Live now
Live now
Masquer
La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra sur le plateau de RTL // Source : Capture d'écran Youtube
Politique

Remaniement : ce qu’il faut retenir du nouveau gouvernement

Amélie Oudéa-Castéra part ou reste ? La composition définitive du nouveau gouvernement se faisait attendre depuis la nomination, mardi 9 janvier, de Gabriel Attal au poste de Premier ministre. La liste des ministres a été dévoilée. On fait le point.

Attendu depuis plusieurs semaines, le Premier ministre Gabriel Attal a dévoilé la liste complète de son nouveau gouvernement jeudi 8 février au soir, après avoir annoncé des premiers noms d’un gouvernement resserré le 12 janvier.

À lire aussi : Stanislas : Amélie Oudéa-Castéra aurait fait le choix des classes non mixtes pour ses enfants

Amélie Oudéa-Castéra perd l’Éducation nationale

C’était la grande question de ce remaniement. Partira ? Partira pas ? Amélie Oudéa-Castéra, sous le feu de (très) nombreuses polémiques depuis sa nomination au ministère de l’Éducation Nationale, est finalement remplacée par Nicole Belloubet à ce poste, ancienne ministre de la Justice. Néanmoins, Amélie Oudéa-Castéra reste ministre des Sports et des Jeux olympiques et Paralympiques.

Une nouvelle arrivée suscite de nombreux commentaires, celle Guillaume Kasbarian, député Renaissance d’Eure-et-Loir, comme ministre délégué chargé du Logement. Une nomination qui inquiète jusque dans la Fondation Abbé Pierre, l’élu étant à l’origine de la loi dite « anti-squat » qui durcit les sanctions envers les squatteurs et accélère les procédures d’expulsion en cas de loyers impayés. 

Parmi les sortants, on retrouve notamment Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l’enseignement et de la formation professionnels depuis juillet 2022. Celle-ci a décidé de ne pas renouveler sa collaboration avec le gouvernement.

En clair, par rapport au précédent gouvernement, les changements sont nombreux, bien que sans surprise. Voici la liste complète :

Ceux qui restent

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur

Éric Dupond-Moretti, ministre de la Justice

Sébastien Lecornu, ministre des Armées

Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur

Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique

Stanislas Guérini, ministre de la Fonction publique

Roland Lescure, chargé de l’Industrie

Olivia Grégoire, chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation

Thomas Cazenave, chargé des Comptes publics

Dominique Faure, chargée des Collectivités territoriales

Fadila Khattabi, chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées

Sabrina Agresti-Roubache, secrétaire d’État chargée de la Ville

Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État chargée du Développement

Patricia Miralles, secrétaire d’État chargée des Anciens combattants

Hervé Berville, secrétaire d’État chargé de la Mer

Ceux qui entrent

Catherine Vautrin, ministre du Travail, de la Santé, et des Solidarités

Nicole Belloubet, ministre de l’Éducation

Rachida Dati, ministre de la Culture

Stéphane Séjourné, ministre des Affaires étrangères

Les ministres délégués

Prisca Thévenot, porte-parole

Marie Lebec, chargée des Relations avec le Parlement

Marie Guévenoux, chargée des Outre-mer

Frédéric Valletoux, chargé de la Santé

Guillaume Kasbarian, chargé du Logement

Les secrétaires d’État

Marina Ferrari, chargée du Numérique

Ceux qui partent

Les ministres

Catherine Colonna, ministre des Affaires étrangères

Olivier Dussopt, ministre du Travail

Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture

Agnès Firmin Le Bodo, ministre de la Santé

Olivier Véran, porte-parole du gouvernement

Bérangère Couillard, chargée de l’Égalité

Philippe Vigier, chargé des Outre-mer

Olivier Becht, chargé du Commerce extérieur

Carole Grandjean, chargé de la Formation professionnelle

Clément Beaune, chargé des Transports

Les secrétaires d’État

Charlotte Caubel, chargé de l’Enfance

Laurence Boone, chargée de l’Europe

Ceux qui bougent

Les ministres

Amélie Oudéa-Castéra, de l’Éducation et Sports aux Sports

Agnès Pannier Runacher de la Transition énergétique à l’Agriculture

Aurore Bergé, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes

Sarah El Haïry, chargée de l’Enfance, de la Jeunesse et des Familles

Agnès Pannier-Runacher, chargée de l’Agriculture

Franck Riester, chargé du Commerce extérieur

Jean-Noël Barrot, chargé de l’Europe

Patrice Vergriete, chargé des Transports


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Politique

Jill Stein // Source : Canva
Politique

Jill Stein : « On voit apparaître un vote de rébellion, soyez prêts ! »

Réforme des retraites // Source : © Sénat - Palais du Luxembourg
Politique

Droit à l’avortement : le Sénat approuve la constitutionnalisation de l’IVG

2
Source : Canva
Politique

Nikki Haley : « Le premier parti à mettre à la retraite son candidat de 80 ans gagnera cette élection »

Source : Canva
Politique

Marianne Williamson : « Vous ne savez pas ce qu’est la misogynie avant d’avoir été candidate à la présidentielle ! » 

Source : © EC
Société

13 membres de la CIIVISE 1 demandent à Sarah El Haïry de pouvoir reprendre leur travail

1
Source : Aurore Bergé ) Capture d'écran Télématin
Politique

Après le départ de ses dirigeants, la CIIVISE « va continuer », assure Aurore Bergé

Assemblée Nationale // Source : Wikimedia
Politique

Violences contre les élus : une proposition de loi propose de durcir les peines des agresseurs

3
parlement européen dililif
Politique

Finalement, l’Union européenne renonce à une définition commune du mot « viol »

3
Source : Capture vidéo
Politique

Jeunesse, santé, éducation… Les principales annonces à retenir du discours de Gabriel Attal

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-01-30T111750.280
Politique

Sans pression, 3 députés RN posent devant une pancarte insultant Sandrine Rousseau et Marine Tondelier

5

La société s'écrit au féminin