Les costumes féminins de Star Wars, preuves que la société évolue !

De nombreuses décennies se sont écoulées depuis les premiers Star Wars. La société a évolué, et la place des femmes aussi. Voici comment se traduit ce changement dans les costumes des nouveaux personnages féminins de la saga culte.

Les costumes féminins de Star Wars, preuves que la société évolue !

En partenariat avec Disney (notre Manifeste)

À l’occasion de la sortie en salles, ce 18 décembre, de Star Wars: L’ascension de Skywalker, j’ai eu envie de te parler du sujet qui me fascine : la mode !

Je te propose donc un focus sur les costumes des femmes dans Star Wars, et leur évolution à travers les années… qui a accompagné celle de la société.

Les costumes féminins de Star Wars ont beaucoup évolué

Le costumier des nouveaux Star Wars (c’est à dire depuis le VII, Le réveil de la Force) est Michael Kaplan.

Il est également derrière les costumes de Blade Runner (1982), Flash Dance (1083), Star Trek (2009), Star Trek Into Darkness (2013), Burlesque (2010)…

Les costumes de la nouvelle trilogie Star Wars ont connu de nombreux changements.

La société actuelle, les avancées féministes et la place des femmes dans le cinéma ont amené le costumier à créer des tenues pour les personnages féminins qui ne sont plus seulement esthétiques, elles sont surtout pratiques !

Star Wars est réputé pour mettre en scène des femmes de pouvoir. Mais par le passé, la position de ces personnages dans l’intrigue s’est parfois affaissée en même temps que leurs relations amoureuses progressaient.

Dans le cinéma, l’évolution d’un personnage est en grande partie montrée par son costume.

Pour que tu comprennes d’où l’on vient et comment les tenues des femmes de Star Wars ont évolué jusqu’à aujourd’hui, voici ce qu’il en était des costumes féminins de la saga il y a vingt ou quarante ans.

Les costumes des personnages féminins dans les premiers Star Wars

Une étude publiée sur Fashion and textiles s’est penchée sur les costumes des personnages féminins de Star Wars dans les six premiers films.

Les chercheurs se sont concentrés sur les personnages de Padmé et Leia, et ont remarqué un lien entre les relations romantiques des personnes et leur façon de s’habiller.

Au fur et à mesure de l’avancée de leur relations respectives, leurs costumes démontraient une perte de pouvoir, une plus grande vulnérabilité et une féminité accentuée.

Elles étaient plus réifiées, de plus en plus de peau se dévoilait, elles portaient des coiffures plus lâches… Des signes, selon cette étude, que leur pouvoir diminuait, faisant d’elles les sujets de l’affection des personnages masculins.

Ce phénomène est connu dans la pop culture sous le nom de male gaze (regard masculin).

Voici Leia avant sa relation.

Et Leia une fois amoureuse.

Si dans l’histoire, ce n’est pas elle qui choisit de porter ça, cette scène a lieu après qu’elle se soit mise en couple. Son personnage semble alors devenir sexualisé, comme ici alors qu’elle a été kidnappée par Jabba.

Voici maintenant Padmé avant sa relation.

Voici Padmé une fois amoureuse de son cher et tendre (mdr) Anakin.

Il y a évidemment toujours un contexte, une « excuse » à ces changements. Bien sûr, Padmé ne va pas aller se coucher en tenue de combat. Mais ce genre de scène n’était simplement pas montré auparavant.

En bref, ce ne sont pas les personnages qui décident d’être plus sexualisées, c’est la façon qu’a l’équipe du film de les dépeindre après qu’elles soient amoureuses qui change.

Mais depuis que Disney a repris la franchise, les choses évoluent !

D’abord, les héroïnes ne sont plus définies par leur relation amoureuse. D’ailleurs, les relations amoureuses ne sont plus au premier plan de l’intrigue.

À l’image des femmes dans la société, les héroïnes de Star Wars s’émancipent et prennent la place qu’elles méritent.

