L’action de Natalie Portman aux Oscars fait-elle d’elle une mauvaise féministe ?

Aux Oscars 2020, Natalie Portman a porté une cape sur laquelle était brodé le nom des réalisatrices oubliées de la cérémonie. Certains l'ont taxée de « mauvaise féministe »...

L’action de Natalie Portman aux Oscars fait-elle d’elle une mauvaise féministe ?

Le lendemain de la cérémonie des Oscars 2020, j’ai écrit un article au sujet de Natalie Portman et de la « subtile » action militante qu’elle avait menée en portant une cape brodée au nom des réalisatrices qui ont été oubliées dans la catégorie « meilleur réalisateur ».

À la suite de cet article, j’ai pu lire certaines réactions, que ce soit sur le forum de madmoiZelle ou d’autres réseaux sociaux, que j’ai trouvé particulièrement virulentes.

Une semaine après, je vois que le sujet fait terriblement débat : l’action de Natalie Portman était-elle légitime ? Était-elle opportuniste ? Hypocrite ?

Étant donné que j’en ai déjà parlé, et que je suis une jeune femme féministe et fan de cinéma, je souhaite revenir sur le sujet.

Histoire d’expliquer la polémique autour de Natalie Portman pour celles qui auraient loupé le débat mais aussi pour me prononcer plus en détails dessus.

Je tiens d’ailleurs à remercier une lectrice de madmoiZelle préférant rester anonyme, mais m’a donné des billes précieuses qui m’ont inspirée pour la construction de cet article !

L’action de Natalie Portman aux Oscars : ce que certains lui reprochent

Que ce soit dans certains articles mais aussi les réseaux sociaux, j’ai pu voir que nombreux et nombreuses sont celles et ceux qui ne valident pas du tout l’action de Natalie Portman.

Certains la trouvent « inutile », d’autres n’hésitent pas à carrément tacler l’actrice pour ce geste.

Mais que lui est-il reproché exactement ?

J’ai l’impression que le premier reproche qui lui est adressé est d’avoir fait cela pour se faire « bien voir », de s’être approprié le nom des réalisatrices plus pour se faire de la pub que pour militer véritablement.

D’autres disent qu’il aurait été plus percutant et efficace de boycotter purement et simplement les Oscars.

Le second reproche que je vois revenir (et de façon souvent brutale) porte sur l’« hypocrisie » de l’actrice.

En effet, nombreux sont les internautes qui reprochant à Natalie Portman d’être illégitime à dénoncer le manque de femmes réalisatrices, l’accusant de n’avoir que très peu travaillé elle-même avec des femmes (réalisatrices ou actrices) dans sa carrière et donc d’entretenir le sexisme au sein de l’industrie du cinéma.

Tout au long de sa carrière, qui s’étend sur plus d’un quart de siècle et des dizaines de films, Natalie Portman a choisi de travailler presque exclusivement avec des réalisateurs masculins, à la fois comme actrice et comme productrice.

Mais les critiques ne s’arrêtent pas là.

J’ai aussi pu voir que certains se servaient de la cape de Natalie Portman pour montrer à quel point elle était une mauvaise féministe.

A été mentionné, entre autres, le fait qu’elle a signé une pétition soutenant la libération de Polanski en 2009 — chose pour laquelle elle s’est déjà excusée et qui n’a pas non plus un rapport direct avec son action aux Oscars 2020.

En bref, si Natalie Portman a été parfois saluée pour son geste, ce n’est absolument pas passé auprès de certaines personnes, dont des célébrités.

Rose McGowan critique Natalie Portman

Selon Rose McGowan, ancienne star de Charmed et actrice connue pour être l’une des figures du mouvement #MeToo, la cape de Natalie Portman aux Oscars est une « profonde offense ».

Dans un message posté sur Facebook le 12 février, l’actrice de 46 ans qualifie le geste de Natalie Portman de « type d’activisme profondément offensant pour nous qui faisons le travail ».

