Clara nous parle de son Cher Corps qu’elle aime enfin après avoir vaincu la boulimie

Par  |  | 2 Commentaires

Dans ce dixième épisode de Cher Corps, Léa Bordier donne la parole à Clara qui nous raconte comment elle aime enfin son corps. Après un passé de boulimie et de souffrance, elle s'est battue pour se le réapproprier.

Clara nous parle de son Cher Corps qu’elle aime enfin après avoir vaincu la boulimie

C’est déjà le dixième Cher Corps que Léa Bordier publie, et la qualité ne faiblit pas !

Le dernier épisode donne la parole à Clara, qui a 21 ans et partage son histoire compliquée avec son corps. Elle est enfin parvenue à l’aimer il y a presque un an, après un parcours difficile et avec des aides précieuses.

De la boulimie à l’amour de son corps

Clara raconte venir de loin, ayant souffert de troubles alimentaires compulsifs, elle avait un rapport très compliqué avec la nourriture et l’impression que son corps ne lui appartenait pas.

Avec l’aide d’une thérapie et du féminisme, elle a pu surmonter cette souffrance — qu’elle dénonce aujourd’hui comme étant banalisée, alors que c’est elle, et non les corps, qui est anormale.

Maintenant elle voit vraiment son corps de l’intérieur, l’aime et comprend qu’il fait partie d’elle, n’est pas un objet détaché. « Je ne me juge plus », précise-t-elle.

Un jugement qui n’était même pas vraiment le sien.

À lire aussi : Ma jalousie, le corps des autres et moi

Quand la société s’approprie notre propre corps

Clara a longtemps vu son corps comme un objet, la faute à la société, l’école y compris, qui ne nous dit jamais que notre corps nous appartient : personne ne nous dit qu’il est bien, qu’il est normal quel qu’il soit, et que personne n’a le droit de le juger.

Alors qu’elle était jeune et ne se sentait pas encore femme, la société la voyait déjà comme une femme. Elle a alors intériorisé que son corps était trop « séducteur ».

Elle explique ainsi avoir beaucoup souffert du harcèlement de rue, qui a commencé dès ses 12 ans et a été un obstacle de taille quand elle se battait pour se réapproprier son corps.

big-body-positive-mouvement

Une souffrance anormale à régler

C’est là que se cristallise le problème des femmes avec leur corps pour Clara : on le voit avec les yeux des magazines, des hommes… comme un objet extérieur. Une logique de jugement et de comparaison s’installe, généralement quand on se construit.

Étant vendeuse, le bilan est pour elle terrible : la plupart des clientes, de tous les âges, ne se trouvent pas belles, disent qu’elles doivent maigrir…

Clara conclut que tous ces complexes ne sont pas « quelque chose de normal » :

« On n’a pas à se voir comme ça, ce n’est pas sain, pas normal. […] Ça va pas te rajouter de la valeur d’avoir un corps parfait, ça va pas te changer.

[…] Il faut en parler et il faut régler ça, ne pas rester comme ça ! »

Des mots sages et forts à faire entendre à tou•tes.

Pour voir les autres vidéos de Léa Bordier et tous les épisodes de Cher Corps, rendez-vous sur sa chaîne YouTube !

À lire aussi : Cher Corps nous présente Mallory, qui parle muscles, standards de beauté et tatouages


Melissa

Mélissa fait les témoignages, mais ce n'est pas elle qui vit toutes les histoires qu'elle raconte - et heureusement parce que sa vie serait un peu compliquée ! Elle aime les pois et s'empiffrer de Kinder en sirotant son thé.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Melle Sosostris
    Melle Sosostris, Le 27 février 2017 à 17h53

    Elle a raison, ce n'est pas normal tous ces complexes que l'on a avec notre corps.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!