Live now
Live now
Masquer
temoignage-debutante-surf
Pop culture

6 leçons que j’ai apprises en débutant le surf

29 août 2017 5
Quand on débute un nouveau sport, on s’attend à des choses… Et puis, parfois, il en arrive d’autres ! Voici le témoignage d’Anouk, qui a décidé un peu par hasard d’aller surfer cet été.

Cet été, j’ai décidé de partir sans rien prévoir à Bilbao, une ville située au nord de l’Espagne (un pays que je connais déjà bien).

J’avais deux semaines devant moi, toute une région à découvrir et bam, voilà qu’après à peine 24 heures dans la région on m’a proposé de faire un stage de surf d’une semaine, à raison de deux heures de pratique par jour.

Je n’en avais jamais fait, ça ne coûtait pas trop cher et l’idée me tentait bien. Alors j’y suis allée et, entre siestes dans le hamac et fiestas tous les soirs, j’ai appris à surfer.

Enfin, j’ai essayé (je suis à droite).

Et j’ai réalisé tout plein de choses.

Faire du surf signifie tomber sept fois (et se relever huit)

Dans ma vie, j’ai côtoyé quelques personnes qui ont un peu surfé et PERSONNE ne m’avait dit à quel point on passe notre temps à tomber. Personne, jamais.

J’ai parfois passé une heure à essayer sans cesse de choper une vague avant de me faire lamentable aspirer en mode lave-linge par la houle.

Le plus dur pouvant être d’ailleurs de rentrer dans l’océan, tant le courant était fort et les vagues hautes.

Mais il fallait continuer. Et c’est souvent alors que je perdais espoir que je réussissais finalement à tenir debout, portée par l’océan, et ce sentiment de plénitude était SI BON.

Faire du surf, c’est s’exposer à des (petites) blessures de guerre

Quand je suis revenue les jambes couvertes de bleus à force de tomber sans cesse sur ma planche, à peu près tous les gens qui ont déjà surfé ont haussé les épaules et m’ont dit :

« Ouais, normal »

bleus jambes

50 shades of bleu qui fait mal sa mère

Le point positif ? J’ai appris à dire bleu, coupure et cicatrice en espagnol. Bah ouais, j’étais la pauvre seule française du camp et il fallait bien communiquer sur mes bobos.

S’entraîner au surf dans la vie de tous les jours, c’est presque possible

Ok, là je parle beaucoup de chutes mais en réalité, j’étais l’une des plus douées du groupe des débutant•es. Et ouais, j’ai un plutôt bon équilibre.

Et ça, je crois bien que je le dois à ma capacité à prendre les transports en commun sans jamais me tenir à une barre. Même quand ça bouge pas mal, j’arrive à tenir debout (ou presque).

La sérénité en un gif

Même seul•e sur une planche de surf, la présence des autres est bénéfique

Je me suis retrouvée dans un super groupe de sept femmes qui surfaient pour la première fois. C’était compliqué, on avait toutes parfois du mal. Mais si nous avons toutes continué jusqu’au bout, c’est parce que nous nous entraidions.

Dès que l’une d’entre nous tombait, on s’assurait qu’elle allait bien. Quand l’une d’entre nous se lançait pour prendre une vague, on lui criait des encouragements. Et quand elle réussissait à surfer correctement, on l’applaudissait.

On s’encourageait sans cesse et, mine de rien, dans un sport où tu passes plus de temps à tomber qu’à réussir, c’est plutôt cool, voire carrément primordial.

Même dans l’eau, on peut choper des coups de soleil

Voire développer une allergie au soleil. Story of my life.

Le surf, c’est TROP COOL (même si c’est compliqué)

J’aime l’eau, j’aime l’océan et ouais, j’aime l’idée de tenter de faire un avec les vagues.

JE TOMBE PAS LÀ REGARDEZ-MOI JE SURFE ENFIN JE CROIS LA NATURE ET MOI SOMMES UNIES 

Alors, même si là je me suis retrouvée à surfer un peu par hasard, une chose est certaine : c’était peut-être la première fois que je surfais, mais ça ne sera pas la dernière !

Les gifs sont tirés de cette belle vidéo du Camp Moana où j’ai passé ma semaine.

À lire aussi : La surfeuse Silvana Lima refusée par des sponsors… car elle n’est « pas assez jolie »

Les Commentaires
5

Avatar de Anouk Perry
30 août 2017 à 09h59
Anouk Perry
Ahhhhh Ca m'a donné trop envie d'essayer ! (mais j'ai aucun équilibre) (mais c'est pas grave) (girl power!)
Merci Anouk !

YOU GO GIRL ! C'est vraiment un très chouette sport. Je n'ai qu'une hâte : recommencer 8)
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Pop culture

first lady paramount
Pop culture

La série The First Lady met en lumière le destin de trois Premières Dames Américaines

Maya Boukella

09 déc 2022

Sexo

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
metoo-théâtre-droit-des-femmes-feminisme-cinema-
Actu en France

Des acteurs cisgenres jouant des personnages transgenres ? Une pièce déprogrammée à Paris

Maya Boukella

09 déc 2022

5
couper-ses-livres
Actu mondiale

En Russie, les livres évoquant de près ou de loin l’homosexualité disparaissent des librairies 

Camille Lamblaut

09 déc 2022

relation-mere-fille-compliquee-samhain
Cinéma

Samhain : les relations mère-fille abordées dans un film d’horreur glaçant

Oscar Staerman

08 déc 2022

lana del rey quelle grande femme vraiment
Pop culture

Un nom, un premier titre et une date de sortie pour le nouvel album de Lana Del Rey

Maya Boukella

08 déc 2022

xavier dolan La Nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé
Série télé

La première série de Xavier Dolan se révèle dans une bande-annonce émouvante

Maya Boukella

08 déc 2022

Annie Ernaux sur le plateau télé de La grande librairie © Capture d'écran YouTube
Livres

Annie Ernaux, prix Nobel de littérature 2022, critique une institution faite « pour les hommes »

Camille Lamblaut

07 déc 2022

1
selection_jeux_V
Pop culture

Les 6 meilleurs jeux de société pour les adultes, issus de films connus

Manon Portanier

07 déc 2022

3
bbc billie eilish
Pop culture

Billie Eilish, Olena Zelenska, Elnaz Rekabi… la BBC dévoile son top 100 mondial des femmes les plus influentes

Maya Boukella

07 déc 2022

norman
Pop culture

Youtube envisage de sanctionner Norman Thavaud et Léo Grasset, accusés de viols

Maya Boukella

07 déc 2022

20

La pop culture s'écrit au féminin