Live now
Live now
Masquer
Source : Unsplash / Annie Spratt
Règlement de comptes

Prisca, 2 525 € par mois : « Je considère mon salaire comme médiocre »

Est-on bien payée quand on gagne 2 500 € par mois en tant que cadre ? Est-ce que manger sainement revient vraiment plus cher ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons cette semaine dans Règlement de comptes.

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant… et féministe, par certains aspects ! Dans Règlement de comptes, des personnes en tout genre épluchent leur budget, nous parlent de leur organisation financière en couple ou en solo, et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Prisca* qui a accepté de décortiquer ses comptes pour nous.

  • Prénom : Prisca*
  • Âge : 31 ans
  • Profession : Directrice des nouvelles technologies (Chief Technical Officer)
  • Salaire net avant prélèvement à la source : 2 803 €
  • Salaire net après prélèvement à la source :  2 525 €
  • Personnes (ou animaux) qui vivent sous le même toit : son conjoint
  • Lieu de vie : Une maison à Saint-Seurin-sur-l’Isle (Gironde)

La situation et les revenus de Prisca

Prisca travaille en CDI dans un bureau d’études dans le secteur de l’environnement en tant que directrice des nouvelles technologies (Chief Technical Officer, en anglais). 

« Sur le papier, je suis directeur technique pour tout ce qui a trait au digital dans l’entreprise. En résumé, je crée et gère les différents sites web de l’entreprise et des évènements associés. Je développe également des outils et applications web pour nos différents clients, en fonction de leurs besoins. »

Elle réside avec son conjoint dans une maison de 130m2 habitables dans la commune de de Saint-Seurin-sur-l’Isle (Gironde), dont ils sont propriétaires depuis août 2022. 

« Nous sommes à 20 minutes de Libourne en train ainsi que 50 minutes de Bordeaux et Périgueux. Je ne qualifierai pas cette localisation de ‘campagne’, étant donné que la ville est séparée par une route départementale très passante et que la densité de population est assez élevée. »

Pour son travail de cadre dans une TPE, Prisca gagne un salaire mensuel net de 2 803 €, ramené à 2525 € après prélèvement à la source. En comptant le salaire de son conjoint ( 1687 € net par mois), ainsi qu’une aide de la CAF concernant ce dernier (150 € mensuel), le couple dispose d’un revenu mensuel total de 4 362 € pour vivre

RDC_PRISCA_REVENUS

« Je sais que ma situation financière est plus favorable que la moyenne. Cependant, je me considère très mal payée pour mon travail et mes responsabilités. Étant cadre, je n’ai pas d’horaires, et donc pas d’heures supplémentaires. Ma charge de travail est conséquente, et mes responsabilités sont nombreuses. Si je prends en compte mes heures, mon investissement, mes responsabilités et le travail que je fournis, je considère mon salaire comme médiocre, surtout quand je vois les salaires du marché pour ce même poste. »

RDC_PRISCA_SALAIRE (1)

Le rapport à l’argent de Prisca et son organisation financière

Lorsqu’elle évoque son enfance, Prisca dit n’avoir « jamais manqué de rien » même si elle n’a « pas vécu dans l’opulence non plus »

« Mes parents m’ont inculqué un rapport assez sain et réaliste à l’argent. Ils m’ont toujours appris à être économe avec l’eau ou l’électricité et à n’acheter régulièrement que le nécessaire. Les extra et plaisirs étaient définis comme tels. Adolescente, si je souhaitais m’acheter quelque chose (comme un nouvel ordinateur ou téléphone), je devais travailler et économiser pour me le payer. Ils m’ont également appris que les achats ‘plaisir’ ne sont pas indispensables, et que si le budget ne le permet pas, un achat non nécessaire peut attendre. »

Devenue adulte, Prisca a conservé ces bonnes habitudes et qualifie son rapport à l’argent de « prudent ». Côté organisation, elle et son conjoint disposent chacun d’un compte personnel ainsi qu’un compte joint. « Chaque début de mois, nous versons chacun 1 400 € sur le compte commun. L’argent restant sur le compte à la fin du mois va sur un compte épargne commun, ou pour régler les dépenses liées à la maison. »

« Jamais à découvert », la jeune femme gère son budget à l’aide de plusieurs outils, dont une application mobile qu’elle a créée afin de faciliter la gestion des dépenses dans son couple (et qu’elle envisage de rendre accessible au grand public). 

