Live now
Live now
Masquer
madmoizelle-banque-en-ligne-n26-vanlife-voyage-islande
Jobs et études

Découvrez Nina, bientôt en voyage dans un fourgon aménagé et gagnante de l’appel à projets Madmoizelle x N26

Il y a un mois, Madmoizelle lançait un appel à projets avec la banque en ligne N26. L’objectif : aider financièrement trois lectrices pleines d’idées, et peut-être vous donner assez d’inspiration par la même occasion pour vous jeter à l’eau !

À la fin de l’été, Madmoizelle et la banque en ligne N26 ont lancé un appel à projets et donné l’opportunité à trois d’entre vous d’obtenir une aide financière d’un montant de 500€ ainsi qu’un an d’adhésion au compte bancaire premium N26 Smart.

Avec ce compte, les trois heureuses élues ont accès à des fonctionnalités qui les aideront à mieux gérer leur argent, notamment grâce à la création de sous-comptes pour budgétiser leurs futures dépenses ! Elles pourront également mettre de l’argent de côté sans s’en rendre compte, avec la fonctionnalité des arrondis — à chacun de vos achats par carte, N26 arrondit la somme afin de mettre la différence de côté.

Afin de vous donner de l’inspiration, et vous permettre de vous projeter, pendant les trois prochaines semaines, nous vous présenterons nos stars du moment, Maëva, Nina et Léa, puis nous garderons contact avec chacune d’elles afin de suivre l’avancée de leur aventure.

Le projet de Nina : découvrir les pays nordiques en fourgon

Nina a 26 ans ; durant un an, elle a aménagé entièrement un fourgon avec son petit ami — et quelques coups de main de son père. Au moment où nous l’interviewons, son départ est imminent : plus que 15 jours ! C’est une amoureuse des voyages depuis toujours, ce projet est un peu la matérialisation de sa passion, à savoir découvrir de nouvelles cultures.

« Nous allons d’abord faire un tour de Bretagne, pour tester le fourgon et être sûr de sa viabilité au quotidien. Comme ça, si besoin, nous retournerons chez mon père pour faire les ajustements.

Ensuite nous ferons un tour de France pour rendre visite à nos amis et à nos familles, et nous passerons également par l’Italie du Nord, car je tiens à voir les Dolomites et à les photographier.

Puis nous remonterons jusqu’au Danemark pour prendre le ferry, direction l’Islande (c’est le seul endroit duquel nous pouvons embarquer). Et après notre virée en Islande, nous ferons un tour des pays nordiques ! Nous ne savons pas encore dans quel ordre, il faut qu’on décide de l’itinéraire.

Ce voyage en Scandinavie devrait durer entre trois et quatre mois. »

D’où vient son idée de voyager en fourgon ?

« J’ai lancé un début de tour du monde en 2018 avec un simple sac à dos. J’étais en Indonésie quand j’ai dû revenir en France en catastrophe ! Au bout d’un an, j’ai eu envie de repartir, et j’ai décidé de lister tout ce qui pouvait être amélioré lors de ma première expérience. C’est principalement le manque de sécurité qui était à revoir. C’est là que l’idée du fourgon et de vanlife a commencé à germer.

Et pendant le premier confinement je me suis lancée ! J’ai trouvé ce fourgon dans le garage à côté de chez moi en très bon état et pour pas cher.

Les pays nordiques étaient un rêve pour mon copain ; de mon côté je suis très frileuse, donc ce n’est pas forcément la destination que j’aurais choisie, même si j’avoue que j’ai toujours voulu voir les aurores boréales. Mais le projet du fourgon se complète bien car la vie en Scandinavie est plutôt chère, donc cela nous fera économiser sur le logement, le transport et nous comptons prendre de la nourriture avec nous. »

En quoi l’appel à projets Madmoizelle x N26 peut aider Nina ?

« En étant sélectionnée pour l’appel à projets je peux rembourser l’homologation du fourgon qui coûte environ 500€.

