Je te traduis ce poème sur la scène du bus de Sex Education saison 2

Sex Education saison 2 comporte une scène dans un bus, pleine de sororité, qui a inspiré à une autrice écossaise un très beau poème. Le voici traduit en français !

Je te traduis ce poème sur la scène du bus de Sex Education saison 2

Erin May Kelly est une jeune autrice écossaise qui partage ses écrits sur les réseaux sociaux.

L’année dernière elle a été missionnée par Netflix pour écrire un poème sur la saison 2 de Sex Education et notamment sur la scène du bus.

(Attention, si tu n’as pas vu la saison 2 et ne veux pas être spoilée, je te conseille de tracer ta route).

Sex Education saison 2, un poème sur la scène du bus

Grande fan de la série, comme elle se décrit, Erin s’est prêtée au jeu avec enthousiasme.

Au sujet de de la fameuse scène du bus, où le personnage d’Aimee est au premier plan, la poétesse confie :

La scène sur laquelle j’ai écrit était difficile a regarder, mais importante. Aimee Lou Wood a fait un travail extraordinaire cette saison et je suis honorée d’avoir écrit un poème pour son personnage.

Sex Education saison 2, la traduction du poème

Je t’encourage vivement à écouter ce poème qui personnellement m’a mis les frissons.

Tout comme Lucie, Aimee a de loin été mon personnage préféré de cette nouvelle saison, tant sa storyline m’a touchée.

Lire et écouter un poème à ce sujet, qui parle de harcèlement dans les espaces publics, de sororité, de soutien, d’amitié, je trouve ça super.

Je te traduis le poème ici en français :

Je sais pourquoi tes mains tremblent
Au moment de monter dans le bus
Les regards un peu trop longs,
Les doigts qui frôlent tes hanches,
Il s’est assis trop près.
Le bus est plein, mais tu te sens seule.
Mais tu ne fais pas une scène.
Tu tiens ta langue
Comme il te tient par la taille.
Quand as-tu appris à être invisible ?
Je sais pourquoi tes mains tremblent
Les miennes tremblent aussi.
Mes phalanges sont fatiguées
De tenir des clefs bien serrées.
Mes doigts sont fatigués
De taper « Bien rentrée ».
Mes mains sont fatiguées
De trembler.
Cette fois-ci, je m’assiérai à côté de toi.
Nous allons nous réapproprier
Cet espace que nous craignions.
Je te prendrai les mains
Pour qu’elles ne tremblent plus.
Nous ne murmurerons pas
Alors que nous avons envie de crier.
Nous ne nous excuserons plus.
À la place, nous nous soutiendrons.
Nous serons la sororité
Dont ils ont toujours eu peur.
Alors quand tu dois rassembler tes forces
Pour simplement monter dans le bus,
Prends ma main.
Tu voyages avec nous.

Alors ? Tu montes avec moi dans ce « stupid bus » ?

À lire aussi : Même Sex Education connaît mal le clitoris !

Philippine M.

Philippine M.


Tous ses articles

Commentaires

Ada Lovelace

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!