Live now
Live now
Masquer
harcelement-internet-google-science
Actu mondiale

ReThink, une application contre le cyber-harcèlement développée par Trisha, 13 ans

11 août 2014 9
Trisha Prabhu a 13 ans, et son idée de lutte contre le harcèlement en ligne ReThink est retenu en finale du concours de projets organisé par Google !

Trisha Prabhu est en 3ème, dans un collège de Naperville près de Chicago. Elle se souvient avoir commencé à s’intéresser aux sciences à six ans, en lisant un livre sur les conséquences du réchauffement climatique.

Elle a treize ans, et se passionne pour les neurosciences et les nouvelles technologies. Elle participe au concours d’innovation de Google, avec un projet de développement d’une application pour lutter contre le harcèlement en ligne.

En effet, pour elle, les adolescent-e-s posteraient moins de messages blessants sur les réseaux sociaux si le fonctionnement était moins spontané, s’ils/elles avaient la possibilité de réfléchir à deux fois avant d’envoyer ce type de message.

Elle explique son approche sur le site du concours :

« […] Mon hypothèse est que si les adolescent-e-s (12-18 ans) ont un système d’alerte qui leur suggère de réfléchir à deux fois (« to rethink ») à leur décision de poster un message méchant/blessant sur les réseaux sociaux, le nombre de messages méchants/blessants postés serait en baisse.

Si cette hypothèse est confirmée, je réaliserai un prototype qui fonctionnera sur tous les réseaux sociaux. Il s’agira d’une application, ReThink, qui n’aura pas pour seule conséquence de réduire le harcèlement en ligne, mais également d’avoir un effet positif sur le processus de décision des adolescent-e-s, sur Internet et dans la vie réelle. »

cindereally-story-hilary-duff

Une baisse significative des messages postés

Sur le site de Google Science Fair, les recherches et les analyses de Trisha sont détaillées (en anglais). Elle a testé son hypothèse auprès de 300 adolescent-e-s (150 garçons et 150 filles) et analysé les résultats des 1 500 tests effectués :

  • 67% des ados étaient prêt-e-s à poster des messages méchants/blessants.
  • 93% des ados prêt-e-s à poster des messages blessants renonçaient finalement à le faire après avoir eu l’opportunité de se relire et réfléchir à deux fois. 

Conclusion de Trisha : avec ReThink, le taux l’ados prêt-e-s à poster des messages blessants passait de 70 % à 4%.

Ces résultats ne sont pas si surprenants : la partie du cerveau responsable de la maîtrise de soi (qui nous permet de questionner nos décisions avant d’agir), le cortex préfrontal, n’est pas complètement développée avant 25 ans.

ReThink agirait donc en substitut d’une faculté qui n’est pas encore totalement développée chez les adolescents.

À lire aussi : Camille Touchard : ce que son histoire révèle sur les ados et les réseaux sociaux

ReThink a été retenu avec quatorze autres projets en phase finale dans la catégorie Internationale. Le/la gagnant•e sera annoncé en septembre !

Trisha-Prabhu-googleTrisha Prabhu, 13 ans, finaliste de la Google Science Fair 2014

Que penses-tu de ce projet ? Est-ce qu’il t’arrive de poster des messages que tu n’assumes plus forcément en les relisant plus tard ?

Sur le même sujet…

Les Commentaires
9

Avatar de MesangeBleue
12 août 2014 à 22h14
MesangeBleue
C'est une bonne idée je trouve. Penser à ça à 13 ans c'est génial; soit elle en a souffert et a dépassé sa blessure, soit elle a assez d'empathie pour se mettre à la place des autres et à cet âge c'est pas forcément très courant.
0
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Le calendrier de l’Avent érotique Dorcel est disponible en édition limitée

Humanoid Native
luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 18.12.16
Pop culture

Comment un concert de Taylor Swift a remis en question l’hégémonie de Ticketmaster aux États-Unis

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 15.10.28
Actu mondiale

Qui est Nasrin Sotoudeh, l’avocate iranienne lauréate du prix Robert-Badinter ?

Camille Lamblaut

23 nov 2022

mario-gogh-VBLHICVh-lI-unsplash
Travail

Égalité pro : l’UE impose un quota de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées

Camille Lamblaut

23 nov 2022

hana iran enquete cnn
Actu mondiale

En Iran, le viol est devenu une arme pour étouffer la mobilisation contre le régime

Maëlle Le Corre

23 nov 2022

1
raphael-renter-wuxdtGMNYaU-unsplash
Actu mondiale

Droits LGBTQI+ : des avancées significatives en passe d’être votées en Allemagne et en Belgique

Camille Lamblaut

22 nov 2022

markus-spiske-r1BS0pzlr1M-unsplash
Ecologie

Fin de la COP27 : pourquoi celles et ceux qui n’attendaient rien ont eu raison

Camille Lamblaut

21 nov 2022

anastasiia-chepinska-cO2ObHGJBHI-unsplash
Sport

Qatar 2022 : carton jaune pour les joueurs qui oseront porter le brassard « One Love »

La société s'écrit au féminin