« Nous notons chaque dépense et pouvons ainsi voir où nous en sommes dans le budget du mois en cours. Nous pouvons également savoir en temps réel ce qu’il nous reste sur le compte, et pouvons voir l’évolution de notre budget courses au fil des mois. L’application nous permet également de planifier les dépenses annuelles et d’économiser pour celles-ci. Nous faisons également en sorte d’avoir une petite épargne de sécurité. »

Prisca a aussi créé une liste de ses « envies », qui comprennent notamment les achats qu’elle aimerait faire pour la maison. 

« Je regarde si elles entrent dans le budget du mois suivant. Si ce n’est pas le cas, je les répartis sur les mois à venir. D’un point de vue personnel, je calcule également chaque année la possible régularisation des impôts à la suite d’une prime de fin d’année ou une augmentation, et économise tous les mois pour cette régulation. »

Les dépenses de Prisca

Le premier poste de dépenses pour Prisca et son conjoint est, sans surprise, le logement. Chaque mois, ils remboursent 1 151 € de prêt immobilier. Le couple a aussi contracté un prêt à la consommation pour l’aménagement et l’ameublement de leur maison. Ils le remboursent à hauteur de 233 € par mois

Autres dépenses incompressibles auxquelles ils doivent faire face : les factures courantes (136 € électricité, 42 € d’eau), les frais bancaires (23,35 € en tout pour leurs trois comptes) et 55,60 € d’assurance habitation. 

Prisca et son compagnon ont fait le choix de mensualiser leur taxe foncière. Chaque mois, ils doivent donc s’acquitter de 107,92 €, pour une somme annuelle de 1 295 €. 

Les dépenses en télécommunications leur reviennent à 24,82 € par mois : 18,99 € d’internet et 5,83 € d’abonnement à Amazon Prime. 

RDC_PRISCA_DÉPENSES

« C’est triste de constater que manger sainement coûte aussi cher »

Pour Prisca, bien s’alimenter est primordial, et elle n’hésite pas à y mettre le prix : 700 € par mois à deux, en moyenne.

« Je suis atteinte de la maladie de Crohn, et je maintiens ma santé par mon mode de vie (sport, sommeil, gestion du stress,…) et mon alimentation. Mon régime alimentaire est donc assez strict, et la qualité de mes aliments a une influence directe sur ma santé. »

Pour rester en bonne santé, la trentenaire évite de consommer des produits transformés. Elle et son conjoint achètent leur viande en gros chez un producteur local. Ils font le reste de leurs courses chez Aldi et U, les seuls magasins étant accessibles près de chez eux. 

« Nous sommes très regardants sur les prix et faisons en sorte d’acheter en gros ou en promotion quand cela est possible. N’étant pas véhiculés, nous sommes limités tant dans l’enseigne dans laquelle nous faisons nos courses, ainsi que la quantité qu’il nous est possible de prendre en une seule fois. »

Le budget alimentaire est néanmoins le poste que Prisca aimerait le plus réduire : 

« Mais même en traquant chaque dépense, il nous est cependant difficile de réduire celui-ci. Étant tous les deux sportifs, nous mangeons d’assez grandes quantités, mais malgré cela, il est assez triste de constater que manger sainement et simplement coûte aussi cher. »

À côté de cela, la jeune femme ne déclare pas de « dépenses féminines » particulières : 

« Je ne me maquille pas, l’achat des lames de rasoir passe sur le budget courses, et j’utilise une coupe menstruelle. En ce qui concerne la contraception, j’ai un stérilet en cuivre et ne doit donc le changer que tous les cinq ans. Nous partageons la dépense du stérilet. »

Parmi les autres dépenses plus ponctuelles, Prisca relève un hébergement web qu’elle règle à 100,80 € pour l’année, ainsi que l’entretien annuel de la climatisation (environ 200 € annuels). Soit, lissé sur l’année, 32 € par mois

« J’ai un budget tatouage de 400 € par mois »

Quand on a demandé à Prisca si elle avait un budget loisirs, elle a confié que c’était une question à laquelle elle avait du mal à apporter une réponse. 

