Emma Watson beatboxe avec Lin Manuel Miranda en rap freestyle sur l’égalité des genres

Emma Watson a des talents cachés, et cette fois-ci, c'est le beatbox qu'elle maîtrise. Et elle se débrouille plutôt pas trop mal, en compagnie de Lin-Manuel Miranda, qui vient superposer un rap improvisé.

Après une interview de Tom Hanks par Emma Watson, la jeune militante pour l’égalité des sexes remet le couvert, et cette fois-ci avec nul autre que Lin-Manuel Miranda, le créateur de la déferlante comédie musicale Hamilton ! Après tout, l’occasion faisait le larron puisque le clip a été tourné pour le mouvement HeForShe promouvant l’égalité en l’honneur de la journée internationale des droits des femmes.

8-mars-2016_620

Désolée pour ce grand moment de fangirlisme, mais Emma Watson est trop mignonne quand elle apparaît comme super embarrassée à l’idée de beatboxer. Mais c’était le deal avec son invité ! Elle sort un rythme de beatbox relativement simple, je l’accorde, mais solide : après tout elle n’est pas une professionnelle même si elle gère quand même la fougère avec cette démonstration.

À lire aussi : Messieurs, l’égalité hommes-femmes ne se fera pas sans vous

Autre grand moment de fangirlisme : quand Lin-Manuel Miranda lui demande sur quoi il doit improviser, et que très naturellement, l’actrice lui répond l’égalité des genres. Le compositeur confirme bien sûr qu’il est féministe, et il enchaîne des phrases prônant l’égalité de droit dès la naissance, mais aussi l’égalité des salaires… avant de dérailler du sujet !

En conclusion, je suis complètement d’accord avec Lin-Manuel Miranda qui prévoit sûrement le futur en disant :

C’est trop un mème, merci, c’est l’équipe de rêve du beatbox.

À la fin, vous pourrez voir une Emma Watson (encore plus mignonne) rouge comme une pivoine, ou devrais-je dire, rouge comme une tomato-tomayto.

Si vous vous demandez ce qu’est Hamilton… si ce n’est la meilleure comédie musicale de la décennie, et en plus ça parle des pères fondateurs des États-Unis, je poste le passage d’une partie du cast à la Maison Blanche, où le président des États-Unis lui-même les a invités pour une prestation unique qu’il introduit.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Noannelle
    Noannelle, Le 19 mars 2016 à 16h50

    Witch Baby
    Ah, je les adore, ces deux-là !
    Emma, chaque jour je t'aime un peu plus. :puppyeyes:

    @Biscotte Mulotte voilà ma traduction faite à la va-vite, clairement pas parfaite, et pour les rimes on repassera, mais j'espère que ça va. :happy:

    "...Parfait. Yo, ah, c'est Lin, et je dois rire, comment est-ce qu'on peut ne pas être égaux ?
    On est genre la moitié. Genre les femmes sont la moitié des gens sur terre.
    Et oui, elle auraient dû être égales depuis la naissance,
    Ca veut dire tout le temps, tous les jours, salaire égal, tous les aspects,
    Ok, est-ce qu'on est vraiment ok ?
    Oh la vache*, yo, ce beatbox est fantastique... animaux, et où les trouver,
    Yo, je change drastiquement le récit,
    Regarde ! T'as continué [s'adressant à Emma] !
    Oh purée*, j'adore regarder ça, continue ton flow,
    La vache, c'est tellement un meme,
    Merci, c'est la dreamteam du beatbox."


    *(oh mon Dieu mais sans le blasphème, je savais pas quoi mettre d'autre hahaha)
    Je peux noter que le "je change drastiquement le récit (*ou la narration si on veut être littéral)" est une référence à Eliza qui dit "I'm erasing myself from the narrative" et à Angelica et son "I'm a compell him to include women in the sequel" donc aux femmes qui choisissent leur rôle dans l'Histoire (aka le récit)... Sorry, je suis un peu beaucoup obsédée par cette comédie musicale! C'est tellement un chef d'oeuvre!!

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)