Live now
Live now
Masquer
La Petite Sirène ces réactions d’enfants au trailer en live-action vont vous faire fondre
Pop culture

La Petite Sirène en live-action : ces adorables réactions d’enfants au trailer vont vous faire fondre

Disney vient de révéler un premier extrait sombre et émouvant de son remake en live-action de La Petite Sirène, dans lequel la talentueuse actrice et chanteuse Halle Bailey incarne Ariel. Sur TikTok, des parents ont filmé la réaction de leurs enfants face à ce trailer du film jeunesse qui s’annonce si poétique et émouvant. Irrésistible.

Les sirènes peuvent-elles être victimes de racisme ? C’est la question absurde que l’on pourrait se poser face au premier extrait en prise de vue réelle de cette nouvelle version de La Petite Sirène sauce Disney. Pour ce remake en live-action, le studio aux grandes oreilles a choisi Halle Bailey dans le rôle-titre. Cette décision avait déjà fait couler beaucoup d’encre à l’époque de son officialisation, et cela ne fait que continuer depuis que des premières images ont été révélées le 10 septembre 2022.

Disney révèle le premier trailer de La Petite Sirène en live-action

The Little Mermaid - Official Teaser Trailer

Quand certaines critiques s’attardent sur le caractère particulièrement sombre des images et le manque de mouvement des cheveux de la sirène (ce qui peut sembler particulièrement légitime), d’autres bloquent sur le fait d’avoir choisi une actrice noire, aussi talentueuse et méritante soit Halle Bailey, 22 ans seulement.

L’accueil mitigé des adultes face au remake de La Petite Sirène en live-action

Parmi les arguments avancés, certains estiment qu’une petite sirène ne pourrait être noire puisqu’elle ne serait pas exposé directement aux UV. Une explication scientifique qui pourrait tenir la route s’il ne s’agissait pas d’expliquer le taux de mélanine d’une créature complètement fantastique. L’autre argument consiste à dire qu’Halle Bailey ne correspondrait pas à l’œuvre originale. Or, faut-il le rappeler, le dessin-animé Disney dans lequel Ariel affiche un teint pâle et des cheveux rouges n’est pas l’œuvre originale.

En effet, La Petite Sirène est un conte du Danois Hans Christian Andersen. Dans l’œuvre parue en 1837, la couleur de peau d’Ariel n’est pas précisée, et elle n’avait d’ailleurs pas non plus les cheveux roux… Le personnage du roi Triton n’y existe pas, ni le crabe Sébastien (encore moins son inexplicable accent créole dans la VF de Disney), ni le poisson Polochon. Et surtout, elle meurt à la fin. On est donc bien loin du happy ending si cher au studio de Mickey et Minnie Mouse. Derrière cet argument qui ne tient clairement pas la route, semble donc surtout se profiler tout autre chose…

Alors que les personnes racisées n’ont eu d’autres choix que d’apprendre à s’identifier autrement aux représentations culturelles grand public qui ne leur ressemblaient jamais physiquement jusqu’à il y a peu, voilà que certaines autres trouvent insupportable de faire cet effort pour une rare fois. Et cette incapacité à se décentrer en dit long sur leur ethnocentrisme, leur nombrilisme et leurs privilèges sociaux.

Plutôt que de retourner à leur cher et tendre dessin-animé, ces adultes aigris préfèrent donc déverser leur rage sur les réseaux sociaux, et hurler à « la dictature du wokisme et de l’islamogauchisme », selon l’amalgame réactionnaire traditionnel.

Les adorables réactions TikTok au premier trailer de La Petite Sirène en live-action

En corollaire de cette haine clairement raciste, on peut heureusement découvrir une myriade de vidéos d’innocents enfants, ravis de découvrir ce trailer. Car c’est bien à eux et elles que s’adresse avant tout ce nouveau film jeunesse. Et il faudrait vraiment ne pas avoir de cœur pour ne pas s’en émouvoir. La preuve, en 5 adorables vidéos TikTok de réactions aux premières images de La Petite Sirène en live-action, qui paraîtra en salles en mai 2023.

@callmedarii

That’s why representation matters! We can’t wait to watch this ❤️ #fyp #littlemermaid #disney

♬ original sound – Dari
@bigcamiam

Replying to @sammyjo2193 #stitch w/@💕 Workingmama💕 This moment captured my heart Forreal. REPRESENTATION MATTERS #anothersatisfyingracialmoment #BigCamIAm

♬ Another Satisfying Racial Moment – Big Cam I Am

À lire aussi : Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Crédit photo de Une : Capture d’écran YouTube et TikTok.