Je souhaite également profiter de la mise en lumière de l’opération. Pour tout vous dire, dans deux semaines, je me déclare officiellement comme photographe, et j’aimerais vivre de la vente de mes photos. Pour l’instant on peut observer mon travail sur les réseaux sociaux, mon compte Instagram est @nina.pontida mais je compte très vite monter un site — pour parler de mes photos mais aussi montrer ce qu’est la vie en fourgon au quotidien.

Au-delà de ça, le réel avantage du compte N26 Smart à l’étranger est l’absence de frais. Lorsque je dépense à l’étranger, je n’ai pas à m’inquiéter d’éventuelles commissions. Je ne perds pas d’argent en route quand je paye avec ma carte N26.

Au quotidien, cela peut paraître superficiel, mais j’adore avoir une carte personnalisable, il y cinq coloris disponibles. En plus, j’ai des notifications en temps réel à chaque transaction. Je sais tout le temps où j’en suis au niveau finance, je n’ai pas attendre le weekend pour la mise à jour. »

Pour découvrir par vous-même la banque en ligne N26, c’est par ici

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est l’homologation ?

« Nous avons décidé d’homologuer le fourgon afin de le faire changer de catégorie, pour qu’il passe d’utilitaire à camping car, et ainsi réduire nos frais d’assurance. Nous avons dû fouiller sur Internet pour trouver toutes les normes à respecter et en savoir plus sur le processus d’homologation. »

Pouvez-vous nous parler de l’aménagement du fourgon plus en détail ?

Pourquoi un fourgon ?

« Je tenais absolument à me tenir debout dans le véhicule, comme nous allions y vivre, et les vans sont généralement plus bas. Il aurait fallu faire appel à un professionnel pour le réhausser et donc dépenser plus d’argent ! L’avantage du fourgon, c’est quand même la liberté d’aller là où on veut quand on veut. »

Comment avez-vous procédé ? 

« Mon copain et moi avons tout fait nous-même — avec un coup de main de mon père de temps en temps — sauf l’installation du chauffage, qui fonctionne avec le réservoir d’essence dans lequel il fallait donc percer un trou, ce qui n’est pas dans mes compétences.

Nous avons tout appris sur le tas, en nous aidant de sites et de super blog de personnes qui ont aménagé et fait homologuer leur fourgon, ainsi que des groupes sur les réseaux sociaux. »

Quelles sont les spécificités de votre installation ?

« Nous souhaitons partir dans les pays nordiques, ce qui suppose une bonne isolation et du chauffage. Nous allons avoir toutes nos affaires avec nous et vivre dans 6 m2, il a donc fallu optimiser l’espace au maximum ! Nous avons installé des panneaux solaires pour être le plus autonomes possible, même si honnêtement les pays nordiques ne sont pas les régions les plus ensoleillées en plein hiver. Cela nous servira à recharger nos deux batteries sur lesquelles nous branchons tous nos appareils électriques comme l’ordinateur, les téléphones ou le réfrigérateur.

Notre isolation est complètement écoresponsable, en liège expansé, qui est un matériau entièrement naturel, ainsi que du biofib trio — un condensé de trois matières isolantes en laine, lin et chanvre. 

Nous tenions à utiliser le moins de produits chimiques possibles pour l’aménagement, histoire de ne pas avoir à les respirer dans nos 6 m2. Le liège est un isolant phonique et la laine un isolant thermique. Le liège contre la paroi empêche l’humidité de dévorer la laine. Nous avons aussi installé un frein vapeur qui permet de réguler l’humidité dans l’habitacle, pour qu’elle n’aille pas se loger dans les parois du fourgon. »

Qu’est-ce que Nina retire de cette expérience ?

« J’ai appris beaucoup de choses durant cet aménagement de fourgon. Je bricolais déjà, mais là j’ai découvert comment monter un circuit électrique. C’est tout bête mais ce ne sont pas les cours de technologie du collège qui me l’ont appris ! J’ai découvert que je n’aimais pas vraiment bricoler avec mon copain, mais on s’en est sortis.

