Live now
Live now
Masquer
noyade-seche
Daronne

Alerte fake news : la noyade sèche n’existe pas

Avez-vous déjà entendu parler de la noyade sèche ? Est-ce que c’est vraiment quelque chose qui existe ? On fait le point avec le pédiatre urgentiste To be or not Toubib.

Quand on est jeune parent, on flippe un peu pour tout et n’importe quoi. Un jour, votre enfant si précieux boit la tasse, dans son bain ou à la piscine, et là, c’est le drame : va-t-il faire une noyade sèche, comme le clame avec certitude mamoune_du_06 sur un obscur forum du web consacré à la parentalité ?

Mais une noyade sèche, qu’est-ce que c’est ? D’après la légende, ça serait tout simplement la mort de l’héritier, plusieurs jours après avoir bu la tasse, le tout sans eau dans les poumons, sans suffocation, et sans signes d’alerte. En gros, l’enfant boit la tasse, il crache un bon coup et ça va mieux, pourtant, plusieurs jours après, pouf, il n’y a plus personne. Flippant, n’est-ce pas ? Heureusement, c’est complètement faux, et la noyade sèche n’existe pas.

La noyade sèche est une fake news

La noyade dite « sèche », à « retardement » ou encore « secondaire » est une légende urbaine qui serait née en 2017, après le décès soudain d’un enfant 72 heures après avoir bu la tasse. Pas de signes annonciateurs, pas d’étouffements, mais l’enfant a succombé.

On le sait, sur internet, les rumeurs se propagent plus vite que les propos sexistes de Darmanin. Alors qu’en fait, l’autopsie de l’enfant a révélé que son décès était dû à une myocardite, une inflammation du muscle cardiaque. Rien à voir avec une noyade, mais c’était trop tard : la machine était lancée, et la légende était née.

Le pédiatre urgentiste To be or not Toubib, qui partage régulièrement sur les réseaux sociaux ses fiches médicales à destination des parents (avec un humour décapant), est revenu pour nous sur ce mythe, affirmant que la noyade sèche était bien une fake news :

To Be or not Toubib pour Madmoizelle

À lire aussi : Le collectif No FakeMed alerte les parents contre les « médecines » alternatives

Éviter et repérer les risques de noyade chez l’enfant

Si la noyade sèche n’existe pas, n’oublions pas que la vraie noyade, elle, est toujours possible. Quelques recommandations à toujours prendre en compte :

  • Ne vous éloignez pas d’un enfant qui est dans l’eau (oui, même dans son bain, et même s’il n’y a que 10 cm d’eau, ça peut aller très vite)
  • Ne jamais laisser un enfant sans surveillance au bord d’une piscine ou d’un point d’eau, et ce même s’il sait nager

Si votre enfant a bu la tasse et que vous êtes inquiet, n’hésitez pas à appeler le Samu si :

  • L’enfant tousse et n’arrive pas à s’arrêter
  • Il a des difficultés à respirer
  • Ses lèvres deviennent bleues
  • Il vomit
  • L’enfant somnole et semble apathique

Un enfant qui a bu une grande quantité d’eau est à surveiller dans les heures qui suivent. Mais mourir d’une noyade sèche 72 heures après avoir fait une brasse coulée, non, ça n’est pas possible.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

16
Avatar de Alpha
31 mars 2023 à 11h03
Alpha
@Manon Portanier
Je suis parfaitement childfree donc pas besoin ! Mais je suis médecin et il fait partie des confrères que je suis sur Twitter, c'est toujours bien pour actualiser les connaissances et pouvoir conseiller mon entourage quand ils me le demandent !
1
Voir les 16 commentaires

Plus de contenus Daronne

« creche-cout-garde-enfant »
Daronne

Le système des crèches est « à bout de souffle » selon la commission d’enquête

Source : olharomaniuk
Parentalité

Le mois de juin est le pire pour les parents (et surtout pour les mères)

Source : Pexels
Daronne

Votre ado enregistre vos conseils, même s’il n’en a pas l’air, c’est une étude qui le dit

femme enceinte avec une main sur son ventre
Daronne

« On dit aux personnes grosses qu’elles sont infertiles, alors que c’est complètement faux »

2
Source : Jupiterimages / Photo Images
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

Lettre à mon ex : « Être avec toi, c’est être avec un lâche »

5
Source : Syda Productions
Lifestyle

Sophie dépense 1200 € de courses par mois : « Je regarde davantage le prix au kilo pour ne pas me faire arnaquer »

3
famille marche rue // Source : Pexels
Daronne

Chronique d’une daronne : J’ai arrêté de forcer mes enfants à sortir

10
Source :  Ira Taskova
Food

La recette (facile) des galettes de courgettes

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T162641.100
Daronne

On n’aimerait pas les avoir sur le dos : voilà les pires daronnes de fiction

26
Source : Emmanuelle Mayer
Couple

Emmanuelle, en célicouple : « Nous n’avons ni le courage ni l’envie de passer à la famille recomposée »

1

Pour les meufs qui gèrent