Live now
Live now
Masquer
leo grasset
Société

Le youtubeur Léo Grasset visé par une deuxième enquête, cette fois-ci pour viol

30 nov 2022
Une première enquête pour « harcèlement sexuel » visant l’auteur de la chaîne Youtube « DirtyBiology » avait été ouverte en juillet dernier. 

L’affaire Léo Grasset vient de prendre un nouveau tournant. L’AFP a confirmé une information relayée par Mediapart, indiquant que le Parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour viol visant le youtubeur, mardi 29 novembre. Cela fait suite à la plainte déposée le 24 novembre par Léa, une étudiante en journalisme. La jeune femme de 22 ans accuse l’animateur de la chaîne « DirtyBiology » de rapports sexuels non consentis qui auraient eu lieu dans la nuit du 1e au 2 novembre 2021. « L’impunité doit cesser », déclare-t-elle dans un tweet posté le jour de l’ouverture de l’enquête, relayant l’article de Médiapart dans lequel elle témoigne.

Des témoignages en cascade 

« Merci à toutes les femmes concernées par cette affaire. Votre courage est immense. Sans le premier article de Mediapart, je ne serais jamais sortie du silence », déclare également Léa sur Twitter. L’étudiante fait partie des femmes qui se sont confiées à Médiapart après la publication de leur enquête sur Léo Grasset, en juin dernier. L’article présentait les témoignages de 8 femmes, qui accusaient le youtubeur de 33 ans de violences psychologiques et sexuelles. L’une d’elles racontait également le viol qu’elle aurait subi en 2016. D’autres youtubeurs, tels Arnaud Gantier, de la chaîne Stupid Economics, ou encore Théo, de la chaîne Balade Mentale, à qui ces femmes se seraient confiées, avaient également témoigné dans les pages du journal pour leur apporter leur soutien. 

En juillet, peu après la publication de l’enquête de Médiapart, Clothilde Chamussy a été la première à franchir le pas et à porter cette affaire devant la justice. La plainte déposée par la youtubeuse de la chaîne « Passé Sauvage » est ainsi à l’origine de l’ouverture d’une première enquête visant Léo Grasset pour « harcèlement sexuel ». 

La défense du youtubeur 

De son côté, le youtubeur nie en bloc toutes les accusations dont il fait l’objet. Il s’en est même défendu dans une vidéo publiée sur sa chaîne le 18 novembre dernier. 35 minutes face caméra au cours desquelles il déclare notamment : « J’ai une vie amoureuse parfois bordélique, et il m’arrive aussi de faire parfois des blagues de gros beauf mais cependant l’article dresse un portrait de moi qui est malhonnête ; il construit un personnage toxique à coups d’insinuations et de citations tronquées ». Depuis l’enquête de Médiapart, d’autres femmes ont contacté le journal pour témoigner. Si elles racontent des situations « d’emprise » et des « problèmes de respect de leur consentement » de la part de Léo Grasset, elles n’ont pas prévu de porter plainte pour le moment.

À lire aussi : Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

Les Commentaires
1

Avatar de Valentina-
1 décembre 2022 à 14h22
Valentina-
Contenu caché du spoiler.
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

manifestation soutien iran Mahsa Amini – melbourne – Matt Hrkac
Pop culture

Baraye, l’hymne de la révolte iranienne remporte le prix de l’engagement aux Grammy Awards

Maya Boukella

07 fév 2023

solen-feyissa-UWVJaDvXW_c-unsplash
Société

Comment Google ralentit l’accès à l’IVG aux États-Unis

Elisa Covo

07 fév 2023

La couche d’ozone se referme
Ecologie

Bonne nouvelle : le trou dans la couche d’ozone a presque disparu

Elisa Covo

07 fév 2023

excision-vert
Féminisme

« Ça fait partie de la tradition » : excisées par nos mères, nous tentons de comprendre

Fenta Savane

07 fév 2023

3
jessica chastain iran
Pop culture

Pour Jessica Chastain, les médias US taisent la révolte iranienne car elle est menée par des femmes

Maya Boukella

06 fév 2023

1
Birth_of_Caesar – cesarienne medieval
Société

De la contraception aux naissances, comment les hommes ont pris le contrôle de la médecine gynécologique

Aïda Djoupa

05 fév 2023

3
Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

national-cancer-institute-VJVsEnR_vNE-unsplash
Daronne

La parentalité est plus stressante et dangereuse pour les personnes racisées

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

10
Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

La société s'écrit au féminin