Live now
Live now
Masquer
Greta Thunberg dénonce le greenwashing de la fast-fashion
Ecologie

Greta Thunberg s’insurge contre le piège du greenwashing tendu par la fast-fashion

28 oct 2022
Source importante de pollution, l’industrie de la mode déplait fortement à l’activiste pour le climat. Dans une nouvelle vidéo YouTube, elle dénonce les pratiques d’écoblanchiment de nombreuses marques pour se prétendre plus éthiques afin de tromper la clientèle.

On a beau savoir que l’industrie de la mode s’avère particulièrement polluante, difficile de discerner le vrai du faux parmi toutes les marques qui affirment faire des progrès afin de se montrer plus respectueuses de la faune et de la flore, ainsi que des droits humains. L’activiste pour le climat Greta Thunberg le sait bien, et use de tous les canaux pour poursuivre sa mission de sensibilisation et d’appel à l’action. Ainsi, après avoir fait la Une de Vogue Scandinavia en août 2021 afin de dénoncer les ravages de l’industrie textile, elle revient marteler son message en vidéo, dans un autre magazine féminin, le ELLE britannique.

Trop de gens tombent dans le piège du greenwashing selon Greta Thunberg

Greta Thunberg On Fast Fashion, Her Love Of 'Silly' Dancing And The Meaning Of Hope | Elle UK

Dans cette vidéo façon foire aux questions publiée le 26 octobre 2022, Greta Thunberg explique :

« La plupart des gens savent que [la fast-fashion] est très nocive pour l’environnement, mais je pense que beaucoup semblent croire que nombreuses sont [les marques] qui essayent vraiment de faire mieux, de vraiment devenir plus durables, etc.

Alors qu’en fait, ce n’est très souvent pas le cas. [Les marques] utilisent cela pour faire croire aux gens qu’elles font quelque chose. Elles utilisent le greenwashing, ce qui est une idée fausse très courante. »

Plusieurs marques européennes paraissent donner raison à Greta Thunberg dernièrement. Par exemple, en juillet 2022, dans le désert d’Agafay au Maroc, Saint Laurent avait déplacé un parterre de VIP pour un défilé de 10 minutes (qui implique tout un staff de mannequins, coiffeurs, maquilleurs, etc), contre quelques mesures pour compenser l’impact carbone de l’événement. En août, le Royaume-Uni épinglait boohoo et Asos pour pratiques s’apparentant à du greenwashing. En septembre, les Pays-Bas ont demandé à H&M et Decathlon de rectifier certains termes de leur communication, jugés trop flous et pouvant donc porter à confusion.

À lire aussi : Comment comprendre si une marque fait du greenwashing ou non ?

On a tendance à accumuler et jeter trop de vêtements

En plus d’exhorter les marques à cesser leur communication trompeuse, la Suédoise, qui aura tout juste 20 ans le 3 janvier 2023, en appelle aussi au grand public à se montrer plus responsable dans ses comportements d’achat. Greta Thunberg poursuit ainsi dans la vidéo du ELLE UK :

« Nous devons nous éloigner de cette vision de la planète et des choses, nous accumulons constamment des choses et les jetons ensuite. En tant qu’activistes, nous comprenons le lien entre [l’industrie pétrolière] et la fast-fashion, mais dans l’ensemble, les gens ne semblent pas saisir toutes les conséquences de l’industrie de la mode. »

Consommer moins et privilégier la seconde main aux vêtements neufs

Adopter un comportement plus responsable en matière d’habillement commence donc par consommer moins, et notamment privilégier la seconde main si l’on doit acheter de nouvelles pièces, comme l’illustre Greta Thunberg :

« Je dirais que plus de 90 % des vêtements que j’ai reçus proviennent d’autres personnes comme des membres de ma famille, des amis et des camarades de classe parce que je n’achète pas de nouvelles choses. »

D’après un rapport d’étude du cabinet de conseil McKinsey, l’industrie de la mode représente environ 10 % des émissions de carbone dans le monde. Elle serait responsable de 2,1 milliards de tonnes métriques de gaz à effet de serre en 2018. Et même la pandémie n’a pas suffi à en réduire considérablement la voilure mondialisée. Alors, rappeler les terribles conséquences que peut avoir l’industrie de la mode, depuis un média qui touche particulièrement sa clientèle cible, peut être une stratégie payante que poursuit Greta Thunberg.

Crédit : Anders Hellberg - Wikipedia CC by SA 4.0
Crédit : Anders Hellberg – Wikipedia CC by SA 4.0

À lire aussi : Shein promet 14 millions d’euros pour les décharges de vêtements au Ghana, et c’est la définition du greenwashing

Crédit photo de Une : Capture d’écran YouTube.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Ecologie

george-chandrinos-bv0ZMB6Nn1g-unsplash
Ecologie

« Fournaise : à la recherche d’une ville vivable » est le documentaire pour contrer l’éco-anxiété

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
markus-spiske-r1BS0pzlr1M-unsplash
Ecologie

Fin de la COP27 : pourquoi celles et ceux qui n’attendaient rien ont eu raison

Camille Lamblaut

21 nov 2022

ecogestes-beaute-salle-bains
Beauté

9 gestes à adopter au quotidien pour une routine beauté plus écologique

cop27 manifestation
Ecologie

COP27 : pourquoi les revendications des femmes africaines et indigènes sont capitales

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

li-an-lim-ycW4YxhrWHM-unsplash
Ecologie

Non, il n’est pas nécessaire d’arrêter de faire des enfants pour sauver le climat

markus-spiske-JnT4Mjq5n_E-unsplash
Ecologie

Les canicules à venir pourraient causer 90 000 morts par an, prévient un rapport

Camille Lamblaut

09 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-02 à 18.09.43
Ecologie

Qui est Aileen Getty, milliardaire philanthrope et défenseuse des actions chocs pour le climat ?

Camille Lamblaut

02 nov 2022

greta-thunberg-unicef
Ecologie

Greta Thunberg annonce qu’elle n’ira pas à la COP27, qu’elle juge « inefficace »

Camille Lamblaut

31 oct 2022

1
pollution-mort-monde-écologie-
Ecologie

Pour sauver le climat, « la fenêtre d’opportunité se referme », alerte l’ONU

Camille Lamblaut

27 oct 2022

6

La société s'écrit au féminin