Des fringues pour se réapproprier… les insultes sexistes

Kidd Bell reprend des insultes faites aux femmes et te propose de les porter fièrement. C'est un projet de réappropriation intéressant !

On peut énumérer sans problème nos souvenirs de harcèlement de rue avec des interpellations blessantes, à grands coups de « connasse », « salope » et autres joyeusetés.

Kidd Bell est une marque qui propose à ses client•es de se réapproprier ces mots employés pour nous faire du mal et de les porter tel un fier étendard.

La personne à l’initiative de cette démarche est une jeune femme nommée Whitney Bell. C’est une artiste connue pour son exposition I didn’t ask for this : a lifetime of dick pics, une installation regroupant toutes les photos indésirables de pénis qu’elle a reçues.

Un travail qui a trouvé un si grand public qu’elle continue à propager son discours féministe avec cette ligne de vêtements et accessoires dont voici le manifeste :

« On veut t’encourager à réclamer les mots qui ont été utilisés pour nous détruire. Porte-les avec fierté et sois à l’aise de montrer ta peau ou de la couvrir. On veut que tu saches que tu peux coucher avec autant de personnes que tu veux, ou ne pas coucher du tout. Mais aucun de ces choix ne te définit. Il est temps que nous les femmes commencions à faire ce qui nous plaît.

Ce n’est pas juste pour les filles — ce serait assez binaire de notre part, pas vrai ? Tant que tu es féministe, tu es bienvenu•e. »

Dans son interview donné à Bustle, Whitney Bell dit :

« Pour la première fois les femmes font enfin ce qu’elles veulent, ou du moins elles essayent. Je crée ça pour cette nouvelle ère de femmes. Pour cette fille qui en a marre d’être traitée de salope, pour l’adolescente qui trouve que son uniforme scolaire c’est des conneries misogynes, pour la putain de boss qui n’a pas honte d’être forte. »

À lire aussi : « Tu seras une salope, ma fille », un billet sur le slut-shaming qui frappe fort

L’artiste s’est associée à 70 autres pour proposer des vêtements, des pin’s, et autres tampons-vulves sur leur boutique en ligne. Elle inclut dans ce projet des mannequins représentant toutes les tailles vendues, du XS au XXL. Personnellement, je suis comblée.

big-selection-shopping-anti-harcelement

Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bananou
    Bananou, Le 20 septembre 2016 à 20h36

    Waow c'est génial ! Je rentre pas dans leur XXL, dommage, j'étais en amour avec la culotte "You're disgusting" :d

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)