Some thoughts on Natalie Portman and her Oscar ‘protest.’ The kind of protest that gets rave reviews from the mainstream…

Publiée par Rose McGowan sur Mardi 11 février 2020

« Voici quelques réflexions sur Natalie Portman et son happening aux Oscars. Le genre de happening qui reçoit des critiques élogieuses de la part des grands médias pour son courage.

Du courage ? Non, loin de là. Il s’agit plutôt d’une actrice qui joue celle qui se soucie des autres. Comme beaucoup d’entre elles le font.

Je trouve que le style d’activisme de Natalie Portman est profondément injurieux envers celles qui agissent vraiment. Je n’écris pas ça par amertume, j’écris ça par dégoût.

Je voudrais juste qu’elle et les autres actrices agissent au lieu de parler.

Natalie, tu n’as travaillé qu’avec deux femmes réalisatrices dans ta longue carrière — l’une d’entre elles était toi. Tu détiens une société de production qui n’a employé qu’une seule réalisatrice — toi. (…)

Vous, les stars, pouvez changer le monde si vous faites un pas en arrière au lieu d’être le problème. Oui, toi Natalie. Tu es le problème.

L’hypocrisie est le problème. Le faux soutien à d’autres femmes est le problème. (…)

Il n’y a pas de loi qui stipule que tu doives engager des femmes, travailler avec des femmes, ni même soutenir les femmes. Évidemment, tu fais ce que tu veux.

Mais je te demande juste d’arrêter de te faire passer pour une sorte de championne pour autre chose que pour toi-même. »

Ce message, je le sais, est la réaction d’une actrice mais surtout d’une femme qui a vécu des choses très dures et qui en a beaucoup souffert.

Je te rappelle qu’elle est l’une des premières femmes à avoir publiquement dénoncé Harvey Weinstein pour agression sexuelle, par exemple.

Je comprends aussi que Rose McGowan déplore le fait que de porter une cape Dior brodée soit qualifié d’« acte de bravoure » alors qu’il ne s’agit que d’une action très légère comparé à ce Natalie Portman « pourrait faire si elle le voulait ».

Mais pour être honnête, je ne suis franchement pas convaincue par sa démarche de présenter Natalie Portman comme étant « le problème ».

Natalie Portman répond à Rose McGowan

Natalie Portman a fait le choix de répondre à cette critique, sobrement, dans un communiqué de presse. Elle y reconnaît qu’il n’est pas approprié de la qualifier de « courageuse ».

« Courageuse est le terme que j’associe plus à des actions comme celles des femmes qui ont témoigné contre Harvey Weinstein ces dernières semaines, et ce, sous une pression incroyable. »

Elle revient également dans sa réponse sur le reproche qui lui est adressé quant au peu de femmes avec lesquelles elle a collaboré au cours de sa carrière.

« Il est vrai que je n’ai fait que quelques films avec des femmes. Durant ma longue carrière, je n’ai eu la chance de travailler avec des réalisatrices que quelques fois (…)

Malheureusement, il y a des projets de films que j’ai voulu faire et qui n’ont pas abouti, qui ont été annulés avant de voir le jour. (…)

J’ai eu quelques expériences où j’ai aidé des réalisatrices à être engagées sur des projets qu’elles ont ensuite été forcées d’abandonner en raison des conditions de travail qu’elles subissaient. (…)

Alors, je tiens à dire que j’ai essayé et que je continuerai à essayer. »

Ma réaction au « clash » Rose McGowan / Natalie Portman

Comme je l’ai dit plus haut, je suis une jeune fille féministe qui aime le cinéma. Et je me rends compte qu’assister à ce clash concernant le sexisme dans l’industrie du 7ème Art me fait de la peine.

J’ai l’impression que, alors que les deux femmes ont les mêmes idées et les mêmes revendications, l’une d’entre elles ressent le besoin de critiquer l’autre violemment car elle estime que sa façon d’agir n’est pas la bonne.

Alors qu’il pourrait être question de solidarité et de sororité, on se retrouve face à une situation où deux femmes féministes sont opposées, et ça me rend triste.

