Live now
Live now
Masquer
Indiana Jones 5 // Source : lucasfilms
Cinéma

« Perte de temps », effets visuels « médiocres »… Oh non, les critiques négatives d’Indiana Jones 5 font peur

Au lendemain de sa projection au Festival de Cannes, voici un petit tour d’horizon des premières critiques d’Indiana Jones et le Cadran de la Destinée… Même si l’on a toujours hâte de le voir, on a aussi de quoi s’inquiéter.

Le jeudi 18 mai restera une date marquante de la saga Indiana Jones : ce jour-là, celles et ceux qui étaient présents à Cannes ont pu découvrir en avant-première mondiale le tout dernier volet de la saga culte, intitulé Indiana Jones et le Cadran de la Destinée.

Du haut de ses 80 ans, Harrison Ford a monté les marches tandis que des hauts-parleurs diffusaient la musique iconique de John Williams. On imagine combien l’émotion devait être forte, d’autant plus que juste avant la projection du film, l’acteur a reçu une Palme d’Or d’honneur à sa grande surprise. Visiblement ému, il a confié être « profondément touché par cette distinction », reçue des mains du délégué général du Festival, Thierry Frémaux.

À lire aussi : Indiana Jones 5 : Bande-annonce, héroïne féminine, festival de Cannes…tout savoir sur le Cadran de la Destinée

Un manque de qualité visuelle « incompréhensible » vu le budget

Qui dit projection en avant-première dit premières retombées de la presse. Or, Indie semble loin d’avoir fait l’unanimité. Et pour cause, ce cinquième et dernier opus a pour particularité d’être le seul à ne pas être réalisé par Steven Spielberg, mais par James Mangold, connu pour ses films Le Mans 66 ou encore Walk The Line.

indiana jones 5 // Source : Lucasfilm
indiana jones 5 // Source : Lucasfilm

Autre particularité : le film n’y va pas de main morte sur les effets visuels. La bande-annonce et le synopsis nous apprenaient qu’une partie de l’intrigue se déroule en 1944 où Harrison Ford apparaît rajeuni grâce à des effets spéciaux. Malheureusement, ces derniers n’ont pas fait l’unanimité. Dans les colonnes du Point, on va jusqu’à s’étonner de leur « médiocrité », étant donné le budget colossal du film :

« On se frotte les yeux devant la médiocrité de certains effets visuels et arrière-plans numériques à l’artificialité flagrante. Avec un budget rapporté de près de 300 millions de dollars […], comment se fait-il que le résultat n’ait pas meilleure allure? Incompréhensible »

« Il vaut mieux laisser certaines reliques là où elles sont« 

Si la critique peut sembler sévère, elle se révèle presque mitigée par rapport à celles de nos consœurs et confrères anglophones. Pour le critique d’IndieWire, le film montre qu’il aurait mieux fallu laisser « les reliques » d’Indiana Jones là où elles étaient :

Non seulement Indiana Jones et le Cadran de la Destinée est une perte de temps presque totale, mais c’est aussi un rappel laborieux qu’il vaut mieux laisser certaines reliques là où elles sont. Si seulement les entrées précédentes de cette série avaient pris grand soin de le souligner. 

Même son de cloche pour Variety : selon le média américain, ce cinquième opus cherche à jouer sur le filon de la nostalgie sans jamais réussir à recréer « le frisson » qui fait tout le charme des Indiana Jones réalisés par Steven Spielberg.

Pareillement, chez Vanity Fair, on estime qu’Indiana Jones 5 « ne rend pas justice à ses personnages ». Le travail des scénaristes serait « parfait pour un film d’aventure autonome mettant en vedette un autre personnage, mais ce n’est pas digne du fouet« .

Toutefois, rien n’est perdu : le plus important reste de se forger son propre avis. Le rendez-vous est donc fixé dans les salles obscures au 28 juin !


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

1
Avatar de Lenoxette
19 mai 2023 à 22h05
Lenoxette
Le précédent IJ et le royaume du crâne de cristal était déjà assez daubesque. Et la, selon la critique spectateur et presse, (que je rejoins). Dommage mais pas très grave..
4
Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

4
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

La pop culture s'écrit au féminin