Live now
Live now
Masquer
BrooksNader
Tech

Stalkée en soirée grâce à un AirTag d’Apple, cette mannequin lance l’alerte

10 jan 2022

Les balises connectées, ou AirTags, seraient-elles la nouvelle menace à surveiller lorsque l’on sort seule le soir ?

Angoisse. C’est dans ses stories Instagram que la mannequin américaine Brooks Nader a révélé avoir découvert qu’elle était suivie, en rentrant seule chez elle le soir, à New York. Mais il ne s’agissait pas d’un inconnu aux mains baladeuses : la méthode était bien plus particulière, puisque la jeune femme de 25 ans a tout simplement retrouvé un AirTag dans sa veste.

« J’étais dans un bar à Tribeca, j’attendais quelqu’un et j’avais mon manteau posé sur la chaise, derrière moi. Il y avait beaucoup de monde. Puis je suis allée retrouver des copines dans un bar proche. Je n’ai reçu aucune notification. Puis à un autre endroit — pas de notification.

Et, stupidement, je suis rentrée à pied chez moi parce que j’habite dans le quartier. Autour de 23h30, je marchais déjà quand j’ai reçu des notifications disant que quelqu’un suivait ma localisation depuis un certain temps. J’ai paniqué, et mon téléphone s’est déchargé. »

Brooks Nader explique avoir reçu les notifications « accessoire inconnu détecté », « cet objet se déplace avec vous depuis un moment »,  « le propriétaire peut voir sa localisation », ce qui l’a finalement alertée du danger. Elle termine :

« Je veux juste éveiller les consciences et dire à toutes les femmes de surveiller vos objets personnels et de vérifier vos notifications. Le seul point positif de tout ça reste que j’ai été notifiée que quelqu’un me suivait. »

Un objet simple, des usages abusifs

Si, comme Brooks Nader, vous ignorez ce qu’est un AirTag, c’est bien simple : il s’agit d’une balise de géolocalisation, commercialisée par Apple depuis avril 2021. Le fonctionnement est facile : vous placez le AirTag sur vos clés, votre vélo ou tout objet que vous souhaitez suivre. 

Un AirTag mesure à peu près la taille d’une pièce de monnaie.
Un AirTag mesure à peu près la taille d’une pièce de monnaie.

Les usages abusifs de balises de géolocalisation ne sont pas nouveaux, mais ils se sont multipliés depuis la sortie des AirTags, faciles d’utilisation et rattachés à Apple, marque tech prestigieuse. 

Ainsi, les tiktokeuses Kayla Malec et Erika Torres ont expliqué comment elles ont retrouvé des AirTags cachés sur leurs voitures, un modus operandi d’autant plus flippant lorsque l’on est une femme seule. 

Les associations contre les violences faites aux femmes, elles, alertent : les balises de géolocalisation aggravent les risques encourus par les victimes de violences domestiques.

Une question de conception ?

Il est heureusement possible de se protéger. Outre ses alertes natives sur iPhone, Apple a développé une application à destination des utilisatrices et utilisateurs d’Android : Tracker Detect, permettant de débusquer les AirTags inconnus autour de vous.

Mais si Apple semble s’être douté des potentiels abus de stalking et harcèlement, la concurrence paraît moins consciencieuse. Le Galaxy SmartTag de Samsung n’a par exemple pas de fonction recherche d’appareils inconnus activée par défaut et Tile s’est lancé en 2013 sans aucun système de prévention.

On peut se demander si toutes ces problématiques sont prises en compte au stade de la conception du produit. Il semble évident que des membres des équipes ont dû soulever les potentiels usages abusifs, mais ces personnes ont-elles été écoutées ? 

Quoiqu’il en soit, après « serrer ses clés en coup de poing américain dans sa main », « ne pas marcher seule avec quelqu’un derrière soi » et « ne jamais laisser son verre sans surveillance », il semble que les femmes doivent rajouter une énième consigne de sécurité à leurs sorties nocturnes : vérifier qu’un AirTag non désiré n’a pas été placé sur leur personne.

À lire aussi : Cette robe calcule le nombre d’attouchements subis en soirée

Crédits photo : Instagram de Brooks Nader et Apple

Les Commentaires
1

Avatar de Gringo
10 janvier 2022 à 11h23
Gringo
Ce qui me rassure encore moins c'est que sans smartphone, impossible se savoir que l'on a ce traqueur sur soi...
L'article parle des problèmes de violences faites aux femmes qui pourraient en découler, mais il y a aussi la question des cambriolages qui va être facilitée.
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Tech

Tech
Ghosting

Comment cette appli de rencontres punit le ghosting pour décourager les malpolis

Eva Levy

24 jan 2022

12
Culture Web
Qui-sont-les-personnalités-TikTok-les-mieux-payées

Pour être dans le top des tiktokeuses les mieux payées, mieux vaut être blanche que très suivie

Anthony Vincent

13 jan 2022

2
Tech
elyse

Elyze, le « Tinder de la présidentielle », va-t-elle révolutionner le vote en 2022 ?

Tech
girl-with-red-hat-unsplash

Lécher un écran pour sentir un goût sera bientôt possible. Oui, c’est dégueu.

Maëlle Le Corre

24 déc 2021

Tech
Whatsapp

On peut ENFIN réécouter ses audio WhatsApp avant envoi, miracle de Noël

Eva Levy

23 déc 2021

Bons plans
[Site web] Visuel vertical

Ouloulou, ce casque Bluetooth Marshall au look rétro est à moins de 100€

Eva Dillais

23 déc 2021

Tendances Mode
Une-pub-iconique-de-liPod-originel

Pourquoi l’iPod redevient tendance et séduit les 2000, 20 ans après sa sortie

Anthony Vincent

22 déc 2021

21
Bons plans
Femme qui utilise sa montre connectée Xiaomi Mi Watch Lite

Un coach sportif sur votre poignet à moins de 50€ : cette montre connectée Xiaomi est en promo

Eva Dillais

22 déc 2021

Bons plans
marshall-stockwell-2

Une petite taille pour du gros son : cette enceinte Marshall est à -22%

Eva Dillais

21 déc 2021

Culture Web
Marvel

News très 2021 : Stan Lee, qui est mort, promeut des NFT sur Twitter

Eva Levy

16 déc 2021

2

La pop culture s'écrit au féminin