Les huiles végétales en cosmétique

Les huiles végétales dévoilent leurs bienfaits avec le boom des cosmétiques naturels et « faits maison », il était temps qu'on t'en parle !

Les huiles végétales en cosmétique

Article initialement publié le 11 septembre 2013

Les huiles végétales, c’est quoi ?

Comme leur nom l’indique, les huiles végétales proviennent de… végétaux ! Ce sont des corps gras extraits de noix, pépins, graines, etc. Elles sont utilisées dans différents domaines, dont la cosmétique naturelle (dans la cosmétique traditionnelle, on utilise surtout des silicones et des huiles minérales).

Il existe deux méthodes d’extraction de l’huile : l’extraction mécanique et l’extraction chimique.

L’extraction mécanique permet d’obtenir de l’huile vierge de première pression à froid sans additifs. Il s’agit d’une appellation réglementée. C’est une huile pure sans traitement ni additifs.

Dans le cas d’une extraction chimique, le pressage des graines ou des fruits s’accompagne d’un chauffage à température élevée et d’ajouts de solvants. Des additifs peuvent aussi être ajoutés. Cette technique permet un meilleur rendement mais les huiles végétales produites sont de moindre qualité et ne sont pas recommandées pour les tambouilles maison.

Pour fabriquer toi-même tes cosmétiques, tu ne trouveras pas mieux que les huiles vierges de première pression à froid. Si c’est un peu mieux de choisir une huile végétale bio (les produits chimiques imposés à la graine ou au fruit lors de la culture ont tendance à se loger dans la partie lipidique de l’aliment, celle qu’on extrait pour obtenir de l’huile), il est surtout important de repérer les mots « vierge » et « première pression à froid » sur le flacon qui te fait de l’œil.

Les huiles végétales sont très fragiles et s’oxydent vite (ne t’inquiète pas, tu le sentiras vite s’il y en a une qui a tourné…), je te conseille donc de conserver les tiennes dans ton réfrigérateur et, si possible, dans un contenant opaque.

Quelles huiles végétales pour moi ?

Voici un petit tableau regroupant les huiles végétales que tu peux utiliser selon le résultat recherché et ton type de peau. Il existe autant d’huiles végétales que de soucis à traiter, alors n’hésite pas à faire quelques recherches de ton côté pour trouver celles qui te correspondront le mieux.

Pour nourrir les cheveux et les ongles Ricin, avocat, coco, argan.
Pour réguler le sébum Noisette, jojoba, yangu, papaye.
Pour nourrir les peaux sèches Jojoba, sésame, bourrache, camélia, coton.
Peau réparer les peaux agressées Amande douce, baobab, pépins de cassis, chanvre, macadamia, sésame.
Pour réguler les peaux mixtes Chanvre, noyaux d’abricots, pépins de raisins, rose musquée.
Pour purifier les peaux grasses Baies de laurier, nigelle
Pour protéger sa peau du soleil Argousier, buriti, figue de barbarie.

Les huiles végétales dans les cosmétiques « maison »

En cosmétique, les huiles végétales sont aussi bien utilisées pour diluer des huiles essentielles que pour leurs propres vertus. Tu peux les utiliser en remplacement de ta crème hydratante, en masque capillaire, comme sérum traitant… À toi de voir selon leur texture et tes habitudes beauté. Elles peuvent être mélangées entre elles mais tu peux aussi n’en utiliser qu’une seule à la fois.

Si tu souhaites mélanger ton huile végétale avec une huile essentielle afin de coupler leurs bénéfices, fais-le avec parcimonie. Personne n’est à l’abri d’une jolie petite réaction allergique, et en cosmétique le mieux est souvent l’ennemi du bien.

En général, on considère que ta préparation finale ne doit contenir qu’entre 1% et 3% d’huiles essentielles pour être efficace sans risquer d’irriter la peau. Je te conseille de commencer par un dosage d’1%, de voir comment réagit ta peau et de monter progressivement jusqu’à 3%.

La question des huiles estérifiées

Dans les cosmétiques naturels industriels, les huiles végétales sont de plus en plus remplacées par des huiles estérifiées, ce qui ne plaît pas à tout le monde.

Les huiles estérifiées sont des huiles naturelles d’une manière ou d’une autre. Elles sont le résultat du dédoublement d’une huile végétale. C’est-à-dire qu’on utilise les différents acides gras présents dans l’huile végétale et qu’on les combine avec du glycérol ou d’autres alcools pour obtenir de nouvelles liaisons ayant des propriétés différentes. Elles peuvent contenir des ingrédients issus de la pétrochimie, comme l’Isopropyl Palmitate.

Ce sont des huiles synthétiques car elles ne proviennent pas directement de la pression de pulpes/graines. Elles sont généralement plus fluides et plus pénétrantes que les huiles végétales. On en utilise beaucoup dans des produits de type « huile sèche », car elles donnent un fini non gras, au contraire d’une huile végétale pure.

Alors, que leur reproche-t-on à ces petites huiles estérifiées ? D’être moins bénéfiques pour la peau que les huiles végétales vierges. C’est tout. En revanche, elles sont très utiles pour donner aux crèmes une texture proche de celles de la cosmétique conventionnelle mais c’est à peu près tout. Pour les fabricants de cosmétiques, elles sont aussi moins chères à produire que les huiles végétales vierges. Voilà, il y a du bon comme du mauvais.

Si tu veux savoir si ton produit naturel préféré contient des huiles estérifiées (ce qui ne veut pas dire que tu dois le jeter, attention !), voici quelques noms à repérer dans sa formulation : Caprylic Capric Triglyceride, Coco Caprylate Caprate, Oleyl Erucate, Oleyl Linoleate et Decyl Oleate.

Où acheter ses huiles végétales ?

Tu as de la chance, tu peux acheter des huiles végétales aussi bien en pharmacie qu’en magasin bio. Certains supermarchés proposent même une petite sélection de produits dans leur rayon beauté.

Si tu n’as pas envie de te déplacer, beaucoup de boutiques en ligne, dont le fameux Aroma Zone, proposent à la vente des huiles végétales en plus d’être de véritables mines d’informations. N’hésite pas à te balader sur ce genre de sites spécialisés dans les produits naturels et la cosmétique maison, tu y trouveras plein d’astuces et de recettes faciles.

Voilà, j’espère avoir répondu à toutes les questions que tu te posais en secret sur les huiles végétales !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Giotto
    Giotto, Le 25 novembre 2014 à 16h48

    Et connaissez vous la différence (et du coup le mode d'usage) entre une huile et un macérat huileux ? :cretin:

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)