Que veulent dire ces 2 émojis utilisés pour harceler Charli D’Amelio sur TikTok ?

De plus en plus de commentaires haineux utilisant simplement deux émojis prolifèrent dernièrement sous les vidéos TikTok de Charli D'Amelio. Que veulent-ils dire ? Philou a mené l'enquête.

Que veulent dire ces 2 émojis utilisés pour harceler Charli D’Amelio sur TikTok ?

Il y a encore quelques jours, le nom de Charli D’Amelio ne m’évoquait absolument rien.

Et pourtant, du haut de ses tout juste seize ans, Charli D’Amelio est la personne la plus suivie sur TikTok avec plus de 58,8 millions d’abonnés.

Je me sens à l’ouest complet.

Qui est Charli D’Amelio, star de TikTok ?

Pour les gens ignorants comme moi, Charli D’Amelio est une adolescente américaine qui a connu un succès fulgurant sur TikTok ces derniers mois, la propulsant du jour au lendemain sous le feu des projecteurs sans qu’elle puisse elle-même expliquer le pourquoi du comment.

Car Charli est une adolescente de 16 ans comme les autres qui s’amuse simplement à poster des vidéos (principalement des chorégraphies TikTok) pour son réseau social préféré.

@charlidamelio♬ Break My Heart – Dua Lipa

Son contenu ne se différencie pas tellement de celui des autres utilisateurs de TikTok et le buzz engrangé par ses vidéos est assez inexplicable même pour elle qui affiche clairement sur son compte :

Ne vous inquiétez pas, je ne comprends pas moi-même mon succès.

D’après MEL, elle serait « l’incarnation du nouveau monde étrange, précaire et imprévisible de la renommée en ligne de la génération Z. »

À lire aussi : Qui est Charli D’Amelio et pourquoi a-t-elle autant de succès sur TikTok ?

La vague de haine envers Charli D’Amelio

Comme toute star d’envergure mondiale, Charli D’Amelio a des détracteurs. Rien d’étonnant malheureusement me diras-tu.

Mais avec l’aspect instantané et viral de TikTok, de véritables mouvements de haine à l’égard de l’adolescente ont commencé à proliférer de façon rapide et virulente.

Charli a été la cible de nombreuses attaques et de harcèlement principalement sur son physique.

Elle confie d’ailleurs dans une vidéo tounée par  l’Unicef :

« Parmi les commentaires les plus blessants que je peux lire sur moi, il y a :  « Elle est plus grosse que quand on l’a rendu célèbre » / « Elle est moche ».

Les gens n’aiment pas mon visage pour une raison que j’ignore.

Il y a beaucoup de commentaires sur mon corps, sur ma morphologie.

Et c’est ce qui fait le plus mal parce que j’ai beaucoup de mal avec l’image que mon corps renvoie. Je lutte contre la dysmorphie corporelle et les mauvaises habitudes alimentaires.

Je suis toujours un ado de 15 ans (la vidéo date de février 2020) et une fille qui plus est.

Et ça fait mal peu importe qui vous êtes. Recevoir des centaines de milliers de commentaires haineux chaque semaine est difficile à gérer. »

Des émojis pour harceler Charli D’Amelio

La dernière vague de haine en date se manifeste par deux émojis : l’émoji « baguettes chinoises » et l’émoji « os ».

J’ai pu voir sur de nombreuses vidéos de la jeune filles des centaines et des centaines de commentaires affichant simplement ces deux emojis copiés-collés des dizaines de fois.

J’ai cru comprendre que les émojis avaient une signification négative lorsque j’ai vu certains autres commentaires comme ceux-ci.

Mais je n’avais pas la moindre idée de ce que ces émojis sous-entendaient.

C’était visiblement le cas d’autres internautes également, qui demandaient sous les commentaires, perplexes :

Pourquoi vous n’arrêtez pas de mettre ça sur ses vidéos ?

Et il semblerait que la signification de ces deux émojis est la suivante :

Mouais, baguette, os, maigreur, je vois l’idée. Mais sérieux WHY ?

La vidéo de Charli D’Amelio mise à bout par les commentaires haineux

La vidéo à laquelle cette internaute fait référence a été postée puis supprimée par Charli mais repartagée par la suite sur YouTube.

Il s’agit d’un autre TikTok de l’adolescente dans laquelle elle montre des exemples de commentaires haineux sur son corps qu’elle reçoit quotidiennement.

Elle y répète la phrase « I’m just a kid » (« Je ne suis qu’une enfant ») et montre des photos d’elle en pleurs pour signifier à sa communauté à quel point ce genre de commentaires la touche.