« Je ne considère pas vraiment avoir de loisirs nécessitant un budget. Je pratique du sport tous les jours, mais il s’agit plus d’une routine pour ma santé physique et mentale qu’autre chose. Je ne sors jamais, ne bois pas d’alcool et ne mange jamais à l’extérieur. Je me fais également tatouer tous les mois, mais je considère cela comme une routine pour ma santé mentale. » 

Pour sa pratique sportive, elle ne relève qu’une seule dépense : deux paires de chaussures qu’elle achète par an, soit environ 200 € au total

« Nous avons investi il y a quelques années en une salle de musculation à domicile, et un tapis de course. Je ne considère pas cette activité comme un loisir, mais plutôt comme une routine. Une heure de sport le matin, et minimum 30 minutes de marche dans la journée sont à mes yeux indispensables pour la santé et la longévité. »

En ce qui concerne le tatouage, Prisca y alloue une somme conséquente : 400 € par mois

« Nous parlons souvent de l’aspect esthétique des tatouages, mais beaucoup plus rarement de l’aspect psychologique. Cette séance mensuelle est pour moi un moment de détente et de plaisir, et a grandement aidé ma santé mentale au fil des années. Mon tatoueur est plus efficace que n’importe quel psychologue que j’ai pu avoir. »

Par ailleurs, elle n’a pas à déclarer de craquage ou de folie. 

« Chaque dépense est planifiée de mon côté, surtout depuis que nous avons acheté la maison. Si je souhaite m’acheter quelque chose, je regarde d’abord si je peux me le permettre sur le mois en cours, et si non, je ne l’achète pas. » 

L’épargne et les projets d’avenir de Prisca

Prisca met de côté 300 à 400 € par mois, qu’elle verse chaque début de mois sur son livret A. Cette épargne prend en compte la régulation de ses impôts. Le reste constitue son épargne personnelle. 

Dans un futur proche, Prisca et son compagnon aimeraient acheter une « maison isolée, entourée de minimum 1 hectare de terrain, avec aucun voisin visible »

« Pour cela, il me faut donc le permis de conduire, ainsi que pas mal d’argent de côté. » 

La jeune femme prévoit donc de passer le permis prochainement, mais aussi de mettre suffisamment d’argent de côté « pour les 15 à 20 prochaines années afin de pouvoir acheter leur propriété idéale »

Merci à Prisca* d’avoir épluché ses comptes pour nous ! 

* Le prénom a été modifié.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

60
Avatar de Unefougere
20 août 2023 à 13h08
Unefougere
@Marre des il n'y a tout simplement pas de boulangerie là où j'habite Par contre @A Kane et @Tamiat la dernière fois où j'ai été à Londres j'ai été au Borough market, rien acheté mais perso ça m'a fait rêver tous ces beaux produits frais (la foule moins)
1
Voir les 60 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

RDC_Paloma_Une_V
Règlement de comptes

Paloma, 4 930 € à deux : « J’ai tendance à dépenser pour me remonter le moral » 

Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
RDC_Laura_Une_V
Règlement de comptes

Laura, 4 911 € à deux : « J’ai épargné 9 000 € en 8 mois grâce au système des enveloppes »

17
Source : RossHelen / Canva
Règlement de comptes

Ava, médecin généraliste à 4 316 € par mois : « Mon point fort, c’est le minimalisme »

2
Source : Jacob Lund / Canva
Règlement de comptes

Virginie gagne 2 389 € par mois : « J’ai pu acheter mon appartement en partie grâce à des donations de mes parents »

Source : gonghuimin468 / pixabay
Règlement de comptes

Augustine et son mari, 5 400 € par mois : « Je trouve que je surconsomme beaucoup trop de vêtements »

6
Source : Kampus Production / Pexels
Règlement de comptes

Manon, 1874 € par mois : « Depuis que je suis séparée, je profite beaucoup plus de mon argent »

4
Source :  franckreporter de Getty Images Signature
Règlement de comptes

Lili, mère solo, 2 017€ mensuels : « On fait des sacrifices tous les jours »

34
Source : Brooke Cagle / Unsplash
Argent

Marianne, militaire à 2 329 € par mois : « Devenir propriétaire n’est pas dans mes projets »

6
Source : Canva
Règlement de comptes

Katia, entre 560 et 1 680 € par mois : « Je paie pratiquement tout car mon copain n’a pas de revenu régulier »

4
Source : FatCamera / Getty Images Signature
Règlement de comptes

June, enseignante à 2 287 € mensuels : « Si je gère bien, je peux économiser 500 € par mois »

La vie s'écrit au féminin