Live now
Live now
Masquer
Source : Canva
Société

Vous ne rêvez pas : en 2023, on pense toujours que l’archéologie est un métier d’hommes

À Saint-Denis, des femmes archéologues sont harcelées par les passants alors qu’elles ne font que leur travail. La mairie a diligenté une patrouille et mis en place une campagne d’affichage destinée à décourager les agresseurs.

« Adoptez le bon comportement. » Ce rappel trône sur les grilles du chantier de fouilles archéologiques en cours dans le centre de la ville de Saint-Denis, mené par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et l’unité archéologie de la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Sur les affiches, une femme agenouillée fouille la terre avec une truelle. Un texte accompagne l’image :

Nous vous demandons de respecter le travail des femmes archéologues, qui travaillent chaque jour sur ce chantier de fouilles. Nous vous rappelons que tout manque de respect à leur égard fera l’objet d’une dénonciation et de poursuites, comme le prévoit la loi. Depuis août 2018, l’outrage sexiste est une infraction pénale. La loi a été renforcée en avril 2023. L’infraction est désormais sanctionnée d’une amende allant jusqu’à 3 750 €.

Des commentaires sexistes en cascade

Pourquoi cette mise en garde ? Car depuis quelques semaines, les femmes qui travaillent sur ce chantier sont harcelées par les passants, tantôt destinataires de commentaires sexistes, tantôt hélées à travers les grillages.

Interrogée par le site actu.fr, Oriane Filhol, chargée des droits des femmes et de la solidarité à la mairie de Saint-Denis, précise : les archéologues ont été « victimes de deux types d’attaque. Les premières liées à leur corps, parce que, tout bêtement, depuis qu’il fait chaud, elles portent des débardeurs ; les secondes, parce qu’elles exerceraient un métier d’homme, et que leur place serait à la maison ».

On retrouve là une des rhétoriques fétiches du patriarcat : il faut écarter à tout prix les femmes de la sphère publique et les cantonner plutôt à l’espace domestique. Cela passe par leur rappeler à chaque instant qu’elles ne sont pas les bienvenues, même sur leur propre lieu de travail, où elles ont pourtant l’expertise et la légitimité d’exercer.

Des commentaires bien loin d’étonner Laura Mary, du collectif Paye ta Truelle, également interrogée par nos consœurs d’actu.fr : « Dans notre milieu, le physique et les compétences des femmes sont très souvent remis en question. De la part de personnes extérieures au chantier, mais aussi de la part de collègues hommes ».

Comme le rapporte BFMTV, les affiches ont partiellement été arrachées par les passants. Les choses se seraient néanmoins calmées et aucune plainte n’a été pour l’instant déposée.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

4
Avatar de Jyllanketo
18 juillet 2023 à 21h07
Jyllanketo
Pour être archeologue depuis plus de 10ans, quelque soit le lieu on se prends des commentaires désobligeant sur nos positions de travail (le cul en l air). Par les passants.. Et les collegues. D ailleurs on peut aussi parler de la précarité et des agressions par des collègues où on préfère ne pas renouveler les victimes que punir les agresseurs
9
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Société

Source : Pexels
Santé

J’ai fait un AVC à 33 ans : « Il ont négligé tous mes symptôles, pour eux c’était une migraine »

7
femme-battue-couple
Société

Violences sexistes et sexuelles pendant les JO : qu’est-ce qui est prévu ?

Elifight
Santé

Mon cancer m’a laissé un handicap invisible : « devoir se justifier sans cesse, c’est épuisant »

22
Source : Henrique Campos / Hans Lucas
Éditos de la rédac

En 2023, une mère dénonçant l’inceste vécu par son enfant est diabolisée, et cela doit cesser

3
Source : Henrique Campos / Hans Lucas
Société

#MeTooInceste : quand le système judiciaire broie les mères qui protègent leurs enfants

8
Source : Henrique Campos / Hans Lucas
Société

#MeTooInceste : comment le « syndrome d’aliénation parentale » accable les mères qui protègent leurs enfants

8
Source :  Sebastien Soriano
Société

Édouard Durand : « La CIIVISE répond à un besoin vital, pour les victimes et la société »

Source : Canva / Lesia Sementsova
Justice

#MeTooInceste : Comment recueille-t-on la parole des enfants ? Une spécialiste nous éclaire

1
Inceste // Source : Canva
Daronne

Inceste : des expertes de l’ONU exhortent la France à protéger les enfants et à soutenir leurs mères

2
World AI Creator Awards
Société

 Kenza Layli est officiellement la première Miss IA

1

La société s'écrit au féminin