Je trouve que la lectrice de madmoiZelle que je cite dans l’intro a complètement raison quand elle dit :

« [Rose McGowan] a mis 20 ans à prendre la parole publiquement sur le viol dont elle a été victime […] et elle affirme que ça a ralenti sa carrière.

Je ne comprends pas pourquoi maintenant, elle passe son temps à reprocher aux autres actrices de ne pas lever plus la voix et les bashe limite plus désormais par média interposé que les hommes de l’industrie en déclarant partout que ces femmes sont des hypocrites et qu’elles ne devraient pas s’exprimer. »

L’idée n’est pas de remettre en question la souffrance ni même la colère de Rose McGowan bien évidemment, mais simplement de souligner l’incompréhension que suscite, chez cette lectrice et moi-même, la violence de sa réaction.

« Elle devrait être l’une des premières à savoir à quel point c’est compliqué de parler et à quel point ça peut être difficile d’accepter une situation de discrimination/violence sexiste, à quel point ça peut prendre du temps d’exprimer les choses comme on le veut. »

Il ne s’agit pas là d’une colère dirigée contre une actrice « qui a fermé les yeux et à laquelle elle en veut » mais dirigée contre « une meuf qui n’en fait pas assez à son goût ».

Mais alors que doit-on en conclure ?

Que ne pas en faire assez est plus « insultant » que ne rien faire du tout ? Parce que c’est ça qui est reproché à Natalie Portman, de ne pas en faire assez, de n’avoir « que » porté une cape brodée en guise de militantisme.

Mais si on se penche plus en détails sur les actions de Natalie Portman, peut-on vraiment dire qu’elle n’en fait pas assez ?

Les actions que fait Portman en tant que militante

L’hommage de Natalie Portman aux Oscars 2020 ne fait pas d’elle la féministe de l’année, et ce n’est pas du tout mon objectif de la présenter comme telle.

Cependant, il me paraît important de rappeler ce que fait Natalie Portman en tant qu’actrice et réalisatrice qui lutte contre le manque de parité dans le monde du cinéma.

Car je pense qu’il est important de (re)donner toutes les informations sur le sujet du féminisme de Natalie Portman avant de commencer quelconque débat.

Natalie Portman est dans le métier depuis de nombreuses années ; le fait qu’elle n’ait travaillé qu’avec très peu de femmes est avéré, elle ne le nie d’ailleurs absolument pas. Cependant, ce n’est pas forcément de son ressort.

Pour moi, il est difficile de reprocher à un acteur ou une actrice d’avoir tourné avec une majorité de réalisateurs homme puisque c’est la réalité du cinéma : les studios de production confient, en majorité, les projets ambitieux à des hommes (selon la toute dernière étude de l’USC, 10,6 % des 100 premiers films du box-office américain ont été réalisés par des femmes en 2019, contre 4,5 % en 2018).

C’est d’ailleurs justement ce que Natalie Portman a voulu dénoncer aux Oscars !

L’actrice exprime clairement son souhait de faire et promouvoir plus de projets avec des femmes mais déclare aussi que « les projets de films [qu’elle a] voulu faire et qui n’ont pas abouti ont été annulés avant de voir le jour ».

Elle explique qu’à plusieurs reprises elle a aidé des réalisatrices à être engagées sur des projets mais que ces dernières ont souvent été forcées à abandonner, laissant leur place à des hommes.

Je prendrai ici l’exemple de ce qu’il s’est passé avec le deuxième volet de la saga Thor en 2017.

Furieuse que la réalisatrice Patty Jenkins, qu’elle avait suggérée et qui était censée devenir la première femme à réaliser un film de super-héros, ait été remplacée par Alan Taylor, Natalie Portman avait essayé de rompre son contrat.

Mais sa décision n’avait pas pu aboutir puisque le studio avait refusé de la laisser partir…

L’actrice est également l’une des têtes de file et figures emblématiques du mouvement Time’s Up lancé en 2018, qui rassemble les femmes d’Hollywood qui luttent contre le harcèlement sexuel dans le monde professionnel.

