Live now
Live now
Masquer
ok-1
Santé

C’est pas une blague : une nuit blanche vieillirait notre cerveau d’un à deux ans 

Des enfants en bas âges, des angoisses nocturnes, du stress, une soirée un peu trop arrosée… Parfois, il est difficile de trouver le sommeil. Mais saviez-vous qu’une insomnie pouvait affecter le cerveau ? Explications… 

On a tous eu, au moins une fois dans notre vie, une période où le sommeil a été plus difficile à trouver. Mais que se passe-t-il au niveau du cerveau quand on ne dort pas, un problème qui toucherait actuellement 15 à 20 % des Français selon l’Inserm ? D’après une étude menée par la Sleep Foundation et relayée par la National Library of Medicine, faire une nuit blanche pourrait être la cause d’un vieillissement prématuré du cerveau.

Pour en arriver à ce constat, des chercheurs de l’université de Zurich  ont comparé les IRM de 134 volontaires sains dont l’âge est compris entre 19 et 39 ans. L’âge médian étant de 25,3 ans. Au total, 42 femmes et 92 hommes présentant des conditions de sommeil différentes se sont prêtés au jeu. Et ceux qui ont été privés de sommeil pendant 24 heures ont systématiquement présenté un vieillissement de leur cerveau d’un ou de deux ans par rapport aux sujets qui eux, ont dormi correctement.

Une perturbation du liquide céphalo-rachidien

Ce qui fait vieillir le cerveau prématurément quand une personne fait une nuit blanche, c’est une perturbation de la circulation du liquide céphalo-rachidien. Un liquide qui permet de nettoyer le cerveau des toxines. Mais ça n’est pas tout ! Une autre étude menée par des chercheurs italiens et publiée dans le Journal of Neuroscience certifie que le manque de sommeil peut également engendrer des perturbation au niveau de l’organisation des cellules. Ces dernières, qui sont censées « nettoyer » le cerveau durant le sommeil, s’attaqueraient aux synapses, ces zones de contact entre les neurones qui font circuler l’information. Inquiétant.

pexels-andrea-piacquadio-3807982

Un phénomène qui peut se résorber 

Heureusement, les constats effectués par les scientifiques sur le vieillissement du cerveau lors d’une nuit blanche sont réversibles grâce au sommeil de récupération. Ces derniers assurent qu’ « après une nuit de sommeil réparateur, l’âge du cerveau n’était pas différent de la valeur initiale ». Pas de panique donc si vous faites des nuits blanches occasionnellement. Il suffit simplement de bien dormir le lendemain pour que votre cerveau se régénère. Rassurée ?


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

2
Avatar de MaiaLea
5 septembre 2023 à 21h09
MaiaLea
Et je vous raconte pas quand nos enfants mettent des années à faire leur nuit...
2
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Santé

Caroline Receveur // Source : Capture écran Instagram Caroline Receveur
Santé

« J’ai quasi tout perdu » : Caroline Receveur témoigne des effets secondaires de sa chimiothérapie

1
En vacances, cette technique vous sauvera peut-être des punaises de lit.jpg // Source : Mainely Photois de Getty Images
Santé

Punaises de lit : coût du traitement, obligation de déclaration… une proposition de loi devrait bientôt voir le jour

Une femme atteinte de cancer dans une chambre. // Source : Thirdman de la part de Pexels via Canva
Santé

Une approche féministe du cancer pourrait sauver 800 000 femmes par an

2
ode-surdite-temoignage
Vis ta vie

Je suis sourd et je le vis très bien, merci

71
Source : Wikimedia
Santé

Quand l’infestation aux punaises de lit vire au cauchemar : « Mon lit est devenu un lieu d’angoisse »

18
Source : Canva
Santé

D’où vient « Octobre Rose » et pourquoi est-il primordial de se faire dépister ?

cancer-sein-idees-recues-reponses
Société

Cancer du sein : pourquoi 12 % des femmes en âge de se faire dépister ne l’ont jamais fait

8
illustration d'uterus
Santé

À 28 ans, sans enfant, childfree, j’ai réussi à me faire ligaturer les trompes. Voici comment !

168
Source : RDNE Stock project
Bien-être

D’après une étude, les relations sociales permettent de vivre plus longtemps

Source : Pexels / Michelle Leman
Santé

Un cancer du sein de mère en fille : j’ai été diagnostiquée de la maladie en plein deuil

4

La société s'écrit au féminin