Live now
Live now
Masquer
films-sortis-3-novembre-2021
Cinéma

Les 4 films qui vont vous donner envie de sortir de votre lit ce week-end

05 nov 2021
Puisqu’il fait -8000°C et nuit à 14h, c’est l’occasion ou jamais d’aller se réfugier au cinéma. Voilà donc les meilleurs films sortis cette semaine que vous devriez voir ce week-end !

Vous le savez, on le sait, tout le monde le sait : novembre est le pire des mois de l’année.

Fini le temps des terrasses, du running en bord de Seine, des goûters au parc et des balades dans la nature. Désormais c’est chauffage à fond et hibernation dans un studio de 15 m2. Autant dire la mort de l’âme.

Alors pour ne pas rester à végéter en position horizontale et risquer de choper la phlébite, il convient de se trouver quelques distractions. Pourquoi ne pas retourner au cinéma ? Vous savez, cette activité de l’ancien monde qu’on a du mal à ré-embrasser depuis qu’on s’est abonné à TOUTES les plateformes de streaming ?

On vous l’assure, cette semaine, vous déplacer en salles en vaut la peine. La preuve par quatre !

Les Olympiades, de Jacques Audiard

Les Olympiades | Paris, 13th District (2021) trailer | Directed by: Jacques Audiard #CANNES2021

Difficile d’évoquer les sorties de la semaine sans y glisser le nouveau film de Jacques Audiard, qui, comme chacune de ses productions, fait grand (et beau) bruit.

Cette nouvelle réalisation, entièrement en noir et blanc, se déroule dans le 13è arrondissement de Paris, entre des barres d’immeubles dont la verticale rigidité n’a rien à voir avec ce qui se passe en leur sein.

Ces immeubles sont en effet le théâtre de l’amour et des expérimentations sexuelles de trois protagonistes : Camille (Makita Samba), Nora (Noémie Merlant) et Emilie (Lucie Zhang), qui vont s’aimer, se tester, se quitter et s’interroger sur le sens du mot « couple » à notre époque.

23745cd_801877176-les-olympiades-dsc01238-r-shannabesson

Cependant, si les médias font tout un flan de ce qu’on nous vend comme des contes modernes entrecroisés, nous voici beaucoup moins convaincue par l’écriture souvent peu naturelle des dialogues, et la banalité du récit qui nous fait quelque peu regretter les films précédents de son créateur — notamment son incroyable Les frères Sister, au casting américain, dont l’entièreté relevait non seulement du prodige, mais créait aussi la surprise.

Mais en dépit de l’ennui dans lequel il nous a plongée, impossible de passer à côté des Olympiades cette semaine : on ne peut que vous encourager à aller vous faire votre propre avis à la salle d’à côté de chez vous !

Albatros, de Xavier Beauvois

ALBATROS - Bande-annonce officielle HD

Toujours très soucieux d’analyser le monde par une lucarne sociale et dramatique, Xavier Beauvois, que vous connaissez peut-être pour avoir notamment réalisé Des hommes et des dieux et Les Gardiennes, revient cette année avec Albatros.

Douloureux, comme à l’accoutumée, Albatros raconte l’histoire de Laurent, un commandant de brigade de la gendarmerie d’Étretat, qui aime son métier malgré le fait que celui-ci l’oblige à se confronter chaque jour à la misère sociale.

En voulant sauver un agriculteur dans la détresse qui menace de se suicider, il le tue…

capture-d-ecran-2021-02-11-a-140535

Albatros explore la bascule de la vie de cet homme, qui sombre dans le chaos de la culpabilité et en fait payer les frais à sa famille.

Ce film, qui a concouru à la Berlinale, est sans aucun doute notre coup de cœur de la semaine, emmené par un Jérémie Renier qui tient ici le meilleur rôle de sa carrière.

Si le pitch a l’air abrupt sur le papier, on vous promet un grand moment de cinéma, où les émotions sont mises au service d’enjeux sociaux majeurs.

My Son, de Christian Caron

MY SON - Bande-annonce VOST

Voilà un polar efficace.

My Son cueille dès les premières minutes, grâce à une réalisation impactante et une histoire qui l’est tout autant.

On doit vous confier toutefois que devant ce film, on a eu une impression de déjà vu. Sensation qui s’est renforcée à mesure que le temps a passé.

