Live now
Live now
Masquer
najat-vallaud-belkacem-manuels-scolaires-homosexualite-180×124
Actu en France

L’homosexualité des personnalités historiques bientôt dans les manuels ?

23 oct 2012
Hier, le 22 octobre, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement, a annoncé vouloir revoir la place des homosexuels dans les manuels scolaires. Une déclaration qui fait débat.

Dans un entretien au magazine Têtu, la ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a fait une annonce qui commence à faire débat : elle souhaiterait passer en revue les manuels scolaires pour y vérifier le traitement de l’homosexualité de certains êtres qui ont fait partie l’Histoire. Elle explique :

« Aujourd’hui, ces manuels s’obstinent à passer sous silence l’orientation LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) de certains personnages historiques ou auteurs, même quand elle explique une grande partie de leur oeuvre comme Rimbaud. »

Cette mesure parmi tant d’autres viserait à oeuvrer pour la cause homosexuelle en banalisant les rapports entre deux personnes du même sexe dès l’école. Car si certain-e-s enseignant-e-s sont ouvert-e-s sur la question et n’hésitent pas à évoquer l’homosexualité ou la bisexualité d’une personnalité qui a fait l’Histoire, d’autres, moins à l’aise avec le sujet, peuvent éventuellement entretenir le tabou, parfois même sans s’en rendre compte. Ainsi, les préférences sexuelles pourraient alors être mises sur le même plan que les évènements qui sont arrivés à des personnalités et qui ont eu un impact sur leur oeuvre ou leurs actions. 

Au sein même de la rédaction de madmoiZelle, les avis ne sont pas exactement allés dans le même sens : il y a eu du pourquoi-pas (« Y a aussi des profs qui passent ça sous silence rapport à leurs convictions perso. Ça les obligera à traiter [le sujet] »), de l’impression de déjà-vu (« Généralement l’homosexualité ou autre d’un auteur est pas spécialement passée sous silence ») ainsi qu’une pointe de crainte (« Il faudrait pas que ça devienne systématique, ça ne devrait être évoqué que quand ça a eu de l’influence sur ce qu’ils ont fait. J’aime pas trop l’idée de définir quelqu’un par son orientation sexuelle, sa couleur de peau ou ses origines »).

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Les Commentaires
43

Avatar de Ancien membre
26 octobre 2012 à 19h10
Ancien membre
LaurelinBvH :Oscar Wilde fait partie des quelques autres dont je parle mais il y en a plus qui ne se sont pas fait prendre la police . Par exemple, il y en a qui "soupçonne" (j'aime pas ce mot mais je n'en vois pas d'autre) je ne sais pas si c'est à bon escient que Montaigne et La Boétie étaient plus qu'amis.
0
Voir les 43 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

1
Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1
women-protesting-together-for-their-rights
Société

L’accès à l’IVG est loin d’être acquis dans les campagnes françaises

Élodie Potente

24 jan 2023

1
pexels-markus-spiske-3671136
Société

Le sexisme a encore de beaux jours devant lui en France, selon le HCE

La société s'écrit au féminin