Live now
Live now
Masquer
hideo-kojima-films-musique-et-series
Cinéma

Hideo Kojima se met au ciné et aux séries : est-ce qu’on va enfin avoir de BONNES adaptations de jeux vidéo ?

Le maître du jeu vidéo Hideo Kojima ouvre un nouveau département entièrement consacré à la musique, au cinéma et à la télé. Le moyen d’enfin nous réconcilier avec les adaptations de jeux vidéo ?

Vous le connaissez sans doute comme le génie derrière Metal Gear Solid, l’un des jeux vidéo a avoir, grâce à ses cinématiques à couper le souffle, marqué un réel tournant dans l’industrie du gaming, en empruntant bien des codes au Septième art — un jeu qui puise son inspiration dans des films d’action cultes, parmi lesquels New York 1997, ou encore Los Angeles 2013 , deux des chefs-d’œuvre de John Carpenter.

Il est largement temps pour Hideo Kojima, passionné de cinéma, de mettre le pied à l’étrier d’une discipline qui a instigué sa carrière dans le jeu vidéo.

Et la boucle sera bouclée.

Hideo Kojima se lance dans les films et les séries

Si vous lisez cet article, c’est sans doute que vous êtes une adepte des jeux développés et réalisés par la société Kojima Productions, ou bien alors que vos potes gameuses vous en parlent du matin au soir.

Quoi qu’il en soit, vous savez que le cinéma infuse les jeux pensés par Hideo Kojima — au point parfois d’agacer les joueurs qui contemplent plus qu’ils ne participent à l’intrigue.

Et ce n’est pas que côté game design que les frontières entre jeu et cinéma se brouillent : le dernier opus de Kojima Productions, le très attendu Death Stranding, se flanquait d’un casting qui fleurait bon le gratin hollywoodien, avec notamment Norman Reedus, Lea Seydoux ou encore Mads Mikkelsen, et ça en disait long sur les aspirations cinématographiques du label.

7uN98LM9atd8tUQUijdgR4
Image tirée du jeu vidéo Death Stranding

Rien d’étonnant, donc, à ce que le studio du créateur japonais — qui fait tantôt l’objet d’une idolâtrie rigoureuse, tantôt de diatribes sévères — ouvre une section entièrement dédiée au cinéma, à la télévision et à la musique.

Une section qui sera installée à Los Angeles et sera dirigée par dirigée par Riley Russell, ancienne figure incontournable de Sony Interactive Entertainment, dont l’objectif sera de transformer le studio en véritable laboratoire de création de pop culture sous toutes ses formes.

Interrogé par GamesIndustry, Riley Russel a expliqué :

« La nouvelle division aura pour mission de travailler avec des professionnels créatifs et talentueux dans les domaines de la télévision, de la musique et du cinéma, ainsi que dans le secteur plus familier des jeux. L’équipe a pour charte d’étendre la portée et la notoriété des propriétés actuellement en cours de développement chez Kojima Productions, et de les intégrer encore davantage dans notre culture populaire. »

Par ailleurs, Yoshiko Fukuda, responsable du développement commercial de Kojima Productions a précisé :

« Trouver de nouvelles façons de divertir, d’engager et d’offrir de la valeur à nos fans est essentiel dans un monde de narration en constante évolution. Notre nouvelle division amènera le studio dans encore plus de domaines qui présentent nos récits créatifs au-delà des jeux vidéo et à ouvrir des moyens pour nos fans de communiquer et de s’immerger dans ces espaces. »

Pour l’heure, aucun projet précis n’a été mis sur la table, mais il est fort possible que cette nouvelle division adapte ses anciens succès sur grand et petit écran…

Kojima Productions adaptera t-elle ses succès ?

maxresdefault
Image tirée du jeu vidéo Death Stranding

Étant donné le succès de la série Metal Gear, il est probable que Kojima Productions décide d’adapter le jeu en film, voire en série.

Par ailleurs, et parce qu’il est le seul jeu que la société a développé ces quatre dernières années, il est également possible que Death Stranding fasse l’objet d’un projet filmique.

L’occasion, peut-être, de rendre enfin justice aux jeux vidéo qui ont marqué leur époque en livrant des adaptations plus léchées et vibrantes que laides et risibles ?

Il est vrai que niveau adaptation de jeux vidéo, le cinéma est un poil à la ramasse. On se souvient toutes des très mauvais Silent Hill de Christophe Gans et M. J. Bassett, du dramatique Prince of Persia, de Mike Newell ou encore de l’ennuyeux Warcraft: Le commencement de Duncan Jones…

Si côté séries, on s’en sort mieux, avec notamment The Witcher qui a su électriser les abonnés Netflix en 2019 et Arcane (dans l’univers de League of Legends), qui cartonne sur la même plateforme depuis sa mise en ligne le 6 novembre dernier, on est encore à la recherche de la pépite qui transformera l’essai.

Mais nul doute que Hideo Kojima et acolytes, à force de passion et de sueur au front, parviendront à taper un grand coup là où tant se sont cassé les dents !

À lire aussi : Arrêtez tout : la mise à jour Animal Crossing est dispo plus tôt que prévu


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : « Les actrices qui parlent acceptent de sacrifier leur carrière »

Tom Felton // Source : WB
Culture

Série Harry Potter : le conseil insolite de Tom Felton (Malefoy) aux futurs acteurs

La pop culture s'écrit au féminin