Nombreuses sont les autres actions où elle a vraiment essayé de promouvoir ses consœurs dans le monde du cinéma.

Natalie Portman ne se contente pas de se pavaner en robe de soirée brodée pour « prétendre » qu’elle est féministe, elle essaye vraiment de changer les choses.

D’ailleurs pour ce qui est des Oscars 2020, je ne dirai pas que son action soit révolutionnaire. En revanche, je peux affirmer que je la trouve astucieuse.

Quoi de plus efficace pour une femme et notamment pour une actrice que de se servir de son apparence physique pour faire passer un message ?

Parce qu’au final, ce n’est un leurre pour personne que la tenue portée par une star à un événement peut prendre une importance incroyable si elle tape dans l’oeil des médias et/ou des spectateurs.

C’est d’autant plus le cas pour les femmes dont les tenues sont minutieusement détaillées et qui sont souvent filmées de la tête aux pieds sur les tapis rouges.

Une pratique des journalistes qui avait d’ailleurs été dénoncée par Cate Blanchett en 2014 sur le tapis rouge des SAG Awards. Tandis qu’un caméraman de E! la filmait de base en haut, l’actrice s’était penchée et avait demandé : « Vous faites la même chose aux mecs ? ».

Une bonne question qui d’ailleurs semble devoir être répondue par la négative, les journalistes s’attardant plus sur les talents et réalisations des hommes que sur leur tenue.

Ici, Natalie a déposé son message à l’endroit où l’attention des gens était déjà présente avec l’envie de porter cette attention vers d’autres femmes qui n’ont pas eu la visibilité qu’elles méritaient selon elle.

Alors son initiative change est-elle foncièrement la donne ? Non.

Mais est-ce que la solution se trouve dans la critique de son initiative pour autant ? Rien n’est moins sûr.

Est-ce que trasher Natalie Portman peut aboutir à quelque chose de constructif ?

Car toutes les réactions sur ce sujet particulier me font me poser une question beaucoup plus large : est-ce que trasher une femme qui fait passer un message activiste/féministe peut être une démarche constructive ?

Concernant le cas de Natalie Portman, je me dis que peut-être, à cause du backlash hyper violent qu’elle subit, elle sera encline à redoubler d’efforts pour travailler et produire encore plus de femmes réalisatrices.

C’est peut-être d’ailleurs l’objectif de certains de ses détracteurs.

Mais quand bien même. Si Natalie Portman se met à changer son comportement par peur du harcèlement, je ne pense vraiment pas que ce soit un bon motif de motivation.

Comme beaucoup d’enfants stars, la comédienne a été sexualisée très jeune.

À seulement 13 ans, après son rôle dans Léon aux côtés de Jean Reno, Natalie Portman a reçu son premier courrier de fan qui était la lettre d’un homme adulte qui lui racontait son fantasme de viol.

Ainsi, l’actrice a volontairement entretenu une image de « petite fille modèle » pour palier l’image de « Lolita » que beaucoup lui attribuaient, et a soigneusement choisi par la suite ses rôles pour qu’on ne puisse pas la « considérer comme un d’objet sexuel ».

Autant de contexte qui fait qu’imaginer la motiver à être une « meilleure féministe » par la peur est tout simplement abject, à mes yeux.

Personne ne devrait « bien agir » par peur du harcèlement, qui n’est jamais un outil utile pour faire avancer les choses — cf. l’article très complet paru sur madmoiZelle au sujet de la cancel culture !

Mais outre cela, le fait de la lyncher à ce point ne va-t-il pas avoir l’effet inverse ?

Est-ce que ça ne risque pas d’effrayer les prochaines stars souhaitant faire bouger les choses au sein des grandes industries artistiques ?

En tout cas, savoir qu’elles risquent de se faire détruire publiquement parce qu’une partie des gens risquent de ne pas valider complètement leur démarche ou de la trouver trop superficielle, je ne suis pas sûre que ça les motive beaucoup.