Au sortir du film, on a donc été en lire davantage sur ses origines… et en effet, My Son n’est autre que le remake britannique du film Mon garçon, sorti en 2017 et porté par Guillaume Canet !

D’ailleurs, les deux films ont été réalisés par le même cinéaste : Christian Caron.

unnamed

Les deux films sont donc sensiblement les mêmes, à quelques différences près — comme le casting, ici composé de James McAvoy et Claire Foy.

My Son, c’est le récit violent de parents qui doivent faire face à l’ignominie.

Edmond Murray, divorcé, s’est éloigné de son ex-femme et de son fils de sept ans pour poursuivre une carrière internationale. Lorsque son garçon disparaît, Murray revient précipitamment dans les Highlands. Rapidement, il devient clair que l’enfant a été kidnappé…

Les Éternels, de Chloé Zhao

Les Éternels - Bande-annonce officielle (VF) | Marvel

Évidemment, on n’allait pas oublier Les Éternels, très attendu premier volet de la nouvelle phase du Marvel Cinematic Universe, qui doit ici relever un sacré défi : continuer à passionner tout en sachant se renouveler, et ne pas perdre son public après l’apothéose Avengers : Endgame.

Alors, que vaut Les Éternels ? Eh bien écoutez, il vaut le coup d’œil.

C’est l’occasion de découvrir dix nouveaux héros et héroïnes, des êtres immortels cachés sur Terre depuis des millénaires sans interférer avec les affaires humaines. Mais lorsqu’une menace pensée disparue ressurgit, ils et elles vont devoir s’interroger sur le sens de leur mission et leurs propres valeurs.

Les personnages du film Les Éternels.

Oscarisée pour Nomadland (et c’était historique), la réalisatrice Chloé Zhao offre une proposition singulière qui réussit globalement à trouver l’équilibre entre les plaisirs d’un blockbuster Marvel et un long-métrage plus contemplatif, plus « film d’auteur » — un choix rafraîchissant là où les précédents films souffraient souvent d’un manque d’audace stylistique.

Elle offre aussi à ce Cinematic Universe son aventure la plus diverse, et de loin : diversité dans le casting, avec des acteurs et actrices racisées, d’âges divers, et une comédienne sourde ; diversité dans le scénario, avec notamment le premier couple gay (qui s’embrasse !) de la franchise ; diversité visuelle, avec de longs plans poétiques et des environnements très variés.

Les Éternels n’est pas parfait, sans doute n’aurait-il jamais pu l’être — présenter dix personnages en un film est déjà ambitieux ! On note quelques longueurs, et une difficulté à s’attacher à une héroïne malheureusement un peu fade, mais on a passé un bon moment.

Au pire, allez-y pour la prestation d’Angelina Jolie, qui crèvera bien des cœurs dans son rôle de Thena, une Éternelle souffrant de troubles psychiques dont les grands yeux effrayés feraient fondre même l’iceberg qui a coulé le Titanic. À quarante-six ans, l’actrice fait ses premiers pas chez Marvel avec un personnage à la hauteur de son talent.

Angelina Jolie dans Les Éternels.

Et voilà, en espérant vous avoir motivée à glisser plus d’un orteil hors de votre couette ce week-end ! Au pire, un gros manteau, ça fait un peu plaid au cinéma, comme à la maison…

Ah et au fait : bien sûr, il y a deux scènes post-générique dans Les Éternels (une au milieu, une à la fin). Ne soyez pas ces gens qui en 2021 continuent à quitter un film Marvel avant la toute fin. Ce serait triste. (Et ne googlez pas après, vous allez vous spoiler…)

À lire aussi : Le programme ciné de la semaine est chargé, voici les 4 pépites à ne pas manquer

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

disney +
Pop culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Maya Boukella

29 jan 2023

SEXO

La table de chevet, cette fenêtre sur l’intime, revisitée par des illustratrices

Humanoid Native
jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

1
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

avatar-2-details-intrigue
Pop culture

Triste après avoir vu Avatar ? C’est peut-être le syndrome de dépression post-Avatar

Maya Boukella

23 jan 2023

pale blue eye 1
Pop culture

The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut le thriller gothique avec Christian Bale ?

Maya Boukella

22 jan 2023

1
michael jackson beat it
Pop culture

« Michael » : tout ce que l’on sait du biopic sur Michael Jackson

Maya Boukella

20 jan 2023

2

La pop culture s'écrit au féminin