« Animal Crossing New Leaf » sur 3DS — Le test !

Animal Crossing New Leaf sort demain sur 3DS et Faye, déjà fan des précédents opus, l'a testé en avant-première ! Voici son avis.

« Animal Crossing New Leaf » sur 3DS — Le test !

Le nouvel opus d’Animal Crossing sort (enfin !) demain en Franceet je sais qu’une grande partie d’entre vous l’attend avec impatience.
J’ai donc effectué un test du jeu sur une quinzaine de jours et autant péter d’entrée le suspense : il dégomme sévèrement sa race du poney arc-en-ciel. Oui, rien que ça.

Animal Crossing, keskecétildonc ?

Pour celles qui ne connaîtraient pas la série, Animal Crossing est un jeu de type « sandbox » (littéralement, « bac à sable » en français), c’est à dire qu’on met à notre disposition un univers dans lequel nous sommes beaucoup plus libre dans nos actions et nos choix que pour un jeu classique. On trouve dans cette catégorie des titres comme Les Sims, Minecraft ou encore Little Big Planet.

Le premier Animal Crossing est sorti en France en 2004, sur Game Cube, alors que le titre datait de 2001 au Japon et était paru sur la N64. Le jeu a connu un énorme succès au Japon et en Europe, pour son côté mignon, paisible et rigolo.

Le principe était assez simple : le personnage venait emménager dans un village de campagne et devait utiliser les ressources autour de lui pour financer sa maison, ses vêtements, ses meubles, mais aussi collectionner des poissons, des insectes ou des fossiles et tisser des liens d’amitié avec les animaux du village.

Il existe donc plusieurs façons de jouer, selon le caractère ou les affinités du joueur et les multiples possibilités, ainsi que la durée de vie extrêmement longue du jeu, ont contribué à son succès.

La licence a ensuite été adaptée sur DS en 2006 (sortie européenne) pour Animal Crossing : Wild World, puis sur Wii en 2008 avec Animal Crossing : Let’s Go to the City. Enfin, désirant exploiter les fonctions communautaires et la puissance de la 3DS, le dernier titre, baptisé Animal Crossing : New Leaf sortira demain dans nos belles contrées fromagères.

animal crossing

Les graphismes d’Animal Crossing New Leaf

Je commence par là, puisque c’est ce qui saute aux yeux quand on lance le jeu et je dois préciser que n’ayant pas joué à la version Wii je pourrais uniquement comparer New Leaf à la version Wild World de 2006 ou au premier jeu sur Game Cube.

Je vais la faire courte, c’est très très (très) beau. Tout a été retravaillé : les décors, les personnages, les objets, les icônes, etc., et tout est beaucoup plus joli, propre et lumineux.

J’ai décidé de ne pas trop mettre de screens dans ce test, parce qu’à mon avis un des grands plaisirs du jeu réside dans la découverte, mais j’en ai quand même pris quelques-uns qui me semblent pertinents, comme celui-ci qui montre la mer dans Wild World et dans New Leaf :

Animal Crossing New Leaf

Ah oui, ça donne quand même beaucoup plus envie de se baigner !

Les animations sont également bien plus fluides et diverses, le personnage ayant désormais plusieurs expressions faciales, pour accepter, refuser ou réagir à ce qui l’entoure.

La 3D est sympa, je m’en sers assez peu pour économiser la batterie mais elle se révèle utile pour la plongée sous-marine. Elle souligne bien la profondeur de la carte et les éléments de décor, sans arracher la rétine.

Les graphismes sont donc très corrects comparés au catalogue de la 3Ds, et utilisent bien la puissance de la console. Il y a pas mal de jeux de lumière, selon les heures de la journée ou la météo, mais je te laisse le découvrir par toi-même !

Animal Crossing New Leaf, le scénario

C’est l’une des nouveautés les plus marquantes de ce titre par rapport aux anciens : désormais ton personnage ne sera plus un citoyen lambda, mais le maire de la ville, suite à un rebondissement scénaristique digne des plus grandes créations hollywoodiennes, à savoir :

Habitant un peu concon : Hé c’est toi le nouveau maire !
Toi : Euh mais non, je…
Habitant un peu concon : Mais si, t’es arrivé par ce train donc c’est toi !
Tous les habitants, décidément pas bien futés : Ah bah oui, c’est logique !
Toi : Ok, donc vous êtes tous cons, en fait.

