Live now
Live now
Masquer
leila et ses frères
Cinéma

En Iran, les cinéastes sont menacés par la censure d’autorités ultraconservatrices

31 août 2022
En Iran, une politique répressive multipliant les arrestations et les condamnations inquiète l’avenir des cinéastes.

Si l’on s’en tient à la qualité des films arrivant sur nos écrans, on pourrait croire que l’écosystème du cinéma iranien se porte à merveille. On peut citer l’exemple du sublime Leila et ses frères du jeune réalisateur Saeed Roustaee, actuellement en salles. Pourtant, la réalité est bien plus préoccupante. Une véritable vague de répression s’abat sur les cinéastes iraniens.

Des arrestations et des condamnations en série

En 2010, l’arrestation du réalisateur Jafar Panahi a été très médiatisée à l’étranger. Panahi est bien connu à l’international puisqu’il est l’un des cinéastes iraniens les plus primés, avec Trois Visages ou Taxi Téhéran. Or, cette vague d’arrestation est loin de s’arrêter à Panahi.

Dans les colonnes de France 24, Asal Bagheri, spécialiste du cinéma iranien et enseignante-chercheuse à l’université Cergy-Paris s’inquiète. « Nous entrons dans une période de répression dommageable pour la culture. » Elle ajoute : « Et ce n’est que le début. » Depuis mai, Mina Keshavarz, Firouzeh Khosravani, Majid Barzegar ou encore Mohsen Amir-Yousefi comptent parmi la liste des artistes engagés arrêtés ou convoqués par la justice iranienne pour des raisons floues.

leila et ses frères
© Amirhossein Shojaei

Un religieux ultraconservateur à la présidence

À l’origine de ce climat se trouve l’arrivée au pouvoir en 2021 d’Ebrahim Raïssi, un religieux ultraconservateur. Cette politique répressive a connu une accélération spectaculaire il y a quelques jours. Selon France 24, le ministère de la Culture iranien a annoncé le 16 août qu’une liste de professionnels du cinéma interdits d’exercer leur métier allait être publiée.

Si cette liste noire venait à être rendue publique, cela marquerait « un tournant répressif » selon Asal Bagheri. La spécialiste précise : « Jamais encore les autorités n’avaient parlé de liste officielle. » La dimension militante de nombreux films iraniens est au centre du viseur des autorités répressives, à l’heure où le pays est traversé par une crise économique et une inflation dramatiques. Asal Bagheri explique :

« La société iranienne est devenue de plus en plus revendicatrice et audacieuse. Or l’œuvre de cette vague de réalisateurs, qui s’inscrivent dans une forme de cinéma social, reflète les maux de la société. Ils ne sont que le reflet de cette colère. »

leila et ses frères sayid roustayi
 © Amirhossein Shojaei

À lire aussi : Leila et ses frères : le meilleur film de l’année est au cinéma, et on a rencontré son réalisateur

Crédit de l’image à la Une : © Amirhossein Shojaei

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

Cinéma
l’origine du mal

Thriller imprévisible, L’Origine du mal est le meilleur film au cinéma cette semaine

Maya Boukella

05 oct 2022

Cinéma
novembre david koskas

Novembre : le film sur les attentats de 2015 avec Jean Dujardin est à l’affiche

Maya Boukella

05 oct 2022

14
Cinéma
incroyable mais vrai gaumont

Quentin Dupieux : la bande-annonce de Fumer fait tousser est aussi délirante que son casting

Maya Boukella

04 oct 2022

Cinéma
film français 5

Critiqué pour sa Une 100% blanche et masculine, Le Film français s’excuse… mais est-ce assez ?

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Cinéma
Sacheen Littlefeather creative commons

Sacheen Littlefeather, voix des amérindiens à Hollywood, est morte à 75 ans

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Cinéma
bones and all

L’horreur monte d’un cran dans la bande-annonce de Bones & All, la romance cannibale avec Timothée Chalamet

Maya Boukella

30 sep 2022

2
Cinéma
rogue harry potter

Alan Rickman révèle pourquoi il a continué Harry Potter malgré la maladie, dans ses mémoires

Maya Boukella

28 sep 2022

7
Interviews cinéma
les cinq diables

« Comment filmer l’invisible ? » entretien avec Léa Mysius, réalisatrice des Cinq Diables avec Adèle Exarchopoulos

Maya Boukella

28 sep 2022

Cinéma
woman king 4

The Woman King prouve que l’afroféminisme rend les films meilleurs

Maya Boukella

27 sep 2022

Cinéma
bryce-dallas-howard

Oui, la prod de Jurassic World 3 a demandé à Bryce Dallas Howard de perdre du poids

Manon Portanier

26 sep 2022

12

La pop culture s'écrit au féminin