Vêtements de seconde main ET « plus-size », c’est possible ? Venez témoigner !


Le marché des fringues d'occasion n'est pas plus inclusif que la fast-fashion : pour celles et ceux qui portent des grandes tailles, se vêtir reste toujours aussi difficile. Vous portez du plus-size et vous galérez à trouver votre taille en seconde main ? Venez témoigner !

Vêtements de seconde main ET « plus-size », c’est possible ? Venez témoigner !

En partenariat avec Kiabi (notre manifeste)

Changer ses habitudes mode, est-ce vraiment possible pour tout le monde ?

Poussé par des préoccupations écologiques et sociales grandissantes, notre rapport à la mode se transforme lentement. Les pièces de fast-fashion qui remplissaient les placards des millenials ont désormais vocation à être remplacées par des vêtements recyclés, du made in France, de la seconde main…

Cette urgence à changer nos modes de consommation, nombreuses sont celles et ceux qui la ressentent. Mais l’injonction à l’action individuelle se retrouve bien mise en difficulté par la réalité du marché : même armée des meilleures intentions, on fait bien plus souvent ce qu’on peut que ce qu’on veut.

S’habiller en plus-size, c’est loin d’être simple

Quand on est grosse, s’habiller est trop souvent un parcours du combattant. Les marques de vêtements, qu’elles soient durables ou non, invisibilisent les personnes qui portent des tailles qui dépassent le 46 : rares sont celles qui proposent de véritables offres « plus-size » et qui possèdent dans leur catalogue des vêtements convenant à toutes les morphologies.

Parler de cette difficulté à se vêtir, c’est s’exposer inlassablement à ce conseil qui paraît si évident dans la bouche des personnes peu renseignées :

« Et si tu essayais les fringues de seconde main ? »

Or, dans les magasins de seconde main aussi, les grandes tailles sont rares… Et parmi les quelques pièces disponibles, encore faut-il y trouver ce qui nous plaît. Sans compter que là où une personne mince pourra acheter un pull en 50 pour parfaire un look oversize, celles qui font du 50, elles, ne peuvent pas rentrer dans les vêtements en 36.

Vous galérez à trouvez du plus-size en fripes ? Racontez-nous !

Vous portez du plus-size, et avez fait l’expérience de galérer à trouver votre taille en friperies et autres magasins (physiques ou en ligne) de seconde main ? Vous avez envie d’en parler ?

Venez nous le raconter sur madmoiZelle !

Dans le cadre d’une compilation de témoignages en partenariat avec Kiabi, il nous tient à cœur de rappeler que la mode devrait être faite pour toutes et tous, et de partager l’urgence à rendre le mode de seconde main inclusive. Afin de vous aiguiller dans cet exercice, voici quelques questions auxquelles vous pouvez répondre si l’angoisse de la page blanche vous guette :

  • Quel est votre rapport à la mode ? Privilégiez-vous plutôt le style, ou la praticité ?
  • Quel est votre rapport aux vêtements de seconde main ? Avez-vous des a priori (positifs ou négatifs) sur la mode d’occasion ?
  • Avez-vous des difficultés à trouver votre taille dans les magasins de première main, qu’ils soient durables ou fast-fashion ?
  • Avez-vous eu envie de passer aux vêtements de seconde main ? Si oui, quelles en étaient les raisons ?
  • Quand vous avez essayé la mode de seconde main, quelle a été votre expérience ?

Si vous avez envie de partager des choses qui ne répondent pas à ces questions, n’hésitez pas ! Vous êtes libres de raconter votre vécu comme vous le souhaitez.

Comment témoigner

Pour témoigner, envoyez nous votre récit par mail, à l’adresse jaifaitca[at]madmoizelle.com avec pour objet « Plus-size et seconde main. »

On a hâte de vous lire !

Aïda Djoupa

Aïda Djoupa


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!