Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Arts & Expos

La National Gallery de Londres expose des faux et copies de tableaux

Close Examination : Fakes, Mistakes and Discoveries, tel est le nom de l’exposition de la National Gallery de Londres qui se tient depuis fin Juin jusqu’au 12 Septembre 2010.

national-gallery-londres

Quel est son but ? D’y exposer des faux et des copies de tableaux de maitres célèbres, que le musée a délibérément acquis au fil des années, tombant dans le panneau de ces imitations. Ce n’est que quelques années plus tard, quand les techniques scientifiques telles que les rayons infrarouges, la radiographies et les différentes techniques de datation se sont développées, que les experts de la National Gallery ont pu constater leurs erreurs.

Dans les années 1870, le musée achète deux tableaux attribués à Botticelli. Et manque de pot, celui qui sera acheté le plus cher se révélera être une copie réalisée par un des disciples (élèves) de Botticelli !

Au contraire, les techniques décrites plus haut servent aussi à démasquer des tableaux que l’on pensait faux alors qu’ils ont bien été peints par les plus illustres des artistes !

Par exemple, un Raphaël a été diagnostiqué faux vers la fin du 19ème siècle. Ce n’est que dans les années 1990 et grâce aux rayons infrarouges que l’ont découvre un repentir, c’est-à-dire une partie du tableau qui a été recouverte par le peintre pour cacher un détail qui ne lui plaisait plus. Chose que l’on ne peut trouver par principe dans une copie !

L’exposition interroge aussi sur l’épineuse question suivante : est-ce que ces tableaux-copies peuvent être considérées comme de l’art ? Ou leur étiquette de « copie » les condamne définitivement à n’avoir aucun style, aucun talent et aucune raison d’être exposés ?

L’exposition comporte une quarantaine de ces tableaux, et comme dans tous les musées londoniens elle est bien sûr gratuite !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

11
Avatar de Pantoufle
10 août 2010 à 23h08
Pantoufle
J'y suis allée aujourd'hui.
C'est une exposition relativement petite, il y a 6 salles (une par thème), et dans chaque salle il y a, je dirai, entre 5 et 10 ?uvres.
J'ai beaucoup aimé le thème n°2 "Transformations and modifications" qui mettait en lumière des tableaux qui ont été recouverts en partie pour cacher/modifier des détails. Ainsi il y avait le portrait d'un homme, quelqu'un avait rajouté une hache dans sa tête et un poignard dans son c?ur (sympa). Mais à l'?il nu, impossible de penser que ce n'est pas l'?uvre originale. Ou un autre portrait d'une femme blonde un peu aguicheuse que l'on a recouvert par une femme victorienne plus prude. Cette partie m'a vraiment ravie, elle était bien détaillée, très bien expliquée.
J'ai eu plus de mal avec les autres salles, ça n'était pas assez bien expliqué à mes yeux, ou cela manquait d'intérêt, je ne comprenais pas toujours ce qu'il fallait voir (et ce en lisant les explications hein, ce n'était pas un problème de langue), c'était un peu frustrant. En même temps je n'ai pas pu m'attarder à cause d'un après-midi chargé, j'ai dû passé 30 minutes dans l'exposition (après 2h dans le musée lui-même).
Si je me rappelle bien, il y a une salle sur les faux, une salle sur les modifications, une salle consacrées aux Botticelli, une consacrée aux erreurs (ça paraît intéressant comme ça mais je n'ai pas compris ce qu'ils entendent par erreur ni vu ce qu'il fallait voir, mais je pense qu'il faut avoir certaines notions en peinture que je n'ai pas certainement), une consacrée aux secrets, et une aux originaux que l'on pensait faux (ou bien aux tableaux que l'on pensait être faits par des disciples de grands peintres).
Une exposition que j'ai aimée, à voir, mais qui sera certainement bien plus appréciée par des connaisseuses .
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Arts & Expos

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

Humanoid Native
Berthe MORISOT (1841-1895) Autoportrait, 1885 Huile sur toile, 61 x 50 cm Paris © musée Marmottan Monet, Paris
Culture

Berthe Morisot : à la découverte de la peintre invisibilisée du mouvement impressionniste

Rocky 6 sera joué du 31 janvier au 4 février 2024 au Lavoir Moderne Parisien // Source : Madeleine Delaunay
Culture

« Pour sortir l’intersexuation du seul champ de l’intime, j’ai écrit la pièce de théâtre Rocky 6 » : Alice Etienne

Giselles Photo Pascal Elliott 7
Arts & Expos

Trois raisons de découvrir Giselle(s), le ballet romantique remis au goût du jour

Source : affiche officielle de l'expo avec une oeuvre d'Annette Messager
Culture

L’exposition Affaires personnelles explore les liens entre art contemporain et solidarité

Léa MKL // Source : Cactussand
Culture

Léa MKL : « C’est important d’exprimer ce qu’on a sur le cœur et d’en faire des archives »

Dans les coulisses du Cabaret de Poussière avec Bilal Hassani // Source : Inès Pollon
Arts & Expos

Dans les coulisses du Cabaret de Poussière avec Bilal Hassani

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-07T175113.664
Culture

Bollywood Superstars : une exposition passionnante sur l’histoire du cinéma indien  

1
Morphine Blaze se confie sur son drag auprès de Madmoizelle lors d'une interview ChitChat Makeup // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

Morphine Blaze, drag queen : « J’ai été débookée de plein de shows parce que je suis une femme »

5
Jean-Baptiste Carhaix, Sister Sadie the Rabbi Lady. La première messe inter-églises « gay » en souvenir des malades du sida décédés depuis 1981, octobre 1983.
Arts & Expos

Pourquoi l’expo « Over the Rainbow » va vous mettre des arcs-en-ciel plein la vue et le cœur

1

La pop culture s'écrit au féminin