Live now
Live now
Masquer
Source : Capture / Franceinfo
Politique

Quand Valérie Hayer se fait voler la vedette par Gabriel Attal, une belle opération de mansplaining

À six jours du scrutin des élections européennes, la tête de liste Renaissance Valérie Hayer était invitée dans l’auditorium de la Maison de la Radio… Jusqu’à ce que Gabriel Attal débarque et la fasse passer au second plan.

Mansplaining, définition : lorsqu’un homme explique à une femme quelque chose qu’elle sait déjà, voire dont elle est experte, souvent sur un ton paternaliste ou condescendant. 

Voici ce qu’a vécu hier en direct Valérie Hayer. Lundi 3 juin, alors qu’elle était interviewée sur son programme sur la scène de l’amphithéâtre de la Maison de la Radio, la tête de liste Renaissance aux élections européennes s’est vue reléguée au second plan par Gabriel Attal.

Gabriel Attal assume faire « irruption sur la scène » devant Valérie Hayer

Ce dernier, qui était également présent dans les locaux de Radio France pour répondre aux questions de la Matinale de France Inter, a débarqué par surprise sur scène et n’a pas hésité une seconde à lui voler la vedette. S’emparant du micro, avec la candidate macroniste en retrait derrière lui, le Premier ministre a pourtant bien conscience qu’il « fait irruption sur la scène », comme il le confesse lui-même.

« On m’a dit que Valérie était là, et je suis donc venu pour voir Valérie, on passe beaucoup de temps ensemble en ce moment… », a-t-il commencé, en prenant la candidate aux élections européennes par les épaules. Et de poursuivre : « Et puis surtout je suis venu adresser un message parce qu’on m’a dit qu’il y avait beaucoup de jeunes, et effectivement je les vois et c’était très important pour moi de venir vous dire un petit mot, venir encourager Valérie. »

Face à cette interruption de la tête de liste Renaissance, même la journaliste Émilie Tran NGuyen a cru bon de ré-aiguiller le débat sur la principale intéressée : « Vous nous laissez lui poser des questions ? »

Une attitude « scandaleuse » et « infantilisante »

Cette interruption n’est en tout cas pas passée inaperçue du côté de l’opposition. Unanimement, les adversaires de Renaissance aux élections européennes ont condamné l’attitude de Gabriel Attal qui, en débarquant sur scène, a – consciemment ou non – invisibilisé Valérie Hayer. Si son intervention avait sans doute pour but de mobiliser davantage les électeurs autour de sa candidature – la liste conduite par Valérie Hayer n’est pour l’heure créditée que de 16 % des intentions de vote – elle a surtout été perçue comme « humiliante », « scandaleuse » et « infantilisante ».

« Jamais il ne se serait permis cela si le candidat avait été un homme », a ainsi tweeté la présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale Marine Le Pen, tandis que Manon Aubry, tête de liste LFI à l’élection européenne, a déclaré sur CNews au sujet de Gabriel Attal et d’Emmanuel Macron, attendu jeudi 6 juin dans une interview au 20 heures de TF1 et de France 2 pour les célébrations du 80e anniversaire du Débarquement : « Ils humilient leur tête de liste comme ils humilient les Français et n’ont aucun respect pour la démocratie ! ».

De son côté, Sandrine Rousseau s’est aussi fendue d’un message sur X, où elle s’interroge : « Ça devient gênant ces hommes qui interrompent, invisibilisent, parlent à la place de la femme tête de liste, non ? »

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR, a aussi commenté l’irruption de Gabriel Attal lors de l’interview de Valérie Hayer, dénonçant un « côté macho » et « une forme de mépris »

Valérie Hayer dénonce une « instrumentalisation de la cause féministe »

Face à la bronca générale, Valérie Hayer a fini par prendre la parole sur X pour dénoncer une « instrumentalisation » de la cause féministe. 

« Le véritable sexisme, c’est de penser à ma place. Parce que je sis une femme, je serais forcément invisibilisée par la présence d’un homme ? ». Et d’ajouter : « Je note que nous entendons moins nos adversaires s’indigner quand Marine Le Pen conclut tous les meetings de Jordan Bardella et fait des matinales à sa place. »

Ce n’est pourtant pas la première fois que l’attitude cavalière de Gabriel Attal et d’Emmanuel Macron vis-à-vis de Valérie Hayer fait tiquer. Sur une affiche de campagne dévoilée fin avril, le président de la République apparaît ainsi seul, sans aucune mention de la tête de liste Renaissance. Une drôle de façon de défendre la « grande cause nationale du quinquennat » et de laisser aux femmes politiques occuper, pour une fois, le devant de la scène…


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

5
Avatar de Ciredutemps
6 juin 2024 à 10h06
Ciredutemps
@opAle88 et moi qui croyais que c'était une blague ...
Si vous voulez rigoler un bon coup : https://www.publicsenat.fr/actualit...t-a-venir-sur-le-plateau-affirme-rachida-dati
4
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Politique

Karolina Grabowska de Pexels // Source : Karolina Grabowska de Pexels
Société

Souffrez-vous d’anxiété électorale ? Ce que vous pouvez faire pour y remédier (en plus de voter !)

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
metoopolitique
Société

Ces députés accusés de violences sexuelles qu’on ne veut plus voir à l’Assemblée

3
Les enfants confiés à l'ASE subissent toujours des violences sexuelles une fois placés // Source : Unsplash
Société

Avec la dissolution de l’Assemblée nationale, les commissions sur la protection de l’enfance passent à la trappe

1
Source : Symeonidis Dimitri / Getty Images
Politique

Plan Procu : le site de rencontre pour faciliter les procurations

33
Source : BootEXE
Société

Élections européennes : toutes ces fois où le RN a voté en défaveur des femmes

7
Source : Capture / Franceinfo
Politique

Européennes : Gabriel Attal « assume » avoir interrompu Valérie Hayer et accuse de « sexisme » ses adversaires 

2
Source : damircudic de Getty Images Signature
Parentalité

Le gouvernement va-t-il ENCORE se planter avec la création du congé de naissance ?

9
Deux femmes en blouse blanche devant un microscope // Source : Alena Shekhovtsova de corelens
Politique

Être intelligent rendrait de gauche, d’après une étude qui n’étonnera que les gens de droite

23
Source : Aurore Bergé sur Europe 1 - Capture d'écran
Politique

Aurore Bergé aurait empêché le recrutement d’une fonctionnaire pour une raison révoltante

3
Source : Capture vidéo
Politique

IVG : Emmanuel Macron veut inscrire l’avortement dans  la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne

La société s'écrit au féminin