Live now
Live now
Masquer
ok-1
Santé

Vous perdez vos cheveux par poignées ? C’est peut-être un symptôme persistant du Covid !

24 mai 2022
Vous avez été contaminée par le Covid plus ou moins récemment et constatez que vous perdez vos cheveux ? Il se pourrait que ce soit plus fréquent que ce que vous croyez… 

Si la science commence à avoir de plus en plus de recul concernant le Covid-19, ses effets au long terme peuvent parfois surprendre. Fatigue prolongée, essoufflement, sensation d’oppression, cystite… Tous ces problèmes peuvent provenir d’une infection au coronavirus. Mais saviez-vous que de nombreuses personnes peuvent également constater une chute de cheveux assez importante, et ce, même lors de formes « légères » ? 

Ce phénomène appelé « effluvium télogène » survient sept à neuf mois après l’infection d’après les chiffres des Hôpitaux Universitaires de Genève. Il toucherait 4% des 18 – 39 ans, 2% des 40 – 59 ans et 6% des personnes ayant plus de 60 ans. Quant à sa durée, cela peut aller de deux à quatre mois selon la même source. Une longue période pendant laquelle les cheveux peuvent parfois chuter drastiquement. Preuve relayée par Slate que c’est un évènement qui peut inquiéter la personne qui en souffre : la société scientifique Spate a recensé au cours des 12 derniers mois une augmentation de 8% des recherches Google concernant la perte de cheveux. Le sujet est d’ailleurs recherché, toujours selon Slate plus de 829.000 fois par mois rien qu’aux États-Unis. 

ok-222
Photo de Bennie Lukas Bester provenant de Pexels.

L’effluvium télogène, qu’est-ce que c’est ? 

Il s’agit d’un dérèglement capillaire entrainant une importante perte de cheveux qui suit un épisode de stress systémique d’après le site monsystemeimmunitaire.fr. Cela peut survenir à différents moments de la vie comme après une importante infection, une chirurgie sous anesthésie générale, un épisode de fatigue, une perte de poids rapide, un accouchement ou de grosses carences. Selon la même source : « Ce phénomène se traduit par le passage prématuré des follicules pileux de la phase de croissance à la phase de repos, qui dure environ 3 mois, après lesquels survient la chute excessive des cheveux. » 

En gros : l’organisme va placer en priorité sa propre défense en mettant en pause des éléments secondaires comme le maintient de la santé des cheveux. C’est donc une problématique qui peut nous toucher à différents moments de vie. 

Il faut également savoir que le stress inhérent à la pandémie et à une contamination au Covid-19 peut avoir un impact important sur la perte de cheveux. Le Docteur Shilpi Khetarpal, professeur de dermatologie à la Clinique de Cleveland explique cette idée dans les colonnes du New York Times :

« Il y a beaucoup, beaucoup de stress autour de cette pandémie, et nous continuons à voir des gens perdre leurs cheveux parce qu’une grande partie du stress n’a pas disparu ». 

Et le retour à la normale alors ? 

Même si souffrir d’effluvium télogène peut être un moment extrêmement stressant à traverser, il faut savoir que ce dérèglement capillaire est, dans la plupart des cas, résorbable. En moyenne, les scientifiques tablent sur une récupération totale de la masse capillaire entre 3 et 18 mois. Pour que le processus puisse s’effectuer correctement, n’essayez pas de ne pas brosser vos cheveux pour éviter un maximum la perte. Car la chute provoquera une repousse. D’ailleurs le dermatologue et chirurgien du cuir chevelu Pierre Bouhanna explique au Journal Des Femmes :

« La petite boule blanche que vous pouvez voir sur les cheveux tombés n’est pas la racine du cheveu. il s’agit d’un petit sac résiduel des gaines qui entourent le cheveu. ». 

Quand consulter ? 

Si vous perdez vos cheveux depuis plusieurs mois, que cette perte commence à créer des trous au niveau de votre raie et que vous ne constatez aucune amélioration, n’hésitez pas à aller consulter votre médecin traitant ou un dermatologue. Ces derniers commenceront par vous prescrire un bilan sanguin afin d’établir si vous ne souffrez pas de carence en fer par exemple. Le docteur Pierre Bouhanna explique :

« Un examen clinique, un interrogatoire et une trichoscopie digitale (examen devenu essentiel qui mesure le diamètre des cheveux et leur nombre par cm2), parfois un bilan sanguin, permettent de poser un diagnostic. De celui-ci dépend le traitement. Le traitement est médical s’il s’agit d’un effluvium télogène et médical et chirurgical lorsqu’il y a une alopécie androgénétique ». 

Dans tous les cas, il est aussi important de signaler que vous n’êtes pas seule face à ces symptômes et qu’un accompagnement psychologique et dermatologique peut vous aider à traverser au mieux ce moment qui peut s’avérer traumatique. 

À lire aussi : Allergies au pollen : les masques peuvent aider à se protéger, mais à quelle condition ?

Crédits de l’image de une : @Tamara Bellis. 

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Santé

freestocks-nss2eRzQwgw-unsplash
Santé

Les femmes sont-elles victimes de maltraitance de la part de l’industrie pharmaceutique ?

Louise Chaufourier

08 fév 2023

8
Lifestyle

5 conseils pour une Saint-Valentin sous le signe de l’amour de soi

Humanoid Native
ok-jada-2
Santé

Qu’est-ce que l’alopécie, la maladie dont Edouard Philippe et Jada Pinkett Smith sont atteints ?

Barbara Olivieri

03 fév 2023

6
cocktail sans alcool
Témoignages

J’ai fait le Dry january et après un mois, mon foie peut faire revenir l’être aimé

Aïda Djoupa

29 jan 2023

17
ok-2
Santé

Voici les 5 activités physiques les plus bénéfiques pour la santé selon une étude d’Harvard

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Une modélisation 3D d'utérus entre des mains gantées © Kalinovskiy de la part de Getty Images via Canva
Santé

Recommandé pour les filles et les garçons, le vaccin contre le papillomavirus toujours boudé en France

Anthony Vincent

24 jan 2023

20
msa-memo-sante-carnet-de-sante-virtuel-suivi-sante
Daronne

Mémo Santé Enfant : mes trois fonctionnalités anti charge mentale préférées

gayatri-malhotra-unsplash-abortion-is-healthcare
Santé

Restreindre le droit à l’IVG peut-il avoir des conséquences sur la santé mentale et le taux de suicide ?

Maëlle Le Corre

30 déc 2022

4
louane
Société

TDAH, TCA, pensées suicidaires : Louane couche ses pires souffrances dans une lettre bouleversante

Maya Boukella

27 déc 2022

pexels-andrea-piacquadio-malade grippe
Santé

Vous aussi, vous vous demandez pourquoi la grippe est aussi violente cette année ?

Maëlle Le Corre

27 déc 2022

13

La vie s'écrit au féminin