Les Commentaires
93

Avatar de Mijou
30 septembre 2022 à 10h58
Mijou
Merci @Issunn pour ton message sur Mulan, très intéressant.
[EDIT : Concernant Raiponce, le personnage de la Mère Goethel est hyper travaillé, mais effectivement, malsain. Alors oui en tant qu'oeuvre, c'est intéressant, mais tout le problème justement, c'est que Disney, ce n'est pas une suite d'oeuvres indépendantes, c'est tout une machine à divertissement, un gage de qualité en terme de réalisation, un marchandising derrière, etc... A mon époque, aller voir le Disney à Noël, c'était un rendez-vous qu'on ne manquait jamais, on chantait les chansons dans la cour de l'école, on allait chez les un.e.s et les autres pour se passer les VHS en boucle, c'était le thème de nos soirée déguisée, du spectacle de fin d'année, etc... Et dans une telle dynamique d'industrie, si tu as UN DA qui sort un peu du lot (et encore je ne suis pas forcément d'accord pour Raiponce), ça ne vaut pas grand chose face au poids écrasant de tous les autres... Et d'ailleurs le succès de ceux-là est tout relatif par rapport aux autres, cf Moana.]
J'avoue avoir pris les premiers exemples qui me venaient à l'esprit, qui me dérangeaient dans leurs propos sans que je sache exactement l'analyser et sur lesquels LCEP a fait des articles (décidément encore :cretin, qui a chaque ligne lues ou presque me faisaient dire "mais oui, c'est CA qui me dérange" (c'est pour ça que je cite beaucoup ces articles, ils ont fait écho à ce que je pensais sans arriver à me le formuler).
Concernant la Reine des Neiges, j'ai tellement pas accroché et failli m'endormir que j'ai peiné à le finir et je ne l'ai vu qu'une fois. Mais enfin, sur la trouzaine de Disney depuis la création du studio, même si il y en a seulement un ou deux qui sont "pas si pires" (et encore, j'attends l'analyse grattée en profondeur), ça ne pèse pas tellement dans la balance...
Par contre, Moana/Vahiana, là, c'est vraiment vraiment une belle réussite.
Il y a des articles sur ce site sur Mulan, Coco ou Raiponce justement... et sur le Roi Lion, qui est un parfait exemple du mécanisme qui me dérange au fond chez la plupart des Disney, et que @MorganeGirly et @Pipistrelle. ont expliqué bien mieux que ce que j'essayais de faire.
Cette façon insidieuse de présenter une vision de la société de façon "réaliste" tout en distordant les faits scientifiques/historiques en se cachant derrière le fait d'être une fiction, j'appelle ça le "paradoxe Puy du Fou" : mettre en avant l'argument historique ou réaliste pour vendre une prouesse artistique et/ou immersive (comme dans le cas du Roi Lion qui a été une petite révolution artistique à l'époque de sa sortie, comme le disait @MorganeGirly, ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il reste ultra culte encore aujourd'hui, il a marqué toute une génération) en la plaçant comme inédite ou mieux que ce qui existe déjà (et le faire très bien, ça n'est pas la question)... puis se retrancher derrière l'excuse du divertissement fictionnelle lorsque les incohérences (complétement stratégisées, puisqu'elles servent une idéologie) sont pointées du doigt.
C'est trop facile de jouer sur les deux tableaux, du coup, c'est une forme de propagande qui me met profondément en colère, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'enfants.
[EDIT : Personnellement je n'arrive pas à mettre mon cerveau sur pause pour juste profiter du divertissement, mais j'aurais préféré ça quand je me suis rendue au Puy du Fou, vraiment, car j'ai payé bien trop cher du coup pour me faire évangéliser....
C'est pour ça que pour moi, si, le cinéma est bien politique car il raconte une époque et propose un modèle de société, de valeurs, etc... particulièrement lorsqu'il s'adresse à des enfants. Et même si on ne conscientise pas le truc, ça nous imprègne quand même, en ça c'est de la propagande.]
Alors certes, les Disneys ne sont pas tous aussi "réalistes" ou "historiques" (quoique presque toujours adaptés d'oeuvres déjà existantes et fortement marquées dans un contexte culturelle ou historique), mais effectivement, à l'époque d'âge d'or de Disney, la sortie du nouveau Disney pour les fêtes de Noël était l'évènement familial de l'année car le studio trustait la représentation pour les enfants dans les médias (ce qui est nettement moins le cas aujourd'hui). Et à l'époque on nous vendait un certain réalisme ou une inspiration historique (en plus des autres déjà cités, Hercules, Pocahontas, le Bossu de Notre Dame, etc...)
Nous sommes toutes une génération à avoir grandi avec ce modèle-là en modèle dominant de façon écrasante... et je trouve ça super sain de le questionner aujourd'hui, parce qu'il a nettement contribué à renforcer des modèles des enfants de l'époque, et de fait en dit long (selon moi) sur la société des adultes d'aujourd'hui.
1
Voir les 93 commentaires

Plus de contenus Pop culture

Pop culture
netflix_octobre_H

Netflix en octobre 2022 : les nouveautés films et séries

Maya Boukella

01 oct 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actualité mode
Karl-Lagerfeld-dessine-Fendi

Le Met Gala 2023 aura pour thème… Karl Lagerfeld qui aura droit à son expo mode posthume

Anthony Vincent

30 sep 2022

Cinéma
bones and all

L’horreur monte d’un cran dans la bande-annonce de Bones & All, la romance cannibale avec Timothée Chalamet

Maya Boukella

30 sep 2022

2
Pop culture
coolio

Le rappeur Coolio, célèbre pour le tube planétaire « Gangsta’s paradise » est mort

Maya Boukella

29 sep 2022

Livres
COUV_LES FEMMES DU LIEN_Plat1

L’incroyable Les femmes du lien est à mettre entre toutes les mains !

Pauline Leduc

29 sep 2022

2
Pop culture
Lizzo

Lizzo célèbre l’histoire (et le twerk) en jouant d’une flûte en cristal de 1813

Maya Boukella

29 sep 2022

Cinéma
rogue harry potter

Alan Rickman révèle pourquoi il a continué Harry Potter malgré la maladie, dans ses mémoires

Maya Boukella

28 sep 2022

7
Pop culture
Serena Williams sur le plateau du talk-show de Drew Barrymore

Pourquoi Serena Williams ne voulait pas de sa fille dans les gradins pendant ses matchs ?

Anthony Vincent

28 sep 2022

Série télé
shadowplay

La série Shadowplay vous plonge dans un Berlin ravagé par la violence des hommes

Kalindi Ramphul

28 sep 2022

2
Interviews cinéma
les cinq diables

« Comment filmer l’invisible ? » entretien avec Léa Mysius, réalisatrice des Cinq Diables avec Adèle Exarchopoulos

Maya Boukella

28 sep 2022

La pop culture s'écrit au féminin