L’évolution des costumes féminins dans Star Wars

Michael Kaplan a confié au Hollywood Reporter en 2017, à l’occasion de la sortie de Star Wars, Le dernier Jedi :

Je pense que la sortie du film aujourd’hui colle bien à ce qu’il se passe au niveau des actualités.

Il y a des femmes formidables et fortes dans ce film, beaucoup plus que ce que nous avons vu auparavant dans un Star Wars. Et je pense que ça reflète ce qu’il se passe à l’heure actuelle.

Je te propose donc d’étudier les costumes des nouveaux personnages féminins en question !

Le costume fonctionnel de Rey dans Star Wars

Tout le long de Star Wars Le réveil de la force, Rey ne change pratiquement jamais de costume. Sa situation et ce qu’elle vit ne lui permettent pas de se dévêtir quand bon lui semble !

Elle est de plus en plus sale, ce qui est réaliste, et elle n’est pas enjolivée. C’est une guerrière, et non une princesse.

Rey n’est pas comme certaines héroïnes féminines qui certes prennent de la place et s’affirment, mais restent toujours parfaitement apprêtées.

Je pense par exemple à Wonder Woman, toujours impeccablement coiffée et se battant en talons ! Mais cela s’explique probablement par le fait que c’est une déesse.

Parlons plus en détail du fameux costume de Rey.

Voici quelques détails qui témoignent de son assurance et sa détermination.

Elle porte un col en V, à la manière des robes de Jedi. La coupe met en valeur ses épaules, et des épaules accentuées sont un signe d’assurance, de pouvoir.

Le bandage sur ses mains semble aussi les rendre plus larges, plus puissantes.

Il en va de même pour son pantalon court associé aux bottes, qui donne l’impression qu’elle a de larges pieds, bien ancrés au sol.

Ces caractéristiques ne la font pas paraître masculine pour autant. Mais visuellement, on comprend que c’est une battante, qu’elle est partie pour devenir une héroïne.

Au début de Star Wars Le dernier Jedi, Rey porte un sac à dos qui contient le kit nécéssaire pour survivre au climat humide dans lequel elle se rend. Quand elle commence à s’entraîner au combat, ses vêtements sont légers et correspondent à cette action.

Son costume est toujours pratique et fonctionnel.

Au cours du film Le dernier Jedi, la tenue de Rey va changer de couleur. Il n’est plus blanc : elle opte pour le gris.

Mais elle ne bascule pas non plus sur du noir. Ce qui est dû au fait qu’elle ne se retrouve ni dans le côté obscur, ni dans le côté lumineux de la Force.

C’est une femme indépendante qui fait ses propres choix, trace sa propre route, et son costume en témoigne !

Pour aller plus loin et nourrir ton côté geek, je te conseille cet article de TomandLorenzo qui étudie plus en détail les nombreuses références à l’univers Star Wars que contient le costume de Rey.

Les autres costumes féminins dans les nouveaux Star Wars

Leia Organa, personnage iconique, fait son retour dans Star Wars: Le réveil de la Force, et elle a troqué ses robes pour une combinaison militaire.

C’est une générale, tout de même !

Son côté royal ne l’a pas quittée pour autant, ce qui est représenté par les grandes capes chatoyantes et les bijoux imposants qu’elle porte.

Le designer Michael Kaplan voyait le personnage d’Holdo en uniforme, elle aussi.

Cependant, de par le statut de cette dernière, le réalisateur Rian Johnson explique à Fashionista qu’il a tenu à ce qu’elle porte une robe qui affirmerait son élégance naturelle.

Sa tenue et sa couleur de cheveux sont un hommage à l’esprit indépendant du monde natal, Gatalenta.

L’idée sous-jacente semble être de vouloir la faire ressembler à une déesse grecque, et sa robe est inspirée par une styliste iconique : Madame Grés.

