Une militante anti-IVG plutôt forceuse a été condamnée (et tant mieux)

Par  |  | 8 Commentaires

Une militante anti-IVG a été condamnée à une belle amende, malgré les efforts de ses avocats issus d'un lobby chrétien. La propagande ne passera pas.

Une militante anti-IVG plutôt forceuse a été condamnée (et tant mieux)

L’IVG, en France, a été légalisée en 1975 par un texte qui porte le nom d’une grande dame : la loi Veil.

En 2014, dans le cadre de la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, on a retiré du droit à l’IVG la mention de « femme en situation de détresse », après un débat animé à l’Assemblée Nationale.

Et depuis 2017, les contenus postés sur Internet peuvent également être concernés par le délit d’entrave à l’IVG.

Mais j’ai toujours en tête, quand j’y pense, les mots d’une autre Simone, de Beauvoir cette fois-ci.

N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant.

Il existe encore, à travers le monde, de nombreuses personnes luttant contre l’IVG. En Australie, l’une d’entre elles vient d’être condamnée, et c’est une première.

La militante anti-IVG condamnée en Australie

Buzzfeed News relaie l’histoire de Kathy Clubb, mère de 13 enfants et militante anti-IVG qui vient d’être condamnée par la justice australienne à payer 5000$ d’amende.

Son délit ? Forcer sa propagande jusqu’à des endroits où il lui était interdit de militer.

En Australie, dans l’État du Victoria, les lieux où sont pratiquées les IVG sont en effet entourés depuis 2015 d’une safe access zone, ce qui signifie qu’il est interdit de manifester dans un rayon de 150 mètres autour du lieu en question.

Il est également interdit d’enregistrer les personnes se rendant ou sortant de ces lieux (photos, vidéos, captation audio…), y compris celles qui y travaillent.

Kathy Clubb est accusée d’avoir, en août 2016, franchi les limites de la safe access zone entourant un centre médical de Melbourne pour tendre des prospectus anti-IVG à un couple.

Elle a été soutenue par des avocats du Lobby Chrétien Australien, qui ont argué que les safe access zones étaient anticonstitutionnelles car allant à l’encontre de la liberté de culte et d’expression.

Mais la Justice a décrété que ces zones n’enfreignent pas la constitution. Elles ne privent personne du droit à la liberté d’expression : elles restreignent simplement le droit à manifester dans un petit périmètre.

Kathy Clubb a été condamnée à 5000$ d’amende. C’est la première condamnation liée au non-respect d’une safe access zone.

La ministre de la santé de l’État de Victoria, Jill Hennessy, a déclaré :

« C’est bien de voir que nos nouvelles lois sur les safe access zones sont constitutionnelles et efficaces. Nous les avons mises en place pour protéger le droit au secret médical des femmes ayant recours à l’IVG. »

Contre la propagande des anti-IVG

Enfreindre la loi pour faire de la propagande, ça ne me surprend pas venant de militant•es anti-IVG.

En France, il y a une semaine à peine, a eu lieu une prière de rue catholique contre l’avortement à laquelle ont fait face des contre-manifestant•es dénonçant l’intégrisme religieux.

Des anti-IVG ont tenté de récupérer Simone Veil, la folie Pokémon Go et misent sur la fragilité des personnes enceintes cherchant de l’aide pour répandre mensonges et propagande.

Les initiatives comme celles des safe access zones protègent les gens les plus vulnérables des personnes voulant les priver d’un droit, et il est important de reconnaître leur importance, leur efficacité.

Répétons, encore et encore, ce mantra :

« Mon corps, mon choix ! »

À lire aussi : Les stratégies des anti-IVG de 2017 passées à la loupe

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (8) Facebook ()
  • HiCarotte
    HiCarotte, Le 15 octobre 2017 à 14h09

    @Glitteroo
    Je comprends bien ce que tu veux dire. Je soulignais simplement le fait qu'on associe bien trop souvent les catholiques et les chrétiens à ces personnes alors que tous ne sont pas comme ça. Beaucoup de personnes ont oublié que la religion transmet des messages de paix et cela parce que certains ont décidé de se servir de la religion pour justifier leurs pensées loin d'être catholiques.
    De plus en plus souvent je me retrouve dans des situations où des anti-religion (pas des athées, des anti-religion) vont essayer de me convaincre que je suis stupide de croire et que la religion c'est le mal sans jamais avoir étudié de textes religieux. La haine ne fait pas partie de la vie d'un croyant normalement et c'est trop souvent oublié à cause de personnes comme celle de l'article qui ont oublié les fondements de la religion qu'ils citent.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!