Live now
Live now
Masquer
gestesbarrières
Daronne

Mes proches ne respectent pas les gestes barrières et ça me rend folle

Vous avez des questions ? La Daronne a les réponses ! (Oui bon, c’est pas forcément les meilleurs conseils, mais elle fait ce qu’elle peut, hein.) Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre courrier du cœur pas comme les autres.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés d’une louche d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

« Chère Daronne,

En tant que soignante, je prends la situation Covid très à cœur et je mets tout en œuvre pour ne pas l’attraper, il en va de la santé de mes proches et de mes patients. Problème : ma famille et certains amis ne partagent pas du tout mon point de vue et me trouvent trop extrême puisque je leur demande de respecter les gestes barrières : distance de sécurité, nombre limité d’invités et/ou masque à la maison.

On sait que les chiffres remontent, il faut faire attention, non ? Comment je m’impose moi ? J’en ai vraiment marre que les gens prennent cette pandémie à la légère.

Babeth »

La réponse de la Daronne

Mon petit booster,

Ta lettre est d’actualité chez moi puisque le Daron est atteint du Covid et nous sommes en quarantaine à la maison. À l’heure où je t’écris ces quelques lignes, deux suppôts de Satan adorables petits trésors retournent ma baraque en hurlant pendant que leur père se paye six jours de vacances d’isolation solitaire dans la chambre d’amis. Drôle d’époque, n’est-ce pas ? #okboomer

Par moment, les gens qui ne respectent pas les règles m’énervent. Ces jeunes, là, qui font des fêtes à plein, et ces parents qui foutent leurs enfants malades à la crèche… Si les gens fournissaient un effort, on n’en serait pas là. Ensuite je me souviens que les germes me font un peu peur en général, donc ce truc de ne pas voir trop de monde, de se laver les mains et de porter des masques, ne met pas ma santé mentale en danger. 

Et puis j’habite dans un pavillon en banlieue, pas hyper glamour certes mais assez spacieux pour que chacun des membres qui composent mon couple puisse télétravailler dans une pièce dédiée. Sans compter que nous disposons d’une flexibilité professionnelle et d’un relai familial qui nous permettent de garder notre marmaille à la maison au moindre nez qui coule. Du coup, comme tu peux le constater, c’est facile pour moi de juger

Là où je ne comprends plus rien et où j’ai du mal à faire preuve d’empathie, c’est quand les gens refusent de mettre en place les gestes qui leur permettraient de vivre cette vie « normale » dont ils nous rabattent les oreilles depuis le début de la pandémie (alors que rappelez-vous, en 2019, le moment le plus chaud de notre vie normale c’était quand on regardait The Witcher sur Netflix, donc si on va par-là, rien n’a changé en deux ans).

Le refus des gestes barrières

Autant je peux comprendre la grogne face à certaines restrictions, autant quand je me trouve en face de gens qui refusent de porter le masque ou de faire un test rapide avant une réunion, j’en ai gros sur la patate. Ok, les masques ça gratte, ça file des boutons et ça limite sacrément le nombre d’aliments que l’on peut consommer sans s’auto-asphyxier, mais ils nous permettent de continuer à se réunir et à vivre un peu plus légèrement. 

© Unsplash/Kelsey Chance
© Unsplash/Kelsey Chance

D’ailleurs, si un des lecteurs se reconnaît dans ce refus de respecter ces quelques règles élémentaires, merci de m’expliquer POURQUOI en commentaires (en dehors de problèmes de santé ou de conditions spécifiques, pas question de faire du validisme non plus). 

La liberté d’on ne sait quoi est-elle vraiment plus importante que sa santé et celle de ses proches ?

Que faire face à des gens qui refusent de respecter les gestes barrières ?

Je crains bien que face au refus de certains d’appliquer les gestes barrières, ou du moins devant leur obstination à observer des comportements qui te mettent mal à l’aise, il n’y ait pas 36 solutions : il va falloir poser un ultimatum

Ou les gens acceptent de faire preuve de précaution ou ils ne viennent pas. Oui, il est probable que tes proches s’entêtent et que tu ne puisses plus participer au réveillon, mais franchement, aurais-tu passé un bon moment en sachant que tu courrais le risque d’attraper le virus ? 

Est-ce que ça vaut vraiment le coup de passer la semaine suivante à frémir au moindre éternuement ? JE NE PENSE PAS et le film que tu te materas au calme pépouze pendant que tes « proches » se tousseront à la tronche ne sera pas là pour te dire le contraire.