Les stars doivent-elles comprendre qu’elles ne doivent faire que des actions hyper radicales pour avoir le droit de l’ouvrir sur un sujet qui les concerne (ici la lutte contre le sexisme à Hollywood) ?

Si certains déclarent d’ailleurs qu’elle aurait mieux fait de boycotter les Oscars plutôt que faire son hypocrite « en râlant mais en y allant quand même ». Je me demande si la solution se trouve vraiment à cet endroit.

Au final, ne pas se pointer à la cérémonie des Oscars n’aurait fait que très peu de vagues car peu auraient relevé l’absence de la comédienne…

Est-ce que ça n’aurait pas eu comme seul effet que de faire perdre de la visibilité aux femmes des Oscars, qui ne sont déjà pas bien nombreuses ?

Pourquoi clasher Natalie Portman n’est pas la chose à faire selon moi

Si je peux entendre certaines des critiques, d’autres qui n’ont aucun sens à mes yeux.

Je ne comprends vraiment pas le besoin de la détruire sur les réseaux sociaux. On peut ne pas valider sa démarche, voir la trouver inutile et opportuniste, mais de là à vouloir la cancel, ça dépasse mon entendement.

Je pense que c’est plutôt tout à son honneur de parler, aussi futile qu’on puisse trouver son geste, car au final, elle pourrait très bien continuer à profiter de ses privilèges d’actrice belle, riche et populaire sans se soucier du sexisme à Hollywood.

Et d’ailleurs, ce n’est pas parce qu’elle fait partie de ce milieu sexiste que cela veut dire qu’elle le valide, ni qu’elle n’a pas envie de le voir changer. Je ne comprends pas l’intérêt de faire un quelconque procès d’intention.

Faire le procès de Natalie Portman de la sorte invisibilise son message : il n’y a pas assez de réalisatrices aux Oscars.

Savoir si cette dernière est la PLUS légitime pour parler de féminisme et du sexisme à Hollywood est-il vraiment plus important que de donner de la visibilité aux réalisatrices auxquelles elle voulait rendre hommage ?

Que faut-il conclure de la polémique autour de l’action de Natalie Portman ?

Je finirai cet article en évoquant les plusieurs questions que suscite chez moi l’ampleur des débats autour de l’action de Natalie Portman.

Cette polémique doit-elle me faire comprendre que si une femme n’est pas considérée comme « irréprochable », elle n’est pas légitime pour faire une action militante ? Certaines sont-elles plus à même de dénoncer une cause que d’autres ?

Vaut-il mieux ne rien dire/faire pour éviter d’être traitée d’hypocrite ?

Comme j’ai pu le lire dans un autre commentaire sur le forum madmoiZelle :

« C’est totalement illusoire de croire que la perfection existe, que les personnes qui se réclament du féminisme n’ont jamais fait de faux pas, on est tous/toutes nées dans une société sexiste et le temps de la déconstruction peut être long, voire même durer toute une vie. »

J’aimerais qu’en 2020, les femmes qui essaient de faire avancer l’égalité ne soient pas autant critiquées, à la fois par leurs détracteurs mais aussi et surtout par leur « propre camp ».

Quoi qu’il en soit, par son fond et par sa forme, le message de Natalie Portman fait parler de lui. Beaucoup.

Et chaque fois que sa cape brodée est citée, l’absence des femmes aux Oscars est finalement mentionnée… alors en ça, je pense qu’on peut dire que son hommage n’a pas été vain.

À lire aussi : Je suis féministe, mais… c’est pas toujours évident

Philippine M.

Philippine M.


Tous ses articles

Commentaires

MorganeGirly

Merci pour cet article ! Comme d'autres l'ont souligné il est vraiment riche et construit :)

Ce qui me manque dans cette polémique c'est l'avis des principales concernées, à savoir les réalisatrices dont les noms ont été brodés... Est ce que vous savez si certaines d'entre elles se sont exprimées ?
Oui Alma Ha'rel qui est citée sur la robe l'a défendue en disant qu'elle la remerciait, que sa réponse à McGowan était classe et que Portman s'était battue pour de nombreuses femmes réalisatrices.

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!