Cyril Hanouna et son canular homophobe : 20 000 plaintes au CSA et le retrait de plusieurs annonceurs

Par  |  | 225 Commentaires

Cyril Hanouna et son émission Touche Pas à Mon Poste vont de plus en plus loin. Le CSA a été saisi plusieurs dizaines de milliers de fois.

Cyril Hanouna et son canular homophobe : 20 000 plaintes au CSA et le retrait de plusieurs annonceurs

C’est un nouvel extrait de l’émission Touche Pas à Mon Poste qui a enflammé les réseaux sociaux. Jeudi 18 mai, vers 22h, Cyril Hanouna est en direct sur C8.

Dans une séquence baptisée Baba Hotline, Cyril Hanouna répond au téléphone, en direct. Plus tôt dans la journée, il a publié une petite annonce très provocatrice sur un site mettant en lien des particuliers, notamment pour des rencontres, avec la consigne d’appeler après 22 heures…

En direct, plusieurs appels se succèdent. Hanouna décroche et improvise, modifie sa voix en caricature de stéréotype efféminé

Au bout du fil, les hommes piégés ignorent qu’ils sont en direct. Extrait ci-dessous…

À lire aussi : Cyril Hanouna visé par le CSA après « l’affaire » JoeyStarr VS Gilles Verdez

Le canular de Cyril Hanouna: la vraie technique de chasse des homophobes

Il manque à cette « blague » le contexte qui la rend glaçante : se faire passer pour un homme gay à la recherche d’un partenaire, c’est aussi comme ça que les homophobes « chassent du pédé », selon leurs termes.

C’est pratique : vous hameçonnez une proie, vous lui donnez rendez-vous dans un lieu discret — plus l’homosexualité est réprimée, plus il faut faire preuve de discrétion, voyez-vous.

Lorsque la victime découvre qu’elle a été piégée, c’est trop tard. Ils sont souvent plusieurs, souvent armés. Ça finit mal.

À lire aussi : « Homos, la haine », un documentaire déchirant sur l’homophobie ordinaire

J’espère qu’un jour on pourra se permettre d’en rire, de la folie homophobe de nos sociétés contemporaines. Ce qui est sûr, c’est que ce jour n’est pas aujourd’hui.

Je ne peux pas rire de ce canular téléphonique, alors qu’au même moment, en Tchétchénie, des homosexuels sont chassés, battus, torturés, exécutés au seul motif de leur orientation sexuelle.

Le drame de cette séquence, dans ce contexte, c’est son timing…

À lire aussi : Il faut parler de l’horreur homophobe en Tchétchénie, alerte Hugo Travers

Cyril Hanouna et la lutte contre l’homophobie : un pas en avant, deux pas en arrière

L’autre drame de cette séquence, c’est encore son timing. Mercredi 17 mai, c’était la journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie. À cette occasion, France 2 a diffusé un téléfilm sur l’homosexualité de deux adolescents : Baisés cachés

Le film a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, où il était commenté en direct. La diffusion était suivie d’un débat, en présence de Patrick Timsit et des jeunes acteurs du film.

Baisés cachés faisait le tour des problématiques liées à l’acceptation de l’homosexualité dans la société française : la pression sociale, les préjugés, les stéréotypes, le jugement des autres… La peur, la déception, la violence aussi, le suicide.

À lire aussi : Les baisers entre personnes du même genre ne sont pas des blagues (n’en déplaise au PAF)

Une soirée entière dédiée au sujet, un traitement aussi juste, aussi complet, c’était un véritable encouragement. L’égalité avance. On n’y est pas encore, mais on y arrive.

Et puis, le lendemain, presqu’à la même heure mais sur une autre chaîne, Cyril Hanouna faisait ça. Il se faisait passer pour une caricature de gay, et ça le faisait marrer, de piéger des homosexuels.

L’une des victimes de Cyril Hanouna « en état de détresse »

La séquence en question, Baba Hotline, a choqué. Depuis jeudi soir, plus de 20 000 plaintes ont été envoyées au CSA. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel avait déjà adressée une mise en garde à C8 et Cyril Hanouna pour l’émission Touche pas à mon poste.

Lorsqu’une figurante avait été victime d’agression sexuelle sur le plateau — lorsqu’un individu vous embrasse les seins sans votre consentement, c’est une agression sexuelle, en fait — et lorsque Cyril Hanouna avait trouvé super marrant de faire croire à Matthieu Delormeau qu’il avait tué quelqu’un (et que ce serait bien que Matthieu Delormeau porte le chapeau, par loyauté.)