Le personnage de Rose, qui apparaît dans Le dernier Jedi, porte une tenue adaptée à son rôle de résistante.

Comme le souligne Looper, sa combinaison est équipée d’une capuche mécanique bien pratique quand elle doit ramper ou se retrouve dans des endroits peu praticables !

Sa ceinture et sa manche de combinaison sont équipées d’un pic de remplacement de données auto-codé. Son médaillon est en pur éperlan d’Haysian, un métal qui conduit l’électricité de façon incroyablement efficace !

C’est donc un joli bijou, mais qui a aussi une utilité pragmatique.

Pour l’anecdote, l’autre moitié de son collier était portée par sa sœur, Paige, qui s’est sacrifiée en larguant une charge de bombes électromagnétiques.

Lorsqu’elle voyage à bord de la Suprématie, Rose porte également un uniforme bleu foncé de major avec une paire de bottes d’officier du Premier Ordre (qu’elle a volées).

En bref, une tenue bien badass et adaptée au terrain.

Un costume androgyne pour un personnage androgyne

Parlons désormais de Jyn Erso, personnage de Rogue One, faisant aussi partie de l’univers Star Wars.

Ce qui est intéressant avec elle, c’est que le réalisateur, Gareth Edwards, a révélé que sa tenue n’avait pas été pensée comme un costume « de fille ».

Il a eu cet échange très intéressant avec Vulture :

« Je trouve que l’une des héroïnes les plus réussies du cinéma de science-fiction est Sigourney Weaver dans Aliens.

Je l’adore, et en tant que gars, aucune partie de mon cerveau ne pense à son genre. Elle est juste Ripley, son personnage.

Nous n’avons pas essayé d’écrire Jyn comme un homme ou une femme. Juste comme une personne.

De toute évidence, elle est une femme, mais même au niveau des vêtements, mon objectif avec le département des costumes était de concevoir des fringues que je pourrais moi-même porter, en tant que mec, pour Halloween.

Elle n’aurait pas l’air féminine, et elle n’aurait pas l’air masculine : elle serait neutre. Jyn est seulement une personne, qui se trouve être de genre féminin. »

Comme le souligne une analyse de Film School Reject, les costumes de Star Wars et plus généralement les tenues créées par Michael Kaplan ont eu une influence sur la mode !

Le fameux sweat de Flashdance est devenue une grosse tendance après la sortie du film, et les drapés aux tons terreux façon Rey sont particulièrement appréciés chez Margiela… ainsi que par Kanye West et sa marque Yeezy.

Star Wars fait partie des grosses saga de la pop culture qui influencent forcément la société. C’est pourquoi c’est si important d’y montrer des personnages féminins forts et indépendants !

Et la façon dont elles se présentent physiquement a son importance, tu l’auras compris.

Si tu as repéré d’autres détails qui témoignent de cette évolution des personnages féminins au cours des films Star Wars, partage-les en commentaires !

À lire aussi : Tu es une meuf fan de Star Wars ? Viens témoigner !

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Gabelote

@MorganeGirly
en fait il y a eu un vrai décalage entre l'âge des acteurices et l'âge de leurs perso dans l'E1
Padmé a 14 ans mais Nathalie Portman en a 18 (au moment de la sortie). la reine est censée être à peine sortie de l'enfance, ça se voit moins dans le personnage.
Anakin a 9 ans et Jake Lloyd en a 10. Là pour le coup, l'acteur colle avec le personnage.
Donc les deux personnages ont 5 ans d'écart et les deux acteurices en ont 8.
L'E2 se déroule 10 ans après le 1 : Anakin a 19 ans et Padmé en a 24. Alors que les deux acteurices ont alors 21 ans. Cela dit, la différence d'âge est bien jouée entre eux (surtout le côté gamin d'Anakin).
L'E3 se déroule 3 ans après le 2. Le film étant également sorti 3 ans après l'attaque des clones, ça tombe bien, tout le monde a pris trois ans !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!