Live now
Live now
Masquer
cbd-huile
Santé

Syndrome prémenstruel, crampes… le CBD apaise-t-il vraiment les maux des règles ?

25 nov 2021 4

La tendance déferle : le CBD, en huile, tisanes ou tampons, pour calmer le syndrome prémenstruel et les douleurs liées aux règles. Mais est-ce que ça marche ? 

Le CBD, extrait (légal) de la plante de cannabis, est de plus en plus utilisé pour aider à calmer les douleurs liées aux règles ainsi que le syndrome prémenstruel. Mais est-ce que ça marche vraiment ?

Le CBD, c’est quoi déjà ?

Le CBD est à différencier du THC. Les deux sont des composés de la plante de cannabis mais n’ont pas les mêmes effets : le THC est un psychotrope, c’est ce qui vous rend « high » comme disent les jeunes. Le CBD quant à lui n’a pas ces effets.

Feuilles de cannabis
Aphiwat Chuangchoem, Pexels

Il est connu pour sa vertu  « apaisante », par exemple pour les personnes qui ont du mal à dormir, ou qui souffrent d’anxiété

Le CBD est également présenté par de nombreuses boutiques comme une bonne solution pour apaiser les douleurs physiques ainsi que les dérèglements d’humeur qui peuvent survenir durant la période prémenstruelle et les règles. Mais est-ce vraiment efficace ? 

Avec celles qui prennent du CBD pour mieux vivre leurs règles

Je me suis toujours demandé si le CBD marchait vraiment pour soulager le syndrome prémenstruel (SPM) — je l’ai d’ailleurs essayé en tisane à certaines périodes, souvent la semaine avant que mes règles commencent, pour soulager notamment les changements d’humeur un peu violents qui m’affligent.

Mon moral peut en effet tomber très bas pendant mes règles, à un niveau parfois inquiétant où je me demande : « à quoi bon vivre dans une société capitaliste où le but est de gagner de l’argent qui sera automatiquement dépensé à nouveau ? » (question légitime, mais peu fun). Alors une nouvelle solution telle que le CBD semblait parfaite.

Cependant je n’ai pas l’impression que le produit — sous forme de tisane — me détende vraiment, en tout cas pas à chaque fois que j’en bois… Alors j’ai échangé Marine et Juliette, deux femmes qui utilisent du CBD (surtout sous forme d’huile) pour apaiser les règles et le SPM.

« Les tampons au CBD sont révolutionnaires en termes de gestion de la douleur »

Marine souffre d’endométriose, cette maladie qui touche une personne menstruée sur 10. Et pour elle, le CBD peut s’apparenter à une petite révolution.

« J’ai commencé à prendre du CBD parce que j’ai de l’endométriose et ça m’aidait à gérer les douleurs chroniques : le CBD me permet de relâcher mes muscles, et pour le coup ça marche très bien. J’en prend à 20% de concentration, pour les crises de douleurs et pour dormir. En général c’est juste avant mes règles.

Mes symptômes, à part la douleur, c’est des montées de stress, des envies de pleurer, une grande sensibilité.

Je me suis rendu compte que le CBD m’aidait beaucoup. Cependant, j’ai constaté que ça ne marche pas tout seul, il faut faire un effort conscient pour que ça passe. Par exemple avec des exercices de respiration, des auto-massages…

Ma dernière expérimentation : des tampons au CBD, d’une marque qui s’appelle Daye. C’est révolutionnaire en terme de gestion de la douleur. Pour moi ça marche super bien. »

« L’huile de CBD m’aide à apaiser les douleurs de règles »

Juliette aussi a un avis positif sur le CBD, tout en étant consciente du fait que le prix des produits rend ce soulagement peu accessible.

« J’ai commencé à prendre du CBD sous forme d’huile depuis maintenant deux ans, en particulier pour mes douleurs de règles qui sont hyper présentes. L’huile de CBD et celui à fumer m’aident beaucoup à apaiser ces douleurs.

J’ai commencé avec de l’huile à 15% de concentration et je suis vite montée à 30%, parce que c’est beaucoup plus efficace. J’en prends 5 gouttes sous la langue et ça marche directement. Ça m’aide aussi vachement au niveau de mes sautes d’humeur, d’anxiété, des phases de déprime. Ça me permet de fonctionner sans être shootée par des médicaments trop forts qui ne soulagent pas forcément la douleur.

C’est une solution naturelle, donc pour moi, c’est ce qu’il y a de mieux. Après c’est extrêmement cher donc ça reste un luxe. »

Marine et Juliette sont globalement satisfaites par le CBD. Mais que pense la science de cette méthode d’automédication ?

