Live now
Live now
Masquer
Noirs En France
Télé

Noirs en France, le docu qui raconte l’histoire de six générations noires

19 jan 2022 7
Le documentaire Noirs en France a été diffusé le 18 janvier sur France 2. Réalisé par Aurélia Perreau et Alain Mabanckou, il vise à raconter « des histoires façonnées par des préjugés et des stéréotypes ».

« Leur couleur de peau et le racisme dont ils sont victimes » : voilà ce qu’ont en commun les Français d’âges et d’horizons différents qui prennent la parole dans Noirs en France, réalisé par Aurélia Perreau et Alain Mabanckou. Le documentaire, diffusé le 18 janvier sur France 2 est d’ores et déjà disponible en replay.

À travers différents portraits, on découvre plusieurs histoires de Noirs de France dont le quotidien est marqué par les discriminations, mais aussi l’espoir.

Noirs en France, bande-annonce

Dans sa note de réalisation, Aurélia Perreau raconte plus en détails sa volonté à travers le documentaire :

« Six personnages principaux structurent ce film. Ils sont évocateurs des différents âges de la vie, de la petite enfance à la vieillesse. Nous les laissons vivre en séquence devant notre caméra pour saisir leur quotidien. Goûters d’anniversaire, bandes de copains, activités, travail, vie de famille… Ils permettent de saisir sur le vif des moments précieux »

Une séquence qui a marqué les esprits

Une séquence du documentaire a fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux. Elle reprend une expérience de sociologie, couramment appelé test de la poupée blanche et de la poupée noire. Elle consiste à demander à des enfants noirs quelle poupée ils préfèrent entre une blanche et une noire. Le résultat : ils choisissent en grande majorité la poupée blanche, jugée plus jolie. Certaines petites filles déclarent même qu’elles deviendront blanches en grandissant, équivalant bauté et blanchité. Une saisissante illustration des effets des standards de beauté racistes promus par notre société.

Cette séquence rend compte des discriminations que les Noirs subissent et assimilent dès le plus jeune âge.

En plus des histoires personnelles des protagonistes, le documentaire Noirs en France entremêle des images d’archives, contribuant à raconter l’Histoire avec un grand H des Noirs en France. S’ajoute à cela les interventions de personnalités telles que Yannick Noah,  Maboula Soumahoro, Jean-Pascal Zadi… Et bien d’autres. Un documentaire nécessaire !

Regardez le documentaire Noirs en France

Crédit photo : bande-annonce Youtube – France 2

À lire aussi : Pour être dans le top des tiktokeuses les mieux payées, mieux vaut être blanche que très suivie…

Les Commentaires
7

Avatar de megann31
19 janvier 2022 à 20h30
megann31
Concernant l'expérience avec la poupée j'aurai été vraiment intéressée de voir le même test dans un pays où les noirs sont majoritaires et "visibles". Quand j'étais gamine ma définition de la beauté c'était des gens que je connaissais ( ma mère , ma tante..), que leur vision de la beauté soit une image aussi différente d'elles est vraiment dramatique je trouve surtout pour leur future estime d'elles-mêmes.
Il est difficile de demander aux enfants leurs justifications dans ce choix mais j'aurai aimé savoir aussi d'où ça venait. Est-ce que leurs parents leur ont dit que les blancs étaient plus "beaux" (cette histoire de se blanchir la peau ne vient quand même pas de nulle part) ,ou est-ce qu'en regardant autour d'elles elles voient plus de blancs valorisés par la société (à la télé, à des postes à responsabilité) encore plus pour les femmes en plus.
Je suis prof dans une zone où la majorité des élèves a des origines africaines (et d'Europe de l'est) , les "blancs" envoient leurs gamins dans le collège privé d'à côté) et parmi la soixantaine de profs que nous sommes seuls deux profs sont noirs. Une des élèves m'avait fait remarquer une fois que ça faisait très "white savior", les blancs qui instruisent les noirs et le seul point où on avait exclusivement des femmes noires c'était dans l'équipe d'entretien, au sein même du collège on a cette "hiérarchie" et les élèves le notent bien .
Elle-même voulait être professeure des écoles et rester dans cette zone en particulier car de toute sa vie d'élève elle n'avait jamais eu de prof noire et elle voulait que les petites filles puissent avoir un modèle qui leur ressemble c'était ultra important pour elle car elle trouvait que pour les petites filles (surtout) la figure de la maitresse est souvent importante voire inspirante.
Elle était si brillante que je ne doute pas qu'elle réussira mais c'est quand même méga triste..
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Télé

critique-le-flambeau-canneseries
Série télé

Oh non, Le Flambeau est l’incarnation même de l’expression « tirer sur la corde »

Kalindi Ramphul

21 jan 2023

outlander-saison-8
Série télé

Fan d’Outlander ? On a une bonne et une mauvaise nouvelle

Manon Portanier

20 jan 2023

1
buffy contre les vampires sarah michelle gellar
Pop culture

Buffy : Sarah Michelle Gellar avait « mauvaise réputation » parce qu’elle défendait les acteurs

Maya Boukella

19 jan 2023

2
Anne Hathaway, Meryl Streep et Emily Blunt dans Le Diable s'habille en Prada
Pop culture

Only Murders in the Building : Meryl Streep rejoint le cast de la saison 3 !

Maya Boukella

18 jan 2023

the-lesson-critique
Série télé

Vous ne sortirez pas indemne de la série politique israélienne The Lesson, on vous le promet !

Kalindi Ramphul

14 jan 2023

capture d'écran de Maya and the three
Série télé

Voici les 4 meilleures séries d’animation à voir en streaming (d’après un avis biaisé et partial)

Aïda Djoupa

14 jan 2023

4
lost-saison-1
Série télé

Alerte coup de vieux : que devient le casting de Lost ?

Manon Portanier

10 jan 2023

5
séries disney
Pop culture

Les 8 meilleures séries à voir sur Disney+

Maya Boukella

08 jan 2023

noah schnapp coming out
Pop culture

Noah Schnapp (Stranger Things) fait son coming-out gay

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

1
parks and recreation noel
Pop culture

Quand Noël s’invite dans nos séries feel good, de Friends à Brooklyn Nine Nine

Maëlle Le Corre

25 déc 2022

La pop culture s'écrit au féminin