Comment reconnaître un article ironique sur Internet ? Le tuto tout simple !

Par  |  | 39 Commentaires

Comment savoir si un article est à prendre au premier ou au second (voire au millième) degré ? Petit guide de survie en ligne.

Comment reconnaître un article ironique sur Internet ? Le tuto tout simple !

Bonjour, peuple d’Internet.

Si je vous ai réuni•es ici aujourd’hui, c’est pour vous parler d’un sujet sérieux : l’humour. Et plus précisément l’humour en ligne, le second degré, l’ironie, le sarcasme à l’écrit.

Car, mes ami•es, l’heure est grave.

Hier, madmoiZelle a publié, via ma plume, un inacceptable article : Il existe enfin une bière pour femmes, on n’a plus à boire du rosé-pamplemousse !

Ce billet d’humeur a provoqué un tollé, notamment auprès des personnes n’ayant pas perçu son caractère sarcastique.

Personnes premier degré de France, de Navarre et même de Belgique, voici un tuto simple pour reconnaître l’humour sur Internet. Avec en base d’exemple L’IMPARDONNABLE ARTICLE SEXISTE DE MADMOIZELLE.COM.

À lire aussi : Vis ma vie de personne très premier degré

1. Pour reconnaître l’humour, il faut lire (jusqu’au bout)

Ah bah on commence par le commencement : avant de juger, faut lire hein. Et pas que le titre. Ui ui.

Parce que, écoutez, dans le second degré, dans l’ironie, il existe un outil précieux : dire un truc qui est exactement l’INVERSE de ce qu’on pense, et dérouler ensuite un chemin jusqu’à prouver que non, on ne pense pas ça.

À lire aussi : Les femmes, l’humour, la drague… et moi

C’est-à-dire que quand je titre « Youpi trop bien la bière pour filles », je pense : « Oh non, ne genrons pas la bière c’est idiot » ! Je sais. C’est fou.

Mais du coup, parfois, un titre ou un extrait n’est pas représentatif de tout le propos. N’hésitez donc pas à bien tout lire. Jusqu’à la dernière phrase.

2. Pour reconnaître l’humour, il faut prendre du recul

Les éléments qui vous choquent dans le contenu ne sont-ils pas trop « gros » ? Tiennent-ils la route, semblent-ils servir un propos cohérent ?

Ou sont-ils de possibles exagérations visant à montrer, par exemple, l’absurdité d’un concept aussi débilou que celui d’une bière pour gonzesses ?

Exagération (fig. 1)

Est-ce vraiment raisonnable d’envisager une bière goût chaussures ou saveur vernis ?

Ou alors, serait-ce… TINTINTIN… de l’humour ?

À lire aussi : Les femmes et l’humour, la nouvelle vidéo de Natoo

3. Pour reconnaître l’humour, il faut parfois se renseigner

Admettons. ADMETTONS que vous pensez vraiment être en présence d’une rédactrice sexiste voulant boire une bière pour meuf goût vernis à 10€ la bouteille.

Vous avez encore un doute sur le caractère sérieux de l’article que vous lisez ou du média dont il est issu. Il est conseillé de vous renseigner afin de ne pas finir comme Christine Boutin citant Le Gorafi au premier degré.

Exemple maison :

Rouge = ironie, bleu = article sérieux

Dans l’image ci-dessus, on voit un lien menant vers un autre contenu de madmoiZelle dénonçant les clichés sexistes autour de l’alcool, notamment du whisky.

Étrange pour un magazine sexiste, non ?

Autre exemple, à la fin de l’article il y a un lien vers les autres articles parlant de marketing genré. On y trouve une dénonciation de la Woman Tax, un focus sur les dangers des stéréotypes ou encore une réflexion sur le maquillage pour hommes.

Nous ne semblons donc pas être face à un magazine habitué à soutenir le marketing genré. Un point pour la thèse de l’ironie.

Voilà, si vous suivez ces trois étapes, vous devriez voguer sainement sur les flots des Internets et ne plus vous offusquer, ce qui est mauvais pour votre tension.

Peut-on rire du sexisme ?

Bon, un peu de sérieux.

J’ai bien ri en voyant les échanges de commentaires, les gens qui éditaient leurs posts en disant « Oups ! J’avais pas lu l’article ! », mais tout ça pose une vraie question : peut-on rire du sexisme ?

À lire aussi : « Les filles sont drôles comme l’éclair », sur les femmes et l’humour

Aurais-je dû traiter cette info, la vente d’une bière pour femmes, avec colère, haine, soutien-gorge en feu, une 8.6 à la main, moult gros mots, rappelant que non, bordel de merde, je veux pas d’un alcool pour gonzesses, fait chier le marketing genré ?

N’avais-je pas le droit de la traiter sur le ton de l’humour ? Car je suis fatiguée d’être en colère, vous savez, je suis fatiguée de m’énerver au moindre truc sexiste, parce que putain, y en a PLEIN.

À lire aussi : Ma colère (face au sexisme) et moi, de la noyade à la délivrance

Ouais, j’aurais pas rigolé sur un truc grave, sur une personne attaquée, sur le féminicide, mais sur la bière pour meufs ? Là, je me marre. Parce que c’est totalement con, que plus ça va plus c’est absurde (10€ la bouteille JE LE RAPPELLE).

Paraît que les féministes n’ont pas d’humour, bah si, en fait, et là je vous demande pas si mon traitement était drôle ou pas (ça c’est subjectif), je vous demande le droit de rire du sexisme, que je subis, comme la moitié de la planète.

De préférer parfois le rire à l’indignation, à la rage.

On se bagarre contre le patriarcat, pas entre nous !

Et puis s’il vous plaît, prenez vraiment le réflexe de lire avant de commenter/partager, parce que c’est comme ça qu’on échappe aux fake news virales qui font parfois bobo à la société.

À lire aussi : Les images virales de 2014 (mais totalement fausses) compilées sur Gizmodo

Santé, camarades féministes, et à la prochaine autour d’un demi de Chouffe. C’est ma tournée ! (Avec modération, hein) (j’ai dit UN DEMI)

P.S. — Un énorme big up à Julie D. qui, sur la page Facebook de madmoiZelle, a lutté contre vents et marées face à la Brigade du Premier Degré. Ton énergie ne sera jamais oubliée.

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (39) Facebook ()
  • Linckane
    Linckane, Le 24 juillet 2017 à 16h21

    Bah moi je comprend @Mymy, au début avec le titre de l'article j'ai tiqué puis en me rappellant que j'étais sur madmoizelle je me suis dis que ça devait être du 2nd degrés, ce qui s'est confirmé en lisant l'article !
    Et quand on fait de l'humour comme ça (j'ai trouvé le 2nd degrés assez obvious quand même) et que t'as 50000 réactions qui captent que dalle (du moins sur facebook et twitter, car sur le forum la plupart avaient compris) ça saoule de devoir rappeler que c'est de l’ironie donc sa réaction de faire une article pour expliquer qu'est ce qui devrait être obvious avec l'ironie est plutôt logique et compréhensible.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!