Cette fois-ci, ce sont peut-être les conséquences de ce canular qui auront ému une partie des plaignant•es. En effet, on apprenait lundi 22 mai que l’une des victimes de Cyril Hanouna, jeudi 18 mai, a appelé Le Refuge pendant la nuit, une association d’aide aux jeunes LGBT.

Nicolas Noguier, le président du Refuge, s’est fendu d’un post Facebook laconique pour dénoncer cette situation.

À LCI, il raconte l’appel téléphonique reçu par Le Refuge dans la nuit de jeudi à vendredi:

« Notre écoutant a dû échanger environ 1 heure 30 avec l’un des jeunes piégé par M. Cyril Hanouna et qui était dans un état de détresse morale épouvantable. »

D’autres voix s’étaient élevées pendant le weekend, pour dénoncer le procédé honteux de Cyril Hanouna.

Nadia Daam le qualifie de « danger public » sur Slate, France TV infos compile les réactions les plus virales, parmi lesquelles deux qui m’ont particulièrement touchée : celle du réalisateur Ismaël Saidi et de Mathieu Magnaudeix, journaliste.

Sur France Inter, lundi 22 mai, Sophia Aram ne le rate pas. Une synthèse très sévère mais très juste de l’affaire, sans concession envers toutes celles et ceux qui assistent à ce spectacle affligeant, sans réagir lorsque les limites du divertissement sont largement franchies.

À lire aussi : Cyril Hanouna, Enora Malagré et les filles faciles

Cyril Hanouna lâchés par plusieurs annonceurs

La réaction du CSA se fait encore attendre, à l’heure où j’écris ces lignes. En revanche, celles des annonceurs s’est faite connaître dans la soirée du 22 mai.

C’est Buzzfeed qui livre l’info : Bosch, Chanel, Disney, Petit Navire : les annonceurs lâchent Hanouna.

Ces marques, bientôt suivies par d’autres (Décathlon, le Groupe PSA et Flunch), ont décidé de retirer leurs spots publicitaires de la tranche horaire de Cyril Hanouna sur C8.

Et c’est peut-être cette action qui finira par véritablement avoir un impact sur le chroniqueur et son émission : frapper au porte-monnaie.

Cyril Hanouna : « J’ai commis une erreur »

Dans l’émission du lundi 22 mai, au soir, Cyril Hanouna avait invité le porte-parole de Stop Homophobie, Alexandre Marcel, lequel a expliqué que les homosexuels sont actuellement encore persécutés dans le monde.

D’où le fait qu’ils se passeraient bien de l’être également dans des émissions de divertissement…

Cyril Hanouna a admis avoir « commis une erreur ». Sa solution ? Que tous les humoristes cessent séance tenante de faire « des blagues homosexuelles ».

C’est marrant parce que vendredi 19 mai, soit le lendemain du canular dramatique et après toute une journée de réactions choquées et outrées, le même débat n’avait pas débouché sur la même conclusion…

C’était carrément la « fin de cette polémique », tweetait Hanouna le soir-même. Qu’est-ce qui a changé entre vendredi et lundi? L’affluence de témoignages et de plaintes? Le retrait des sponsors?

L’avenir le dira peut-être…

Pour avoir regardé des replays de TPMP et Radio Baba, je suis vraiment surprise de la fréquence et du nombre de « blagues homosexuelles » ou de simples allusions que peut faire Hanouna au sein d’une seule émission.

Curieuse de voir s’il arrivera vraiment à arrêter ça du jour au lendemain…

À lire aussi : Votre homophobie me rend « malade »

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Clemence Bodoc

Anciennement Marie.Charlotte, Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.


Tous ses articles

Commentaires
  • Epectase
    Epectase, Le 26 juillet 2017 à 14h08

    Quand on voit ce qu'ils brassent sur C8 comme argent ne serait-ce que sur TPMP c'est quedal...
    A minima des excuses publiques sur la chaine, une amende pour Hanouna ou sa boite de prod et pas que pour la chaine, l'intervention d'une association de soutien LGBT, le numéro d'une de ces associations affiché en permanence sur l'emission pendant quelques temps, faire quelque chose de concret et qui ai un sens...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!