Live now
Live now
Masquer
cottage living lesbiennes sims 4
Jeux Vidéo

L’extension Cottage Living des « Sims » est-elle un piège à lesbiennes ?

La vie simple vous fait les yeux doux, vous rêvez de prendre le large en emportant femme, enfants, sans oublier votre collection de chemises de bûcheron ? Les Sims ont définitivement pensé à vous…

Ce week-end, en gambadant sur les sentiers bretons, le nez aux embruns, éternuant tous les 100 mètres à cause de je ne sais quelles graminées, je me disais bien : « Franchement, quelle idée de rentrer à Paris ! ».

Je le sais, cela me pend au nez, la campagne m’appelle. Moi qui fantasme secrètement de partir élever des chèvres et de rouler en tracteur en salopette cradingue sur de petits chemins boueux, mon fidèle et velu bobtail à mes côtés, et de créer une communauté non-mixte loin des villes et loin des hommes, Les Sims viennent-ils de réaliser mon rêve ?

Madmoizelle vous a annoncé l’extension Vie à la campagne qui sera disponible à partir du 22 juillet, et on ne va pas se mentir, le côté mauve de la force (comprendre ici, les lesbiennes) piaffe d’impatience depuis trois jours.

https://twitter.com/piece0fwork/status/1403115791550140417?s=20

C’est quoi ce truc entre les lesbiennes et le cottagecore ?

Car la tendance cottagecore, joliment désuète et bucolique, a séduit les lesbiennes. Bah oui, imaginez : vivre d’amour et d’eau fraîche dans une cabane perdue avec sa chère et tendre, renouer avec la nature, contempler un coucher de soleil sur son petit lopin de terre…

Parlons franchement : il ne s’agit pas que de l’idée de savoir reconnaître les champignons, soigner un oisillon blessé, ou faire votre propre confiture, mais aussi de vivre en autosuffisance dans un cocon de douceur, loin, très très loin, des attentes d’une société capitaliste hétéronormative et profondément sexiste. Avouez que c’est le rêve !

Et ce qui est si chouette avec l’appropriation de la tendance cottagecore par les lesbiennes, c’est que l’esthétique cottagecore aurait pu si facilement tomber dans les mains des tenants de l’écologie intégrale tendance conservatrice pour vendre l’image d’un retour aux sources où le couple hétéro est central et structurant, où l’homme est là pour assurer les tâches à l’extérieur du foyer et la femme pour s’occuper du care et des tâches ménagères. Mais non !

Réaliser ses rêves de nature grâce à Cottage Living

Et puis, soyons honnêtes, la vibe cottagecore, les lesbiennes l’ont déjà en elles, nos choix vestimentaires qui misent sur le pratique avant l’esthétique, nos Birk’ (qu’on portait avant leur retour en grâce) et nos chemises en flanelle, et puis aussi notre appétence pour le bricolage et les travaux manuels, tout est déjà là.

Je le sais mon heure n’est pas venue. « Quelle idée de rentrer à Paris ! », je m’exclamais ce week-end en gonflant mes poumons du bon air marin, ce à quoi ma femme a répondu, choquée : « Déjà, pour nourrir le chat. » Malaise. 

Mon heure n’est effectivement peut-être pas encore venue, il est trop tôt pour tout plaquer et aller faire de la permaculture dans la Creuse ou ouvrir une chambre d’hôtes dans l’Eure-et-Loir.

En attendant les Sims ont tout compris à mes aspirations de gouine quechua en devenir, et je vais pouvoir combler mes fantasmes de nature, de grand air, de vie simple tout en savourant encore un peu ma vie parisienne.

Qu’attendre de Cottage Living ?

Avec l’extension Cottage Living, emménagez à Henford-on-Bagley, idyllique petite bourgade où tout le monde se dit bonjour et où l’on vit en harmonie. Faites pousser vos navets et vos choux, élevez vos vaches, participez à l’économie locale, remportez le concours du plus gros légume, mettez vous au point de croix, mais aussi explorez les alentours et tâchez de bien vous entendre avec la faune du coin (la rumeur dit que vous pourriez même rencontrer de fées) !

Rien de tel qu’un univers campagnard pour survivre à une canicule. Et pour celles et ceux qui auront la bonne idée de se procurer l’extension avant septembre, des contenus bonus sont prévus : un vélo avec un panier fleuri, une nouvelle statue de gnome et un arbre avec des lanternes.

C’est l’heure de changer de vie (et de devenir lesbienne politique, qui sait ?)

À lire aussi : Entre relations à distance et invisibilisation, les lesbiennes et les bisexuelles galèrent pour draguer à la campagne

Les Commentaires
3

Avatar de GingerBraid
15 juin 2021 à 18h38
GingerBraid
@Princesse Sarah 02 j'ai vu passer une vidéo qui se posait justement cette question, par quelqu'un que j'aime beaucoup sur YouTube (Rowan Ellis) mais je ne l'ai pas (encore) regardée :-)
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Jeux Vidéo

Doja Cat s'est déguisée en personnage d'Animal Crossing pour Halloween
Pop culture

Pour Halloween, Doja Cat s’est déguisée en personnage d’Animal Crossing, et c’est adorable !

Anthony Vincent

07 nov 2022

[Site web] Visuel vertical Twitch (6)
Jeux Vidéo

Test Saints Row V : Pourquoi on a aimé ce retour laborieux

[Site web] Visuel horizontal Édito (27)
Sport

Sam Kerr entre dans l’histoire en devenant la première femme sur la jaquette de Fifa 23

Maya Boukella

20 juil 2022

1
The_Quarry_V
Jeux Vidéo

The Quarry : Entre horreur et cinéma, que vaut le nouveau jeu Supermassive Games ?

[Site web] Visuel vertical Twitch
Jeux Vidéo

Prête à suer ? On découvre Mario Strikers en live pour une folle soirée ce vendredi !

[Site web] Visuel horizontal Édito (2)
Jeux Vidéo

Les Sims 4 font un pas vers plus d’inclusivité

Marine Normand

24 mai 2022

3
[Site web] Visuel vertical Twitch (1)
Tech

On unboxe des produits tech en ASMR sur Twitch et ceci n’est pas un Kamoulox

homme-jeux-video-ordinateur
Daronne

Il ramène tout son setup gaming pendant l’accouchement de sa meuf, et après tout pourquoi pas

Manon Portanier

05 avr 2022

38
zlan_mad_V
Jeux Vidéo

Arrêtez tout : Madmoizelle sera à la ZLAN 2022 !

[Site web] Visuel vertical Édito (3)
Jeux Vidéo

Caricatures antisémites et esclavagisme à Poudlard : Hogwarts Legacy est dans la sauce

Mymy Haegel

21 mar 2022

54

La pop culture s'écrit au féminin