Le trou sur mon CV pourra peut-être gêner de futurs recruteurs lorsque je souhaiterais revenir à une vie plus sédentaire. Mais je pourrais leur expliquer que j’ai voyagé, continué à perfectionner mon anglais, et que j’ai acquis de très nombreuses compétences en aménageant ce fourgon.

Pour découvrir par vous-même la banque en ligne N26, c’est par ici

Les lectrices de Madmoizelle fourmillent d’idées

Nina était le troisième et dernier profil à avoir été sélectionnée, et vous avez été très nombreuses à participer à l’appel à projets de Madmoizelle et de la banque en ligne N26. Cela n’a pas été évident de choisir, mais une chose est sûre : nous avons adoré vous lire et vous regarder à travers les différentes vidéos reçues ! C’est un plaisir de découvrir ce qui fait battre le cœur de nos lectrices.

Nous sommes ravies de pouvoir suivre Maëva, Nina et Léa dans leur aventure et de voir comment les fonctionnalités de leur compte premium N26 Smart les aident dans leurs différentes avancées.

Et nous avons réalisé avec chacune des trois lectrices sélectionnées des vidéos que vous pourrez retrouver sur le compte Instagram de Madmoizelle — en espérant que ces projets vous donnent des idées !

Vous avez loupé le premier profil sélectionné lors de l’appel à projets Madmoizelle x N26 ? Pas de panique, vous pouvez découvrir ou redécouvrir les projets de Léa et Maëva ci-dessous, et comprendre comment leur compte N26 Smart les aide dans le chemin vers leur rêve.

Le projet de Léa : créer des tapis grâce à la méthode du tufting

« J’ai posé quatre mois de congés sans solde (de septembre 2021 à janvier 2022) pour me lancer à fond dans cette activité. Il s’agit de la création de tapis à l’aide d’un pistolet à laine sur une toile étirée à travers un cadre.

Je souhaite profiter de ce congé pour replacer la créativité au centre de ma vie et me lancer dans cette activité, mais je compte reprendre mon travail à la fin des quatre mois en janvier. Je continuerai le tufting à côté de mon travail. Si par la suite j’arrive à en vivre, ce sera un bonus »

Découvrez Nina, bientôt en voyage dans un fourgon aménagé et gagnante de l’appel à projets Madmoizelle x N26

D’où vient son inspiration pour créer avec cet outil ?

« J’ai découvert le tufting sur Instagram en avril 2021 et pendant un mois j’ai regardé tous les contenus que je pouvais trouver sur cette activité. Et j’ai décidé de me lancer ! J’ai donc acheté un tufting gun (pistolet à touffetage en français), puis j’ai appelé un ami pour m’aider à construire un cadre de 2,30 mètres sur 1,50 mètre pour y accrocher une toile. Puis j’ai acheté un pistolet à touffetage. Je commence réellement à confectionner mes propres tapis depuis septembre 2021.

Mon style se caractérise surtout par les couleurs pop que j’utilise. »

En quoi l’appel à projet Madmoizelle x N26 peut aider Léa ?

« J’espère gagner de la visibilité sur mon compte Instagram pour promouvoir mes futurs tapis. En plus, les fonctionnalités que m’offrent mon compte premium N26 Smart me permettent de mieux gérer mon argent au quotidien. Le fait de pouvoir suivre mon budget en temps réel, et de recevoir une notification à chaque transaction, est vraiment plus clair pour moi.

Grâce aux 500€, je vais pouvoir m’offrir une tondeuse à moutons, afin de tondre mes tapis pour avoir un meilleur rendu final et qu’ils soient tout doux ! »

Pour découvrir par vous-même la banque en ligne N26, c’est par ici

Cela fait déjà un mois que Léa se consacre uniquement au tufting : comment appréhende-t-elle ce début d’expérience ?

« Je suis encore en phase de test, donc pour le moment, j’ai réalisé plusieurs petits tapis sur ma toile. Je passe par beaucoup d’échecs mais c’est très formateur et j’apprécie vraiment le processus. J’apprends énormément ! 

