvent être concernés par les insultes sur Instagram : il y a quelques semaines, c’est Doyin Richards qui avait sévèrement été provoqué.

Au mois d’octobre (pendant lequel il avait décidé de ne pas travailler pour pouvoir profiter de ses filles, en particulier de la plus jeune, alors âgée de trois mois), il a posté sur son blog (où il incite ses lecteurs à s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants) une photo de lui et de sa progéniture… Et a alors reçu des attaques à base de racisme, de sexisme voire des deux (« rends les enfants à leur maman et retourne vendre de la drogue et faire de la contrefaçon de CD de rap »). D’autres remettaient parfois en doute sa paternité sur Internet.

L’ironie de l’histoire ? La photo le montrait en train de coiffer sa fille. Décidément…

– via

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 38 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Olimeli
    Olimeli, Le 1 août 2014 à 17h16

    cette phrase est un peu bizarre (ou maladroite?) : Car Kaleb et Kordale sont deux hommes qui s’aiment et qui ont eu trois enfants ensemble.
    2 hommes ou 2 femmes ne peuvent pas faire d enfants ensemble ils doivent faire appel a une tierce personne...jusqu'a preuve du contraire ;)

Lire l'intégralité des 38 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)