Déconnez pas, Disney+ : vous avez validé que Loki est gender fluid, maintenant il faut assumer


C'est officiel, Loki sera gender fluid dans la série Disney+, comme dans les comics ! Reste à voir si Marvel aura le courage d'explorer cette identité de genre...

Déconnez pas, Disney+ : vous avez validé que Loki est gender fluid, maintenant il faut assumer

Jamais deux sans trois, paraît-il. Après WandaVision et The Falcon and the Winter Soldier, Disney+ rempile avec Loki, la nouvelle série Marvel qui débarque sur les écrans ce 9 juin 2021 et met en scène le personnage le plus charmant de la franchise, plein de verve et de malice.

Les premiers échos de la presse américaine sur le show sont très favorables, ce qui fait déjà plaisir, mais une autre bonne nouvelle, et pas des moindres, vient ajouter un peu de peps à tout ça : Loki est officiellement gender fluid ! Reste à voir ce que cela signifie selon Marvel…

Loki est gender fluid, et c’est canon (vous l’avez ?)

C’est si rapide qu’on pourrait le rater. Dans un teaser innocent présentant Loki en plein interrogatoire, riche en boutades piquantes dont l’extraterrestre a le secret, on aperçoit une fiche de renseignements à son sujet. Et elle indique « SEX : FLUID ».

L’identité de genre de Loki était déjà canon dans les comics ; canon, cela veut dire « qui fait partie de l’histoire de façon claire », à la différence d’une interprétation venant du public. Loki utilise pour se définir une variété de pronoms, et dans un volume de 2014, rappelle TV Line, son père Odin lui dit :

« Mon fils, et ma fille, et mon enfant qui est les deux à la fois. »

Le fait que Loki soit gender fluid est donc canon dans le Marvel Cinematic (and Television) Universe à présent ! Mais est-ce vraiment une représentation LGBTI+ ? C’est ce qu’il reste à voir.

Loki est genderfluid, mais n’est pas humain, donc…

Les identités gender fluid font partie des genres non-binaires, qui s’inscrivent eux-mêmes dans les communautés LGBTI+. Dans ses ressources très pédagogiques, l’Association des journaliste LGBTI écrit :

« La non-binarité recouvre un ensemble d’identités qui ne se reconnaissent pas exclusivement dans un genre, féminin ou masculin. Les termes “gender fluid” renvoient pour leur part au sentiment d’une identité de genre fluctuante dans le temps. »

Le Monde reprend également cette définition d’une identité de genre qui varie au fil du temps.

Le problème de cette définition, c’est qu’elle a été créée… par et pour des humains, ce que Loki n’est pas ! Le frère adoptif de Thor est métamorphe et peut changer d’apparence à volonté, mais le genre, ce n’est pas une question d’apparence : c’est ce qu’on ressent en soi.

Reste alors à voir si Marvel aura le courage d’explorer l’identité de genre de Loki, en termes de ressenti et pourquoi pas de regard sociétal porté sur la non-binarité, ou si ce terme est une « blague » en référence aux pouvoirs du personnage… ce qui ne ferait que continuer la longue tradition de Disney : promettre des représentations LGBTI+ sans jamais leur porter un réel intérêt.

À lire aussi : De la représentation LGBTI+ dans un film d’animation ? Facile, « Les Mitchell contre les machines » l’a fait

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Ogg nounou Ogg

@eLLuLa J'allais le dire :yawn: Loki est même espèce fluid dans la mythologie, mais bon, disney reste disney, c'est pas demain la veille qu'on aura une scène d'accouchement de sleipnir.
Pour un loki malicieux et plus fluides que jamais, il y a aussi la série Ragnarok sur Netflix, je l'ai trouvé assez chouette.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!