Live now
Live now
Masquer
halloween-kills-film
Cinéma

Un nouveau Halloween débarque dans quelques jours : est-ce l’opus de trop ?

08 oct 2021
On a l’impression que c’est le 102e. Halloween Kills, l’énième volet de la saga Halloween, sortira dans nos salles le 20 octobre, et on roule un peu des yeux (même si évidemment on ira le voir au cinéma).

De nouvelles images du film Halloween Kills ont récemment été dévoilées. Ce qui nous donne une bonne raison de questionner la nécessité d’un énième volet de la saga !

Halloween Kills - Bande annonce 2 VF [Au cinéma le 20 octobre]

C’est à se demander si la pauvre Laurie Strode ne ferait pas mieux d’aller carrément s’installer dans un fjord norvégien pour échapper ENFIN à Michael Myers…

Parce que franchement, cette histoire dure depuis beaucoup trop longtemps.

Halloween Kills, le film de trop ?

Pour rappel, le « Halloween extended universe » compte pas moins de douze films (si l’on compte ce nouveau volet) et un treizième serait déjà dans les tuyaux (heureusement, il s’agirait du DERNIER).

Halloween, à l’origine, c’est l’histoire lugubre de Michael Myers, qui poignarde violemment sa sœur alors qu’il n’est encore qu’un enfant, pendant la nuit d’Halloween. Suite à quoi il se terre dans le silence et est interné dans un asile psychiatrique.

Quinze ans plus tard, il parvient à s’évader et se met en tête de retourner là où tout a commencé. Une fois dans sa ville natale, il attaque sauvagement plusieurs adolescents.

Après Black Christmas de Bob Clark sorti en 1974, Halloween est LE film culte qui a lancé la mode des slashers, ces films dans lesquels un tueur masqué massacre des ados à l’arme blanche.

Mais des deux, on retiendra surtout la fiction de John Carpenter, qui décennie après décennie a su conserver son statut d’œuvre charnière en matière de cinéma d’horreur.

Et bien que cette saga soit chère à notre cœur pour ce qu’elle représente dans l’histoire du cinéma de genre et pour sa dimension foutrement divertissante, il demeure bon de savoir s’arrêter à temps. Enfin, ça n’est que notre avis…

De quoi parlera Halloween Kills ?

halloween-kills

Le dernier volet en date d’Halloween prenait le parti de faire table rase des nombreuses suites et des remakes pour proposer une suite directe au film de 1978. Idée plutôt intéressante, d’autant plus que ce long-métrage était pour le coup assez réussi, et délivrait son intrigue dans une ambiance bien punk fidèle à l’œuvre originale.

Sauf qu’à la fin, Michael Myers était enfin fait prisonnier par Laurie Strode dans la cave de sa maison en feu. L’occasion, sans doute, de mettre un terme à la saga en éradiquant le grand méchant de la franchise.

Mais voilà que non. Cette année, on apprend dans le synopsis de ce nouvel opus, que Michael Myers aurait réussi à se sortir des flammes pour tourmenter toujours plus Laurie et sa petite fille Allyson.

De fait, l’intrigue reprend directement après la fin de l’opus précédent.

Grièvement blessée, Laurie est donc transportée en urgence à l’Hôpital, avec la certitude qu’elle vient enfin de se débarrasser de celui qui la harcèle depuis toujours.

Mais Micheal Myers parvient à s’extirper du piège où Laurie l’avait enfermé et son bain de sang rituel recommence.

Surmontant sa douleur pour se préparer à l’affronter encore une fois, l’héroïne va inspirer la ville entière qui décide de l’imiter et de se soulever pour exterminer ce fléau qui semble indestructible.

Trois générations de femmes vont s’associer à une poignée de survivants du premier massacre, et prendre les choses en main en formant une milice organisée autour de la chasse et la destruction du monstre une fois pour toutes.

Bon, on a beau trouver qu’elle commence à être longue cette saga, ça ne nous empêchera ABSOLUMENT pas d’aller voir Halloween Kills le 20 octobre au cinéma. Autant être honnêtes !

À lire aussi : Foundation prouve qu’on peut aimer une série sans RIEN BITER à l’histoire

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

Cinéma
rogue harry potter

Alan Rickman révèle pourquoi il a continué Harry Potter malgré la maladie, dans ses mémoires

Maya Boukella

28 sep 2022

6
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Interviews cinéma
les cinq diables

« Comment filmer l’invisible ? » entretien avec Léa Mysius, réalisatrice des Cinq Diables avec Adèle Exarchopoulos

Maya Boukella

28 sep 2022

Cinéma
woman king 4

The Woman King prouve que l’afroféminisme rend les films meilleurs

Maya Boukella

27 sep 2022

Cinéma
bryce-dallas-howard

Oui, la prod de Jurassic World 3 a demandé à Bryce Dallas Howard de perdre du poids

Manon Portanier

26 sep 2022

11
Sélection de films
L’HORREUR ÇA FAIT PEUR

Les 10 meilleurs films d’horreur cultes qui font toujours aussi peur

Maya Boukella

24 sep 2022

20
Cinéma
knock at the door

Toc toc : Knock at the Cabin, le nouveau film de M. Night Shyamalan a sa bande annonce

Maya Boukella

23 sep 2022

Interviews cinéma
Motlys ninjababy

« Pourquoi les gens donnent leur avis quand on ne veut pas être mère ? » entretien avec la réalisatrice de Ninjababy, Yngvild Sve Flikke

Maya Boukella

21 sep 2022

Sélection de films
crown

4 films et séries sur la reine Elizabeth II

Maya Boukella

18 sep 2022

2
Pop culture
whitewashing hollywood vertical

Hollywood a une longue histoire avec le whitewashing des personnages racisés

Cinéma
2022 CTMG, Inc. All Rights Reserved. the woman king

Selon Viola Davis, le succès de The Woman King est crucial pour l’avenir des femmes noires au cinéma

Maya Boukella

16 sep 2022

7

La pop culture s'écrit au féminin