Live now
Live now
Masquer
Source : BootEXE
Société

Élections européennes : toutes ces fois où le RN a voté en défaveur des femmes

Dimanche 9 juin 2024, le Rassemblement national est arrivé en tête des élections européennes, s’assurant 30 sièges au Parlement européen. Une très mauvaise nouvelle pour les droits des femmes et des minorités ; les eurodéputés RN s’étant illustrés maintes fois par leur opposition farouche aux avancées féministes. Piqûre de rappel.

Le 9 juin 2024, les français étaient appelés à voter pour élire les députés qui siègeront en leur nom au Parlement européen. Avec un score de 31,4%, c’est le Rassemblement national qui est ressorti largement vainqueur du scrutin, décrochant 30 sièges. Le parti, dont la liste était menée par Jordan Bardella, signe une progression fulgurante, gagnant douze sièges supplémentaires. Comme le montrent les chiffres du scrutin, relayés notamment par Le Parisien, le vote RN est quasi-paritaire : 30 % des femmes ont donné leur voix à Jordan Bardella, contre 32 % des hommes.

Une réalité désolante, quand on sait à quel point le RN peut être destructeur pour les droits des femmes (et ceux des minorités). En mai dernier, Grève féministe alertait d’ailleurs sur le pouvoir de nuisance du RN. Le collectif dénonçait dans une tribune publiée sur Libération « l’instrumentalisation du droit des femmes par le Rassemblement national à des fins électorales », rappelant « qu’au Parlement européen, le parti d’extrême droite s’abstient ou vote contre systématiquement à chaque avancée féministe ». La preuve avec cette liste (non-exhaustive) de mesures auxquelles se sont opposés les eurodéputés RN lors de la dernière mandature.

Contre la protection de l’accès à l’avortement

Le 4 mars dernier, Jordan Bardella déclarait, auprès de TF1, « nous devons refuser qu’une seule femme en France puisse un jour s’inquiéter de voir un de ses droits reculer ». Mais, derrière les grandes phrases et les effets d’annonce, il y a la réalité historique d’un parti qui s’est toujours opposé à l’IVG. Ne serait-ce qu’au cours de la dernière mandature, rappelle Grève Féministe. « Le 26 novembre 2020 et en novembre 2021 les élu·es RN se sont opposé·es à une résolution condamnant la Pologne qui interdisait quasiment totalement l’avortement. Le 11 avril dernier, ils et elles se sont abstenu·es sur l’introduction du droit à l’avortement dans la Charte européenne des droits fondamentaux ».

Contre l’égalité professionnelle

En mai 2023, le RN s’est abstenu sur la directive européenne « sur la transparence et l’égalité des rémunérations » dont le but était d’appliquer l’égalité de salaires entre femmes et hommes pour un travail identique ou de même valeur. Une abstention dans la continuité de son désintérêt pour l’égalité professionnelle. En effet, l’année précédente, le Parlement européen avait été appelé à voter « pour un salaire minimum européen, fondé sur un « niveau de vie décent » pour chaque État membre. Cette avancée concerne en grande majorité des femmes, les plus nombreuses parmi les bas et très bas salaires. Parmi l’ensemble des eurodéputé·e·s français·e·s, seul le RN vote contre, au prétexte que cette question relève d’une compétence nationale », rappelle la Maîtresse de conférences Rachel Silvera, dans un billet publié sur le site d’Alternatives Économiques.

Contre la lutte anti-violences sexistes et sexuelles

En 2021, rappelle Grève Féministe, « les député·es européen·nes RN ont voté contre une résolution prévoyant des formations contre le harcèlement sexuel au sein des institutions de l’Union européenne ». L’eurodéputée RN Annika Bruna avait déclaré s’opposer à cette mesure puisque « les hommes ne sont pas tous des coupables en puissance nécessitant d’être rééduqués par les féministes ».

Fidèle à ses convictions rétrogrades, le parti s’abstient lors de la ratification par le Parlement européen en 2023 de la Convention d’Istanbul, sur « la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique ».


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

7
Avatar de Chamb
11 juin 2024 à 19h06
Chamb
@PanamCT
Contenu caché du spoiler.
11
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Société

tingey-injury-law-firm-unsplash justice
Société

#MeToo des armées : un sous-officier condamné pour harcèlement sexuel

1
Source : Canva
Société

Être aidant appauvrit davantage les femmes, selon cette nouvelle étude

Emmanuel Macron // Source : Capture YouTube
Société

Emmanuel Macron surfe sur la transphobie ambiante et fait le jeu de l’extrême droite

2
teletravail-integration-conseils
Société

Le télétravail est bon pour la santé et le moral, c’est la science qui le dit

Source : PixelsEffect / Getty Images Signature
Santé

C’est officiel, les antibiotiques en cas de cystite sont disponibles sans ordonnance

1
Source : BootEXE
Société

Vidéo de Jordan Bardella : ce détail révélateur dans son adresse à « toutes les femmes de France »

1
Karolina Grabowska de Pexels // Source : Karolina Grabowska de Pexels
Société

Souffrez-vous d’anxiété électorale ? Ce que vous pouvez faire pour y remédier (en plus de voter !)

Source : Unsplash
Société

Voici La ville d’Europe où les habitants se sentent le plus en sécurité en marchant seuls la nuit

Elon Musk // Source : SpaceX Launches SpaceX Falcon Heavy Rocket
Actualités mondiales

Elon Musk accusé de harcèlement sexuel par d’ex-employées de SpaceX

5
Source : © Katya Konioukhova
Société

La crise agricole, une crise de la masculinité ? Repenser la place des agricultrices avec Julie Francoeur

La société s'écrit au féminin