Mais ce qui est sûr, c’est que plus on nourrit sa créativité, plus elle grandit. C’est un cercle vertueux très positif. Il n’y a pas que dans les domaines artistiques que l’on peut être créatif d’ailleurs : même dans votre travail, beaucoup de secteurs offrent cette possibilité. C’est ce que je m’efforce de faire dans mon métier actuel.

Mais là c’est génial, ça me redonne de l’énergie et en janvier je serai parée pour retourner au travail et continuer les tapis à côté ! »

Comment s’organisent tes journées et tes dépenses ?

« J’essaie d’avoir les mêmes horaires que lorsque je travaille habituellement et je me donne des objectifs à réaliser sur des périodes de deux semaines.

Concernant le budget de mon projet, il est réparti comme suit :

La laine coûte cher, entre 1,30€ et 5,50€ la pelote selon le type de laine et la couleur choisie. J’achète environ six pelotes de la même couleur en même temps à chaque fois, donc j’ai une carte de fidélité chez tous les vendeurs de laine de la région nantaise !

Le pistolet à laine : 200€. La toile à tendre entre 35 et 70€ et le cadre a été fait par un ami, mais je vais lui confectionner un tapis en échange. »

À suivre dans Madmoizelle x N26…

La semaine prochaine, nous vous présenterons le troisième projet qui vous donnera très certainement des envies de voyage : c’est celui de Nina, 26 ans, qui vit en Bretagne chez son père et qui lit Madmoizelle depuis le premier jour !

Nina nous expliquera ce que l’appel à projets Madmoizelle x N26 représente pour elle et comment, depuis des mois, elle aménage un fourgon avec son petit ami. 

Vous avez loupé le premier profil sélectionné lors de l’appel à projets Madmoizelle x N26 ? Pas de panique vous pouvez découvrir ou redécouvrir le projet de Maëva ci-dessus, et comprendre comment son compte N26 Smart l’aide dans le chemin vers son rêve.

Le projet de Maëva : passer les concours des écoles de journalisme

Nous entamons ce journal de bord par Maëva, 21 ans, étudiante en deuxième année de master à Clermont-Ferrand. Jusqu’à son master 1, elle a choisi la formation LLCE (langue et littérature étrangère et régionale), puis a décidé de se spécialiser en journalisme en accédant à un master 2 en média. Son objectif est maintenant d’entrer dans l’une des quatorze écoles de journalisme reconnues par la professions en France. Pour mettre toutes les chances de son côté, Maëva vient de commencer une classe préparatoire aux concours d’entrée.

« Je me prépare de différentes manières ; dans un premier temps de mon côté en lisant des livres sur le journalisme et sur des événements de société et historiques.

Dans un second temps, je me suis inscrite tout récemment dans une classe préparatoire élaborée directement par le master de l’école de journalisme de Lille. J’y apprends à faire de la recherche, tester mes connaissances sur l’actualité et écrire des articles.

J’ai également des cours qui me préparent à la création de sites Web ou des ateliers radio, c’est très enrichissant. En ce moment, toute ma vie est tournée vers la préparation de ces concours. Même si j’appréhende d’y être confrontée… »

D’où vient sa passion pour le journalisme ?

« Déjà petite, j’avais créé un journal avec mon frère, que nous récitions le dimanche à nos parents. Par la suite, j’ai continué à suivre ce qu’il se passait dans les médias, à regarder la télé et écouter la radio. Et puis un jour, je me suis aperçue que c’était le métier que je voulais faire ! »

Estimation de l’intégralité du projet : 1500€

Parmi les quatorze concours reconnus par l’État, j’en ai ciblé entre cinq ou six. Chaque concours coûte entre 50€ et 275€, celui de Lille coûte 275€ et celui de Strasbourg 91€.

Concernant les logements, je compte environ 100€ par jour pour une chambre d’hôtel ou Airbnb, sachant que certains concours sont organisés sur plusieurs jours.