L’histoire ne dit pas ce qu’il est advenu du vrai maire, s’il a été écrasé par ce fameux train ou si, étant au même niveau intellectuel que ses anciens-futurs concitoyens, il erre sans fin dans un terminal de gare.

Ceci dit, je vais quand même un peu casser ton délire : être le maire de la ville ne t’apportera pas vraiment d’avantages ou de respect de la part des autres habitants. Moi qui m’attendais à des pots-de-vin et autres témoignages d’adoration devant ma toute-puissance (non je n’ai aucun problème mental, pourquoi cette question ?), eh ben dans mon cul-lulu. La preuve, imagine si je parlais à Martine Aubry comme ça :

Animal Crossing New Leaf

Kikoo Martinounette, alors ça boume ? LOL

Ou comme ça :

Animal Crossing New Leaf

Sympa.

Bah je pense que j’aurais des problèmes avec la justice, voilà. Les jeunes d’aujourd’hui, plus aucun respect blablabla, il leur faudrait une bonne guerre blablabla, de mon temps et caetera. Heureusement qu’il y a Findus Marie, ton assistante, pour te lécher allègrement le postérieur (roh dis, métaphoriquement, hein, en plus c’est un chien, t’es vraiment dégueulasse) et te donner du Madame le Maire en veux-tu en voilà :

Animal Crossing New Leaf

Bonjour mon petit, allez me chercher un café, vous serez mignonne.

Ceci dit, elle va ensuite surtout de demander de raquer pour la moindre décision que tu dois prendre. Par exemple, pour consulter la liste des arrêtés municipaux (c’est-à-dire les règles que tu mets en place dans la ville comme l’interdiction de jeter ses déchets par terre comme des sagouins ou demander aux magasins de fermer plus tard pour plus de peumpeleup nocturne) il faut payer 20 000 clochettes.

Juste pour REGARDER la liste. Ça fait cher le coup d’œil.

Marie, que tu surnommeras très vite Morue, te demandera aussi de lancer des projets de construction coûtant plusieurs organes vitaux, comme des ponts, des fontaines mais aussi des trucs un peu nuls comme des panneaux d’interdiction (?) ou des campements de Roms (??).

Enfin, je te laisse découvrir tout ça par toi-même, l’important est de noter qu’on peut absolument tout personnaliser dans la ville, mais j’en reparlerai juste après.

À part cette histoire de maire, le scénario reste assez semblable à celui des jeux précédents : il faut aussi rembourser sa maison pour avoir la plus grosse (haha), collectionner les poissons, insectes, fossiles et œuvres d’art, se faire des copaings parmi les habitants, planter des fleurs et des arbres fruitiers, etc.

Le truc vraiment sympa c’est qu’on voit la ville se développer régulièrement, attirer de nouveaux résidents, des magasins se construire dans la rue marchande au fur et à mesure. C’est très bien géré et c’est vraiment satisfaisant de voir sa ville devenir de plus en plus influente.

Animal Crossing New Leaf

 Fab, c’est toi ?

Enfin, pour celles qui ont joué à la version Game Cube, on a le plaisir de retrouver certains personnages du premier opus, comme Charlie, Antoine ou Gulliver. C’est un clin d’œil plaisant pour les fans de la série, les habitants du village ayant aussi gardé les mêmes caractères, plus quelques nouvelles personnalités assez… actuelles (je n’en dirai pas plus).

À noter aussi qu’un bel effort a été fait sur l’intelligence artificielle des personnages non joueurs (PNJ) puisqu’ils sont désormais capables de faire des activités par eux-mêmes ou du shopping, mais aussi de réagir à notre façon d’être habillé ou à l’accessoire qu’on tient en main.

Pour celles qui n’auraient pas joué aux versions précédentes, les habitants avaient une fâcheuse tendance à errer sans but comme des zombies dans leurs maisons ou dehors, alors que maintenant on peut les croiser n’importe où en ville, vaquant à leurs occupations.

Animal Crossing New Leaf

« Vous voulez que je l’amène à la maison ? »

Dans Animal Crossing New Leaf, l’accent mis sur la personnalisation

Quand on regarde la com’ faite autour du jeu, on se rend compte que Nintendo a vraiment misé sur la personnalisation complète de la ville, du personnage et de sa maison.

L’idée est que chaque village est unique, selon les choix du joueur et tout ça est vraiment très très bien géré : on commence par choisir à quoi ressemblera la ville, puis l’emplacement de sa maison. On peut ensuite acheter un toit, une façade, une boîte aux lettres, une terrasse ou encore une palissade qui nous plaisent plus que ceux de base.

