La scandaleuse victoire de l’Italie et Maneskin à l’Eurovision n’aurait pas été la même sans leurs looks


Devant la Suisse, 3e avec Gjon's Tears en Pierrot le Clown, et la France 2e avec Barbara Pravi habillée en corset Dior, c'est l'Italie qui a remporté le concours de l'Eurovision 2021. Sûrement grâce à l'allure glamrock so seventies du groupe Maneskin, signée Etro !

La scandaleuse victoire de l’Italie et Maneskin à l’Eurovision n’aurait pas été la même sans leurs looksInstagram @maneskinofficial

Tous les ingrédients étaient réunis samedi 22 mai 2021 pour une soirée d’Eurovision réussie : de la pop bien collante ou mélodramatique, des scénographies et chorés kitsches à souhait, le tout sur fond de géopolitique (le zéro pointé attribué au Royaume-Uni a tout l’air d’une leçon post-Brexit).

Et le piment pour relever une bonne Eurovision, c’est bien évidemment la mode (souvent de mauvais goût) ! Car le style a sûrement contribué à placer la France et la Suisse sur le podium, et à voir l’Italie remporter le concours.

La candidate française Barbara Pravi s’est en effet classée deuxième avec sa sobre prestation : seule sur scène, en corset de tulle, gansé de velours sur un pantalon droit et des escarpins, toute de Dior vêtue, elle ne proposait aucune diversion à son émotion.

Le candidat suisse, Gjon’s Tears, lui, semblait référencer Pierrot le Clown dans sa chemise bouffante à broderies, son pantalon large, et ses gros mocassins à semelle crantée.

 

Le glamrock du groupe italien Maneskin

C’est bien évidemment la victoire des Italiens du groupe Maneskin qui a marqué les esprits… de bien des manières. Leurs looks à l’allure glam rock so seventies étaient signés par la grande maison familiale italienne Etro.

Dans un cuir bordeaux aux reflets métallisés, parcouru de laçage dorés passant dans des oeillets argentés, les membres du groupe chahutaient les codes du costume trois-pièce traditionnel.

La bassiste Victoria De Angelis portait une version combi aux longues manches évasées ; le guitariste Thomas Raggi un pantalon et veste sans chemise ; le batteur Ethan Torchio un veston sous-taillé avec un pantalon dangereusement taille basse ; le chanteur Damiano David un pantalon de costume taille haute à bretelles… et rien d’autre. Ah, et aussi quatre tonnes d’eyeliner et de fard à paupière fumé pour un smokey-eye bien charbonneux, comme il se doit !

Leur sulfureuse allure de rockstars androgynes des années 1970 aurait-elle été complète sans des rumeurs de drogue ? Soupçonné d’avoir sniffé de la cocaïne en direct pendant la compétition, le groupe fait en tout cas parler de lui, et pas que pour ses looks travaillés ! Mais la rumeur a depuis été démantie, et le groupe blanchi. Show can go on.

À lire aussi : L’héritage mode du teen movie culte des années 1990 « Clueless » inspire encore Rodarte

Anthony Vincent

Anthony Vincent


Tous ses articles

Commentaires

pikalovescoke

Petite coquille à la fin de l'article:

"Mais la rumeur a depuis été démantie, et le groupe blanchi. Show can go on" => ça s'écrit "la rumeur a depuis été démEntie" :)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!