Quant à la nourriture, je me réserve 15€ par jour, au cas où je mange à l’extérieur.

Budget total estimé :

  • 700€ : inscription aux cinq concours
  • 150€ : nourriture
  • 600€ : logement
  • 50€ : transport

En quoi l’appel à projet Madmoizelle x N26 peut aider Maëva ?

« J’ai beaucoup de voyages potentiels pour passer les concours. Cela représente un coût de déplacement, de nourriture, de logement et à cela s’ajoute le prix des concours assez élevés.

En ce moment, je suis en master, inscrite à une classe préparatoire et je révise pour les concours donc je n’ai pas le temps de travailler pour pouvoir mettre de l’argent de côté. Ces 500€ me permettent d’envisager les prochains mois de manière beaucoup plus sereine. Je n’ai pas à chercher un job étudiant et je peux me consacrer à 100% à mes révisions. En plus, les fonctionnalités de mon nouveau compte bancaire N26, vont m’aider à faire attention à mes dépenses et préparer le budget dédié aux concours »

Pour découvrir par vous-même la banque en ligne N26, c’est par ici

Et après ?

« Je ne suis pas encore sûre du support sur lequel j’aimerais travailler. J’ai déjà testé la télé et la radio, les deux me plaisent énormément. J’ai aussi envie d’avoir une expérience dans la presse, donc je ne suis fermée à rien.

Mais je pense qu’aujourd’hui les journalistes doivent savoir travailler sur du multimédia et savoir s’exprimer à travers différents supports. Même si j’avoue que j’ai une plus grande appétence pour la télévision… »

À suivre dans Madmoizelle x N26…

 La semaine prochaine, nous vous présenterons le second projet qui stimulera très certainement votre créativité : c’est celui de Léa 27 ans qui vient de prendre quatre mois de congés sans solde pour se concentrer sur ses créations d’un genre plutôt inhabituel : le tufting ou touffetage en français !

Léa nous expliquera ce que l’appel à projets Madmoizelle x N26 représente pour elle et comment elle envisage les trois prochains mois.

Cerise sur le gâteau : nous avons réalisé avec chacune des trois lectrices sélectionnées des vidéos que vous pourrez retrouver sur le compte Instagram de Madmoizelle ! Nous sommes ravies de pouvoir suivre leur aventure, et voir leurs évolutions — en espérant que ces trois projets vous donneront peut-être des idées, qui sait…

À lire aussi : 4 raisons de choisir une banque en ligne

Crédit photo : Gustavo Fring / Pexels

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Jobs et études

Actu sexe
Prune et Carmina, les deux créatrices du documentaire sur le télétravail du sexe

Des travailleuses du sexe en ligne veulent montrer les coulisses de leur métier dans un docu

Psychologie
Étudiante triste à l'université

Cette nouvelle ressource vole au secours des étudiants ayant des problèmes de santé mentale

Travail
Une femme sur son smartphone pendant une soirée

Au Portugal, envoyer des messages à ses employés après le boulot est maintenant illégal

Travail
Une femme souffrant de crampes menstruelles se masse le bas-ventre.

Avec celles qui tentent le congé menstruel en France, et le démocratiseront peut-être un jour

Élodie Potente

09 nov 2021

Témoignages
femme en noir face à un homme portant une cagoule BDSM

Je suis dominatrice professionnelle, un métier… plein de paradoxes

Aïda Djoupa

28 oct 2021

7
Féminisme
Étudiante harcelée à l'école

Une étudiante sur 20 victime de violences sexuelles : les facs et grandes écoles sous le feu des projecteurs

Actu en France
pexels-andy-barbour-universite plan actions violences sexistes et sexuelles

Enfin un plan d’actions contre les violences sexistes et sexuelles dans les facs et les grandes écoles

Maëlle Le Corre

18 oct 2021

Travail
conge-sabbatique-bienfais-creativite

J’ai pris 5 mois de congé sabbatique et c’était ma meilleure idée de l’année

Kalindi Ramphul

14 oct 2021

La société s'écrit au féminin