Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Cinéma

Shrek 4, on l’a vu, on vous raconte

D’entrée de jeu, ça sentait pas bon. Vous le savez, je le sais, tout le monde le sait et pourtant on a voulu y croire. Après tout, Shrek nous a tellement fait rire quand il a débarqué, même dans le troisième opus vraiment moyen, alors pas de raison que ça change. Et c’est vrai, Shrek 4 est drôle, émouvant même, mais malheureusement ça ne suffit pas.

Il fallait déjà trouver une histoire à raconter. Au fil des trois premiers films, Shrek et Fiona se sont rencontrés, mariés, et ont procréé – la boucle semblait bouclée, et on voyait pas trop ce qu’on pourrait ajouter de plus au tableau. Alors les scénaristes ont eu une idée de génie : Shrek se lasse du train-train quotidien et signe un pacte avec le nain Tracassin qui lui offre la possibilité de passer une journée dans son ancienne vie d’ogre solitaire et terrifiant. Oui mais voilà, Tracassin n’a qu’une idée en tête : s’approprier le royaume de Fort Fort Lointain. Du coup il envoie Shrek dans une dimension parallèle, où Tracassin est roi et où Shrek… n’a jamais existé. Afin de retrouver son existence paisible, il devra reconquérir Fiona, devenue chef de la résistance Ogre.

shrek-4

La grosse nouveauté finalement ne se trouve pas dans le scénario, mais dans l’option 3D qu’on retrouve partout en ce moment. Pour ce qui est de Shrek 4, ça n’apporte strictement rien au film, si ce n’est la fameuse migraine qui accompagne chaque séance 3D. Ce n’est toujours pas au point et je conseille toujours aux gens de l’éviter quand ils en ont l’occasion. A part deux ou trois scènes de voltige, le recours à la 3D n’est absolument pas justifié dans ce cas.

shrek-4

La petite arnaque de la dimension parallèle a quand même quelques avantages, notamment en ce qui concerne l’Âne. C’est un retour aux bases, quand lui et Shrek ne se connaissaient pas et qu’ils tentaient tant bien que mal de s’apprivoiser l’un l’autre. Les scénaristes se sont arrangés pour rafraîchir l’histoire d’origine et nous redonner une chance de découvrir les personnages comme si on ne les avait jamais connus, un procédé un peu vicieux mais qui a quelques points positifs. On retrouve donc tous les personnages qu’on a appris à connaître avec la trilogie, mais dans des situations totalement différentes et avec de nouvelles personnalités. Fiona devenue super guerrière, le chat devenu obèse, et l’âne plus bâté que jamais donneront du fil à retordre à Shrek, complètement paumé dans cette dimension où personne ne connaît son existence.

shrek-4

Alors bien sûr, les gags sont toujours au rendez vous et malgré ce sentiment de vide, j’ai passé la séance à m’esclaffer à la moindre pitrerie des personnages. Une recette simple qui marche toujours et avec laquelle tout le monde trouve plus ou moins son compte. La scène de la danse des ogres notamment, vaut largement le détour. En gros, si vous vous êtes vraiment attachés aux personnages de la saga, il faut aller voir Shrek 4. On dira ce qu’on veut, ça fait quand même plaisir de retrouver toute la bande une dernière fois. On aurait pu s’en passer, mais puisque c’est fait, autant en profiter.

Et puis bon, puisqu’on est entre nous, je vais même vous faire un aveu : j’ai pleurniché comme une nouille à la fin. Mais si jamais vous en parlez à quelqu’un, je nierai tout en bloc.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xco4sy_shrek-il-etait-une-fin-bande-annonc_shortfilms[/dailymotion]


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

13
Avatar de Madam-art
4 août 2010 à 17h08
Madam-art
C'est vrai que c'est une suite, et elle n'a pas manqué à la réputation des suites... mais j'ai trouvé ce film plutôt sympa, un bon shrek pour bien rigoler quoi ! bien sur le 1er on découvrait, le 2e on était pendu à l'écran en train de guetter chaque truc drole, le 3e je ne m'en souviens plus mais c'était, j'imagine, un peu le même délire et le 4 bon ba voila, sympa, mais il faut penser à s'arrêter maintenant. Mais j'ai vraiment passé un bon moment et je le conseillerais à celles qui ne l'ont pas encore vu (mais qui ont vu les autres, car il ne faut pas découvrir shrek en attaquant direct le 4, ca serait dommage).
0
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

Interview de María Riot, performer X et coordinatrice d'intimité // Source : Photo by @monica_figueras
Sexo

« Être performeuse X fait aussi de moi une meilleure coordinatrice d’intimité » : María Riot

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

le consentement // Source : jean paul rouve kim higelin
Culture

Calendrier, révélations : tout savoir sur les César 2024

1
Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : enfin un MeToo en France ? Pour les César, 50/50 nous a répondu

L'affiche officielle du film Challengers de Luca Guadagnino avec Zendaya // Source : DR
Cinéma

Zendaya, Mike Faist et Josh O’Connor dans la nouvelle bande-annonce du film Challengers de Luca Guadagnino

Source : Wikimedia Commons
Société

Isild Le Besco se dénonce sa relation « d’emprise destructrice » avec Benoît Jacquot

The Beatles // Source : tmdb
Culture

Les Beatles auront chacun droit à leur biopic pour raconter leur légende

Judith Godrèche // Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Aux César, Judith Godrèche prendra la parole sur les violences sexuelles dans le monde du cinéma

1
Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : tout savoir sur ce docu sublime sur l’exil de femmes palestiniennes

1

La pop culture s'écrit au féminin