Live now
Live now
Masquer
sous-titre-moi-eleonore-costes
Culture Web

« Sous-titre moi », le langage de la lose amoureuse par Éléonore Costes

11 fév 2015
Éléonore Costes signe une vidéo drôle, tendre et juste sur le double langage des amoureux qui se tournent autour… en ayant peur de se l’avouer.

Sous-titre moi sonne comme un titre de comédie romantique bien niaise et faussement décalée, et pourtant, c’est tout le contraire que j’ai ressenti en regardant cette vidéo, écrite et réalisée par Éléonore Costes.

Ça n’engage évidemment que moi, mais je me reconnais totalement dans ce duo de quiches en premier rendez-vous, incapables de lire les signaux, incapables d’en envoyer, et surtout, incapables de tout simplement se parler ouvertement, et se dire des choses – au mon dieu, totalement folles, du style : « j’ai passé une bonne soirée, j’aimerais te revoir ».

C’est sans doute ce que font les gens normaux. Moi je regarde mon smartphone 25 fois, je rafraîchis ma boîte mail plus que de raison (je râle contre la 3G), et je vérifie 12 fois mon emploi du temps du lendemain. (Si tu me lis et que j’ai déjà fait ça devant toi à une soirée, SURPRISE ! Ça veut dire que je te kiffe. Comment ça tu ne l’avais pas deviné ? Je suis choquée)

Du coup, l’option sous-titre à la rencontre, au premier rendez-vous, et au pire soyons fous, pour les six prochains mois (minimum), je l’achète volontiers.

Merci Éléonore pour cette vidéo pleine d’honnêteté. Tu peux commencer à écrire le long métrage s’il te plaît ? En plus tu as déjà l’affiche (ces fausses citations sont parfaites).

sous-titre-moi-gm

Et toi, qu’est-ce que tu as pensé de cette vidéo ? T’as besoin des sous-titres aux premiers rendez-vous, ou tu es facilement franche et directe quand tu sais ce que tu veux ?

À lire aussi : Les soeurs Costes reprennent à leur sauce « Pour le pire » d’Orelsan


Construisez avec nous l’avenir de Madmoizelle en répondant à ces questions !

Les Commentaires
7

Avatar de Agathafeeling
23 février 2015 à 17h19
Agathafeeling
Avec mon ex-amoureux, lors d'un week end, on s'était décrit ce qu'on se disait dans notre tête au moment de notre rencontre... Et c'était drôle :')
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Culture Web

housse-de-couette
Humeurs & Humours

J’ai testé cette astuce TikTok pour mettre une housse de couette et mon verdict est sans appel

Manon Portanier

30 déc 2022

12
SEXO

La table de chevet, cette fenêtre sur l’intime, revisitée par des illustratrices

Humanoid Native
L'équipe du podcast sexo Hot Line
Conseils sexe

Le podcast sexo « Hot Line » déconstruit avec humour notre éducation sexuelle et intime bancale

Anthony Vincent

27 nov 2022

1
4 archétypes féminins, une même misogynie véhiculée
Culture Web

Vous êtes plutôt girl boss, féminin sacré, ou that girl ? Comment ces archétypes nourrissent la misogynie

Anthony Vincent

09 nov 2022

3
Lena Situations crée 4 sneakers pour adidas, et c'est une première canon
Baskets

Lena Situations crée 4 sneakers pour adidas, et c’est une première canon

Anthony Vincent

03 nov 2022

2
Bianca est la première héroïne grosse de Disney
Culture Web

Disney révèle sa première héroïne grosse dans le film d’animation Reflect

Anthony Vincent

31 oct 2022

10
poupee-peur-halloween
Parentalité

Non, les enfants ne sont pas « mignons », ils sont démoniaques et en voici la preuve !

Manon Portanier

31 oct 2022

8
Lesthétique-Tumblr-va-t-elle-régner-sur-2022
Culture Web

Pourquoi l’esthétique Tumblr revient-elle en force en 2022 ?

Anthony Vincent

25 oct 2022

14
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

Photo fournie par les sans pages
Culture Web

« Wikipédia reproduit les biais sexistes de notre société » : les sans pagEs, le collectif qui comble le fossé de genre de l’encyclopédie

Aïda Djoupa

09 oct 2022

Monika Kozub / Unsplash
Culture Web

Comment parle-t-on des règles à l’étranger ? Réponse dans ce podcast du Courrier international

Aïda Djoupa

25 sep 2022

La pop culture s'écrit au féminin