Live now
Live now
Masquer
marieclaire_workin_moms
Parentalité

Ces cercles de parole et d’écriture pour jeunes mères vont vous faire le plus grand bien

05 nov 2021

Madmoizelle a regroupé pour vous des cercles féministes permettant partager votre expérience de mère, parler de ses joies, ses doutes, ses craintes, en toute bienveillance. Certains ont lieu IRL et d’autres en visio. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses !

Le post-partum et la maternité de façon générale ne sont pas forcément des périodes faciles. Entre les injonctions contradictoires, les difficultés physiologiques et psychologiques, la charge mentale, les pressions de toutes parts, les nouveaux parents ont souvent besoin de parler, d’écrire, de partager leur vécu.

Rien de tel alors dans cette période de grands bouleversements que de discuter avec d’autres mères et avec des professionnels !

C’est une initiative féministe qui ne date pas d’hier. Dans le domaine de la santé mentale, ces cercles existent depuis longtemps. Par le passé, le MLF (Mouvement de libération des femmes) a voulu, dès sa création en 1970, réserver certains de ses groupes de discussion uniquement aux femmes en s’inspirant directement des ouvrières nord-américaines du 19e, qui se rassemblaient en assemblées générales, non-mixtes, pour traiter des questions qui les concernaient.

Selon Anaïs Le Brun-Berry, de l’association Parents et Féministes :

« L’expérience montre qu’il est utile que la parole se libère dans un cadre sécurisant, bienveillant, sans jugement ni injonction, entourée de personnes qui partagent un vécu ou se questionnent, en l’occurrence des femmes libérées de la présence d’hommes pouvant freiner voire bloquer leur parole. Donc oui, c’est clairement une initiative féministe, qui s’inscrit dans une tradition féministe, de libération de la parole. »

Voici une sélection de cercles sorores et bienveillants autour de la maternité.

L’atelier des mères

Mère depuis décembre 2020, et ayant vécu un post-partum très compliqué (elle a eu une pancréatite à cause de sa césarienne), Alice Legendre a créé un compte Instagram sur le post-partum.

Ayant étudié durant ses études la création littéraire et ayant senti avec son compte de plus en plus suivi que les mères avaient besoin de parler, d’écrire dans un contexte safe, elle s’est lancée et a créé l’Atelier des mères en mars 2021.

Ces cercles de parole et d’écriture pour jeunes mères vont vous faire le plus grand bien

C’est quoi ?

Voici le programme annoncé par Alice Legendre elle-même :

« On se réunit via Zoom, je vous lis des textes, je vous fais écouter des voix, je vous propose des exercices d’écriture, on parle, on lâche tout, on pleure parfois (souvent ?), on rit aussi, on s’aide, et on ose dire ce qui va, ce qui va pas, les joies, les peines, les doutes, les colères, la fatigue. »

On parle aussi de féminisme dans les ateliers. Les participantes sont invitées à étudier des textes de féministes comme Mona Chollet ou Manon Garcia. Les ateliers sont maintenant thématiques mais les thèmes sont assez larges pour laisser un champ d’écriture assez large, et parfois les thèmes sont « surprise ».

Comment participer ?

Les ateliers ont lieu toute la semaine, sauf le vendredi et le samedi. Chaque mois, Alice Legendre envoie un planning et les mères s’inscrivent aux thèmes qui leur plaisent. Ça se passe en visio. Pour la contacter, vous pouvez passer par Instagram.

Le prix est sur donation, à partir de 10 euros. Chaque atelier dure une heure trente. La plupart des participantes sont des jeunes mères avec des bébés de quelques mois mais il y aussi des mères d’ados, ce qui est hyper intéressant pour le partage d’expériences.

Parents et féministes

Les créatrices de l’association Parents et Féministes, qui a deux ans, sont parties d’un constat et de leur expérience personnelle :

« Une expérience de solitude, d’isolement et de plongée soudaine dans des inégalités de genre rendues plus criantes, plus visibles et vécues de manière encore plus injuste par le fait de devenir mères. Il y avait un besoin urgent de paroles et d’analyse. Et d’actions concrètes, de terrain, au plus près des femmes et de leur vécu. »

Ça consiste en quoi ?

Les cercles de parole sont animés par des membres de l’association, formées à l’écoute active et bienveillante. Les participantes sont mères, soit jeunes mères en post-partum, soit mères d’enfant préscolarisés. Le programme inclura bientôt des cercles de parole thématiques pour accueillir d’autres publics, notamment des femmes enceintes, des mères d’enfants plus âgés mais aussi des pères.

Comment participer ?

Ces cercles de parole sont gratuits, donc accessibles à toutes. Ils sont pour le moment organisés à Rennes et à Paris, une fois par mois, pour mères uniquement (en non-mixité). Voici les prochaines dates organisées :

  • À Rennes, maison de Quartier La Touche, 6 rue du Cardinal Paul Gouyon les 18/11 (10h-12h), 14/12 (14h-16h), 22/01 (10h-12h), 24/02 (10h-12h). Inscription obligatoire.
  • À Paris, au Super Café, 16 rue de Fontarabie, Paris 20e, les 25/11 et 16/12 de 19h à 21h, inscription obligatoire ; à la Cité Audacieuse, 9 rue de Vaugirard, Paris 6e (métro Odéon, lignes 4 et 10) le 19/11 de 13h30 à 15h30, inscription obligatoire.