Chacun son avis

Déjà que les fêtes, ce n’était pas la panacée de la bonne entente familiale, la crise sanitaire nous a encore rajouté des raisons de nous engueuler. C’est vrai, en imposant ton point de vue, tu risques d’avoir les oreilles qui sifflent, et même de tendre quelques relations que tu pensais pourtant solides. 

C’est peut-être mieux ainsi, qui ne respecte pas les gestes barrières au Nouvel An, ne les respectera pas à Pâques non plus et vu que cette petite plaisanterie a l’air bien partie pour durer, il vaut sûrement mieux que tu ne fréquentes pas – pour le moment – des gens dont tu penses de toutes façons qu’ils peuvent être dangereux pour toi.

Quoi qu’il en soit, ne te laisse pas démonter par ceux qui vont t’accuser d’exagérer. Je ne sais pas s’il existe un niveau de précaution qui soit « trop élevé » ou à l’inverse « trop bas », et je ne sais même pas si tu partages mon idée de la bonne conduite à tenir. Ce que je sais en revanche, c’est que personne ne devrait se forcer à accepter des choses qu’à titre personnel il ne cautionne pas. Le climat est suffisamment anxiogène comme ça, pas la peine d’en remettre une couche.

Allez, je te laisse, je vais regarder Christmas Flow avec mes enfants et faire un bouillon de légumes pour le réveillon.

La bisette,

Ta daronne

À lire aussi : Comment faire la paix entre amis fâchés quand on est adulte ?

Image en une : © Pavel Danilyuk/Pexels

Les Commentaires
9

Avatar de Guerriere-75
3 janvier 2022 à 19h00
Guerriere-75
Moi aussi j ai le même problème
J ai deux enfants , mais depuis bientôt 2 ans j ai l impression d avoir 5 enfants
Je vous explique j ai 3 sœurs mais j ai l impression que se sont des enfants
Ya 1 mois de ça je me promener avec une de mes sœurs en n était sortie de l immeuble ou elle l habite
Elle portait pas de masque j ai dit a ma sœur tu n'a pas oublié quelque chose , elle me dit mince mon écharpe j ai dit pas oublié quelque chose d autre elle me dit non , je lui dis ta oublié ton masque elle me répond c est rien , je lui dis c est extrêmement important le masque
Quelques jours après je suis sortie avec mes deux autres sœurs et leurs enfants , la même chose aucune n avait le masque sur leur bouche

Elle m ont sorti une excuse ont n est avec les enfants ont ne peut pas mettre le masque Sinon ont pourrai pas surveillé les enfants , j était choqué de leur excuse
J en n ai marre de passer pour la chiante , j aime mes sœurs , j ai pas envie que elle attrape le covid et que soit grave
Je les protégés quitte à passer pour une chiante
0
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Daronne

Parentalité
débatsdeparcecran

Faut-il interdire les écrans aux enfants ? On s’attaque au sujet qui fâche

Camille Abbey

25 jan 2022

Santé
dondemoelle

Jeunes hommes, donnez votre moelle osseuse : c’est de la vôtre que tant de personnes ont besoin

Camille Abbey

25 jan 2022

Témoignages
marre-evjf

Quand les EVJF deviennent un enfer : « La moindre notif me donnait envie de fuir »

Aïda Djoupa

24 jan 2022

55
Daronne
pieds de nouveau né

« Je ne voulais pas de péridurale, et j’ai pu faire sans » : Nolwenn raconte son accouchement

Aïda Djoupa

21 jan 2022

5
Daronne
bébé avec un biberon

Connaissez-vous le don de lait maternel ? Je l’ai fait, voici comment ça se passe (et à qui ça sert)

Aïda Djoupa

20 jan 2022

Chère Daronne
NouvelAnfeat

Je suis en couple exclusif, j’ai eu un coup de foudre au Nouvel An et je n’arrête pas de penser à lui

Chère Daronne

19 jan 2022

8
Daronne
newborn

Une pénurie de lait maternel inquiète les hôpitaux : et si vous donniez le vôtre ?

Camille Abbey

18 jan 2022

Daronne
bébésecoué

Une campagne choc alerte sur le drame du syndrome du bébé secoué

Camille Abbey

18 jan 2022

18
Parentalité
Debatdeparc

Peut-on embrasser ses enfants sur la bouche, comme David Beckham ? Le débat fait rage

Camille Abbey

17 jan 2022

24
Amour
Homme triste sur une table

Les ruptures sont mauvaises pour la santé… des hommes, plus que des femmes

La société s'écrit au féminin