Quand on lance des travaux pour la ville, on choisit l’endroit où s’élèvera l’objet et comme c’est le joueur qui participe à 90% au financement, on choisit également la durée des travaux. La seule chose qui reste aléatoire est l’apparence de son personnage mais il y a tellement d’accessoires, de vêtements, de chaussures, etc., que les possibilités sont infinies.

Animal Crossing New Leaf

Le swag est total.

D’ailleurs, niveau fringues, les fans de shopping vont être ravies puisqu’il est maintenant possible d’acheter des t-shirts, des robes, des pulls, des leggings, des jupes, des pantalons, des chaussettes, des chapeaux, des perruques, des lunettes, des masques, etc. : je ne peux pas tout citer tellement il y en a.

Il faudra attendre un peu que la ville se développe pour avoir accès à tout, mais quand toutes les boutiques seront ouvertes, il faudra penser à faire de la place dans les armoires devant autant de choix !

D’ailleurs, pour les meubles aussi les possibilités sont infinies, puisqu’au-delà des nombreuses collections ajoutées, on peut aussi décider de rénover un de ses meubles et d’en changer la couleur pour très peu d’argent. Encore une fois, ta ville, ta maison et ton personnage seront vraiment uniques !

Le gameplay d’Animal Crossing New Leaf

De très belles améliorations ont été faites du côté du système de jeu, ce qui rend le titre beaucoup plus agréable et intuitif. Contrairement à la version DS, tous les déplacements et interactions se font grâce au pad et non plus en alternance avec l’écran tactile, qui sert désormais uniquement à naviguer dans le menu.

Par exemple, j’ai envie d’épouser le développeur qui a rendu possible la sélection multiple dans le menu, pour les magasins ET le musée. On gagne un temps précieux au moment de filer les objets au hibou et on s’évite une grosse partie de son blabla.

Des raccourcis ont aussi été mis en place grâce à la croix directionnelle du pad, ce qui évite de passer en permanence par le menu, et ça c’est vraiment top ! Le gameplay fonctionnant déjà très bien sur les titres précédents, je n’ai pas grand-chose à dire de plus, sinon que NewLeaf est très plaisant et facile à jouer, les commandes étant vraiment intuitives.

Animal Crossing New Leaf, le test : la conclusion

Achète-le.

Si tu as aimé les jeux précédents ou que d’une manière générale tu apprécies les jeux sandbox tu peux foncer les yeux fermés (enfin ouvre-les un peu, sinon tu risques de te cogner très fort) et te procurer New Leaf parce qu’il reprend tout l’univers, l’ambiance et l’humour d’Animal Crossing en y rajoutant un florilège de bonnes idées.

C’est un excellent jeu pour faire une petite pause d’une demi-heure pendant la journée, pour les transports ou les vacances : il n’y a pas de pression, pas d’enjeux autres que ceux que tu te mets à toi-même.

Il y a aussi apparemment de nombreuses fonctionnalités communautaires pour jouer avec ses amis et découvrir leur ville, ce qui rallonge encore la durée de vie — qui était déjà presque infinie. Même sans ça, le jeu est bien assez riche pour t’occuper pendant un bon moment, sans te lasser.

Alors, convaincue ? En tout cas, n’hésite pas à rejoindre les fans d’Animal Crossing sur le forum pour échanger tes impressions et tes astuces !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Denova
    Denova, Le 20 juin 2013 à 15h17

    C'est cet article qui m'a donné envie de me réinscrire sur Madz. :d

    J'ai ce jeu depuis le 13 juin (mon chéri me l'avait précommandé pour mon anniversaire, l'a reçu en avance et a accepté de me le donner tout de suite :danser:) et je l'adore déjà !

    J'ai exactement la même tête que @faye , à savoir la coiffe geisha (que j'adorais déjà dans Wild world, et qui me permet de cacher ma coiffure toute pourrie... :cretin: ) et la monture steampunk, je vois que les grands esprits se rejoignent ! :yawn: (en fait, ces deux accessoires étaient en vente le même jour chez les soeurs Doigts de fée :icon_4laugh: ) Avec le pull militaire, ça donne un petit côté "Geisha Steampunk" tellement claaaasse ! 8)

    Bref, je cours, je voooooole vers le topic des joueuses d'Animal Crossing (même si ma nintendo 3DS m'a lâchée hier, j'ai vraiment la poisse :crying: ) ! :supermad:

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)