Pas assez de recul sur le CBD d’un point de vue scientifique

En octobre, l’INSERM, Institut national de la santé et de la recherche médicale, a publié un article sur le CBD questionnant son efficacité. L’article souligne le manque de données sur le sujet : 

« La plupart des données disponibles à ce jour (sur le CBD) proviennent non pas de larges essais cliniques rigoureux, mais de la reconnaissance par les scientifiques que le CBD pourrait agir sur de nombreuses cibles biologiques dans l’organisme . » 

De manière générale, il n’y a pas assez d’études ni de recul sur le CBD pour connaître précisément son efficacité et pour savoir si l’automédication avec ce produit est une bonne chose ou non. L’INSERM souligne notamment que : 

« En l’absence d’une plus ample connaissance des différents mécanismes biologiques ou de données concluantes issues d’essais cliniques, la prudence reste donc de mise concernant la consommation de CBD en automédication. D’autant que les dosages de produits à base de CBD ne sont pas standardisés et que certains d’entre eux peuvent entrer en interaction avec d’autres médicaments prescrits aux individus, annuler leurs effets ou ralentir leur élimination. »

« Le CBD n’aide pas tout le monde »

Nous avons discuté avec le docteur Sina Gombert, spécialisée en maladies chroniques, santé féminine, Lyme et toxines. Elle explique à Madmoizelle que malgré le fait que le CBD ne soit pas si nouveau, il n’y a effectivement pas beaucoup de recherches à son sujet, surtout en lien avec les SPM. Cependant, elle ne voit pas de problème à en utiliser, sans promettre pour autant de résultat miraculeux.

« Moi je ne peux que le conseiller quand on a un SPM, en tant que traitement naturel qui a extrêmement peu d’effets secondaires. Ça peut arriver, quand on a surdosé, mais c’est très rare — comparé à des médicaments qu’on prescrit d’habitude.

Cela dit, j’ai observé que ça n’aide pas tout le monde. Plus le SPM est fort, moins l’effet sera “miraculeux”. »

La docteur conseille d’additionner, comme le fait Marine, d’autres remèdes naturels au CBD, tels que des bouillottes, de la méditation, de la relaxation, des techniques de respiration… Mais elle ne voit pas de problème à en utiliser pour soulager les douleurs liées aux SPM.

Alors si vous êtes concernée par les douleurs menstruelles et les sautes d’humeur, vous pouvez essayer le CBD sans trop d’inquiétude. Ça ne sera pas forcément une révolution, mais ça peut vous soulager !

À lire aussi : L’anxiété et la dépression, racontées par celles qui les vivent

Crédit photo : Pexels – Binoid CBD

Les Commentaires
4

Avatar de cryhouse
26 novembre 2021 à 11h44
cryhouse
Ca m'as bien aidé pour gérer mes montées d'anxiété liés au syndrome prémenstruel
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Santé

Parentalité
Pexels-JonathanBorda

Après des décennies à s’obstiner sur l’épisiotomie, la France sortirait-elle enfin du réflexe ciseaux ?

Camille Abbey

26 nov 2021

4
Témoignages
corps de femme

Je suis chirurgien, et je « répare » les clitoris des femmes victimes d’excision

Aïda Djoupa

25 nov 2021

10
Psychologie
Jeune femme triste

Surprise (non), c’est chez les femmes et les jeunes que la pandémie a fait le plus de dégâts côté santé mentale

Santé
santementale

Santé mentale des enfants : « l’urgence est là, nous ne pouvons plus l’ignorer »

Camille Abbey

18 nov 2021

Santé
Femme se frottant sa poitrine avec un objet froid

Sur TikTok, on se glace un nerf pour apaiser son stress. Ça marche ou pas ?

Lifestyle
grand-mere

Voilà 5 astuces de grand-mère qui vont changer votre quotidien pour trois fois rien

Naya Ali

10 nov 2021

28
Travail
Une femme souffrant de crampes menstruelles se masse le bas-ventre.

Avec celles qui tentent le congé menstruel en France, et le démocratiseront peut-être un jour

Élodie Potente

09 nov 2021

Féminisme
Candles

Brider l’accès à l’IVG tue des femmes, et les Polonaises pleurent l’une des leurs

Camille Abbey

08 nov 2021

4
Body positive
pexels-daria-liudnaya-8166408

On vous emmène dans un institut de beauté différent, qui prend soin de tous les corps

Anthony Vincent

06 nov 2021

5
Témoignages
femme assise en train de respirer

Un an sans crises d’angoisses : voilà comment j’y suis arrivée !

Océane Viala

05 nov 2021

6

La vie s'écrit au féminin