Ces photos sont visiblement issus de snaps qu’elle a pris et sur lesquels elle avait écrit :

Qu’est-ce que j’ai fait pour que les gens me détestent à ce point ?

Si’l vous plaît, dites moi ce que j’ai fait pour qu’on me déteste à ce point. Je ne pense pas être une mauvaise personne. 

La réponse de Charli D’Amelio face au harcèlement sur son physique

Je ne pourrais pas apporter de réponse dans cet article à la question « pourquoi les gens font-ils ça avec leurs émojis à la con ? », tu te doutes.

Ce harcèlement et body-shaming est révoltant mais il ne s’agit hélas d’un cas ni nouveau, ni à part.

Si Charli était un peu plus ronde, elle subirait sûrement le même genre de harcèlement mais justement lui disant qu’elle a trop de formes.

Mais au lieu de le subir, Charli fait en sorte de s’en servir pour partager son expérience avec les autres.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle et sa grande sœur Dixie (une autre tiktokeuse devenue populaire) ont participé à l’interview pour l’Unicef dont je te parlais plus haut dans le but de dénoncer le harcèlement en ligne sur TikTok ou autre réseau social.

Les deux jeunes filles abordent le sujet du harcèlement dont elles ont été et sont toujours victimes mais donnent également avec le sourire leurs conseils pour faire face à la méchanceté sur les réseaux sociaux.

Elles encouragent les personnes victimes de harcèlement à se tourner vers une adulte de confiance : un parent, un conseiller d’orientation… pour ne pas rester seul face à la haine qui est parfois trop difficile à gérer.

Car briser le silence est essentiel pour faire face au cyber-harcèlement.

Charli déclare également :

« Si je pouvais donner un conseil aux personnes qui sont victimes de harcèlement, je leur dirais : lancez vous dans quelque chose de nouveau !

Je sais que mon échappatoire a été la danse. Ça m’a permis d’extérioriser toute ma colère et ma tristesse. »

Sa sœur complète en conseillant à son tour :

« L’autre chose très important est de te respecter toi-même et de savoir que ton corps est à toi et que tu es libre de faire les choix que tu souhaites à son sujet. »

Elle conclut d’ailleurs en rappelant :

« Si quelqu’un a autant de haine, peut-être qu’il faut checker si eux vont bien. Peut-être la personne qui envoie autant de haine est celle qui souffre le plus finalement. »

Je trouve ça bien que ces ados profitent de leur visibilité pour dénoncer un sujet aussi important que celui du harcèlement.

Elles sont l’exemple que la haine en ligne peut atteindre tout le monde mais que les commentaires haineux ne sont en aucun cas une vérité et que quoi qu’il arrive, les victimes de harcèlement ne sont pas toutes seules.

Au sujet du cyber-harcèlement...

Le cyber-harcèlement est puni par la loi et peut conduire à des peines allant d’une amende à l’emprisonnement.

Si tu veux lire d’autres contenus sur le cyber-harcèlement, ces liens peuvent t’intéresser.

Des informations importantes et utiles

La meilleure solution contre le cyberharcèlement ? C’est toi

ReThink, une application contre le cyber-harcèlement développée par Trisha, 13 ans

« Stop cyber-sexisme » lutte contre le harcèlement en ligne

La lutte contre le cyber harcèlement est en bonne voie dans les écoles françaises

Najat Vallaud-Belkacem nous parle harcèlement scolaire et cyber-harcèlement

Un harceleur de Nadia Daam fait appel, et sa condamnation s’alourdit

D’autres témoignages

Harcèlement scolaire et cyber-harcèlement – j’ai survécu à une année d’enfer

Marion Séclin dénonce le cyber-harcèlement, et fait changer les mentalités

Échantillon du cyber-harcèlement vécu par Marion Séclin, en 295 commentaires

Si toi ou un ou une de tes proches est ou a été victime de cyber-harcelement, il existe deux numéros verts, gratuits, d’écoute, d’information et d’orientation.

Il sont ouverts 7j/7 pour discuter en tout anonymat.

Le 30 20 : Non au harcèlement

Destiné aux victimes comme aux témoins, élèves comme parents, ce numéro est gratuit te permet de trouver de l’aide en cas de situation de harcèlement.

Le 0 800 200 000 : Net Écoute

En cas de cyber-harcèlement, tu peux aussi contacter le numéro Net Écoute 0800 200 000, géré par l’association E-Enfance.

Au-delà de l’écoute et du conseil, Net Écoute peut t’aider au retrait d’images ou de propos blessants, voire de comptes si besoin.

Philippine M.

Philippine M.


Tous ses articles

Commentaires

Bealor

@Philippine M une petite faute : "Elle conclue d’ailleurs en rappelant : " > conclut
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!