Live now
Live now
Masquer
fables-jeu-cartes-en-ligne
Culture

« Fable Fortune », le jeu de cartes en ligne inspiré de la saga « Fables », se dévoile

Les jeux de cartes en ligne ont la cote ! Et ça, l’équipe de développement de Fables l’a bien senti. Si le studio a fermé, ça n’empêche pas les développeur•ses de poursuivre leur idée d’un Hearthstone à leur sauce.

Hearthstone, le jeu de cartes en ligne de Blizzard, est en train de cartonner et tout le monde l’a remarqué.

Chez Lionhead aussi, ça a fait tilt. Depuis un moment, le studio a annoncé sa volonté de créer un jeu de cartes inspiré de l’univers de sa saga chérie, Fables. Sauf que les choses ne se déroulent pas toujours comme on le veut, puisque Lionhead a dû fermer ses portes.

À lire aussi : REPLAY — Leva, joueuse pro « Hearthstone », en interview/Twitch !

On pensait l’idée morte et enterrée, mais d’ancien•nes membres de l’équipe de création du studio ont décidé de lui donner une seconde vie. Microsoft, qui détient les droits de la saga, a accepté de les leur céder mais pas de les financer.

La nouvelle équipe, ainsi nommée Flaming Fowl, lance donc aujourd’hui un KickStarter dans l’espoir de récupérer 250 000£, soit un peu plus de 300 000€. Une sacré somme, même pour un jeu vidéo…  mais si certains projets financés en crowdfunding, surtout dans ce milieu, ne voient jamais le jour, Fable Fortune semble plutôt bien parti.

Le webzine IGN

a rencontré l’équipe pour dix-sept minutes de jeu. Preuve que le projet est donc déjà bien avancé, et que les développeur•ses ont simplement besoin d’un bon coup de pouce pour le terminer.

On est d’accord : ça ressemble à fond à Hearthstone. Genre, vraiment beaucoup. J’ai quand même envie de laisser sa chance à Fable Fortune, surtout parce que le projet revient de loin !

Et vous, ça vous enjaille ou ça vous laisse de marbre ? En tout cas, si vous souhaitez soutenir le projet, il est en ligne !


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9

La pop culture s'écrit au féminin