Les Flux

À la base, Les Flux sont un collectif attaché à la réappropriation des savoirs gynécologiques et à l’auto-observation. Il leur a semblé que les bouleversements induits par la grossesse et la parentalité, et de manière plus générale cette bascule de statut aux mains du corps médical et sous l’œil de la société méritait qu’on en parle : offrir des espaces de parole sur ces sujets à donc été la suite logique de ce constat.

Pour Les Flux, les femmes sont seules aujourd’hui.

« Elles le sont dans la société, où la cellule familiale nucléaire prime sur toute autre organisation, elles le sont dans les grandes villes, très fréquemment hostiles aux tout-petits, elles le sont dans des territoires dans lesquels les ressources et l’éloignement sont des préoccupations majeures, elle le sont socialement puisqu’avoir un enfant est une expérience difficilement partageable, et elles le sont dans leurs couple où très souvent le partenaire se défausse. »

Ça consiste en quoi ?

Ces cercles de parole sont également des cercles de présence : les expériences ne sont pas par essence comparables, parce que la grossesse, son désir ou la parentalité sont arrivés, mais elles peuvent parfois l’être, et elles méritent d’être partagées. 

Ces espaces sont animés par deux facilitatrices par cercle, pour mieux accueillir la parole, prendre le relai sur la distribution du temps et être bien attentives au bien-être des personnes. Elles encouragent toutes celles qui, ayant assisté à un cercle de parole, souhaitent en organiser par la suite. Ce sont des espaces qui appartiennent à toutes.

Comment participer ?

Les Cercles de parole ont lieu en présentiel (pré-Covid) et en visio (depuis). Cela fonctionne très bien ainsi. Les dates sont annoncées sur le site, dans la newsletter des Flux, sur Facebook et Twitter ; l’inscription est gratuite et dans la limite des places disponibles. 

Loma Club, de Josepha Raphard

Avant, Josepha Raphard était attachée de presse dans la musique, puis en parallèle elle avait réalisé deux séries documentaires : MEUFS et MÈRES. Jeune mère, elle a ensuite créé le Loma Club, parce qu’elle aurait rêver d’en faire partie.

Ça consiste en quoi ?

Il s’agit d’un club de parole privé autour de la maternité, de groupes avec quelques femmes qui ont un profil similaire au sien. Il y a aussi des sessions à thème : la reprise du travail avec l’allaitement, la sexualité, élever un garçon, devenir mère quand on a des rapports compliqués avec la sienne, la grossesse…

Ont lieu aussi des partages de contacts et d’expériences : « contacts de gynéco, avis sur une marque, conseils sur la nourriture, conseils pour un trajet en voiture… »

Comment participer ?

Chaque session du Loma Club est au prix de 23 €. Les groupes de parole s’effectuent sur Zoom et durent une heure. Vous pouvez contacter Josépha Raphard : [email protected].

Comme on le dit souvent, il faut un village pour élever un enfant, alors n’hésitez pas si vous avez besoin de compagnie !

À lire aussi : Comment devenir pote avec les autres mères du parc plutôt que vous faire chier près du toboggan

En une : Working Moms (© Netflix)

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Parentalité

Parentalité
kidbook

Voilà pourquoi les livres papier sont mieux pour les enfants que les ebooks

Camille Abbey

03 déc 2021

5
Parentalité
img_jeux_selection_mobile(2)

6 jeux de société parfaits pour les moins de 4 ans

Manon Portanier

03 déc 2021

2
Daronne
girlsbaby

Comment garder ses amies quand elles font des enfants ?

Deborah Liss

02 déc 2021

Règlement de comptes
Sarah

Sarah et son mari, 3200€ par mois pour 4 : « J’ai un rapport… compliqué à l’argent »

Camille Abbey

02 déc 2021

2
Daronne
befeminist

Maternité, secrets… faut-il aller voir Madres Paralelas, le dernier Almodóvar ?

Camille Abbey

01 déc 2021

Grossesse
christine-quinn-pregnant-baby-shower-1638201031999

Il faut qu’on parle de la maternité selon Selling Sunset

Camille Abbey

30 nov 2021

Daronne
photo-habits 2

Mon enfant aime les vêtements moches, je le laisse faire ?

Chloé Genovesi

29 nov 2021

7
Parentalité
Template image seule

Un cahier de coloriage anti-sexiste avec du Pénélope Bagieu dedans ? Vous ne rêvez pas, c’est réel !

Camille Abbey

29 nov 2021

Bons plans
beaba_babycook_neo_le_robot_cuiseur__170017_principale

Les grands classiques de la marque Béaba sont à prix cassés pour le Black Friday

La Rédaction

26 nov 2021

Parentalité
deuilperi

Les enfants nés sans vie pourront enfin avoir un nom de famille, après un vote au Parlement

Camille Abbey

26 nov 2021

Pour les meufs qui gèrent

1 2 3 4 5 6 7 8 9