Live now
Live now
Masquer
bd-enfants-presidentielles
Société

Prézizidentielle, la BD révélatrice sur ce que les enfants disent des présidentielles 2017

30 mar 2017
Une chercheuse et une auteure BD sont allées à la rencontre d’enfants de primaire pour savoir ce qu’ils pensent de l’élection présidentielle. Le résultat, en dessins, s’intitule Prézizidentielle !

On dit souvent que la vérité sort de la bouche des enfants. Ce n’est peut-être pas tout à fait vrai, mais une chose est certaine : ils disent souvent tout haut ce que leurs parents pensent tout bas !

Et en ces temps de campagne présidentielle, il peut être particulièrement intéressant de s’intéresser à ce que des jeunes âgé•es de 7 à 11 ans pensent de cette élection.

Julie Pagis, chercheuse au CNRS qui mène une enquête sur la politique et les enfants, s’est associée à la dessinatrice de BD Lisa Mandel.

Ensemble, les deux femmes se sont rendues dans une école située en banlieue parisienne pour discuter de politique avec des CE1 et des CM2.

Et le résultat est une bande dessinée, nommé Prézizidentielle, à la fois drôle, touchante… Et parfois un peu effrayante.

Prézizidentielle, une BD qui montre ce que les enfants pensent de l’élection

prezizidentielle

Pour accéder au projet Prézizidentielle, cliquez ici 

On demande aux enfants ce qu’ils pensent des candidat•es, de l’affaire Fillon ou encore du Grand Débat organisé par TF1.

Dans leur tête, beaucoup de notions semblent floues. D’ailleurs, nombreux•ses l’avouent avec fierté : ils/elles aiment un•e candidat•e parce que leurs parents ont dit qu’ils l’aimaient… Et c’est tout.

Et puis quelle mesure ces jeunes prendraient-ils/elles s’ils/elles étaient président•e ? Une fille propose de créer une boîte de nuit, un garçon semble lui obsédé par l’idée de mettre des caméras partout afin de lutter contre l’insécurité.

Au fil des pages, je me suis amusée, j’ai été touchée et j’ai parfois eu un peu peur pour les élections à venir.

Je ne suis pas toujours d’accord avec ce que disent les enfants et ce n’est pas grave. Ce qui m’embête un peu plus, c’est que ce qu’ils et elles disent, c’est ce que leurs parents pensent.

Et que c’est bien les parents qui voteront. 

À lire aussi : Rencontre avec Nina, qui sillonne la France pour « Le Verre Politique »

Les Commentaires
6

Avatar de Tricoti-tricota
31 mars 2017 à 13h05
Tricoti-tricota
@Gazpacho Pas de soucis, merci d'avoir fait la remarque car j'ai probablement pas été assez explicite à ce propos!
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Société

george-chandrinos-bv0ZMB6Nn1g-unsplash
Ecologie

« Fournaise : à la recherche d’une ville vivable » est le documentaire pour contrer l’éco-anxiété

Bons plans
Sponsorisé

Coque et écran de protection : comment prendre soin de son téléphone sans se ruiner

Humanoid Native
jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

charl-folscher-0d3sN22lH0c-unsplash
Société

Une femme sur trois de moins de 35 ans se demande si elle subit des violences au sein du couple

Camille Lamblaut

25 nov 2022

4
amandiers
Pop culture

Au nom de la présomption d’innocence, Valeria Bruni-Tedeschi a protégé Sofiane Bennacer malgré les plaintes pour viol

Maya Boukella

25 nov 2022

5
emile darai manifestation nous toutes violences gyneco – MLC
Société

Accusé de violences gynécologiques, Emile Daraï a été mis en examen

Maëlle Le Corre

25 nov 2022

luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

justice-francaise-protege-les-violeurs-pancarte-manifestation-paris-nous-toutes-2021
Société

Justice : les victimes de violences sexuelles continuent de payer le prix fort

Maëlle Le Corre

25 nov 2022

1
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Société

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

WhatsApp Image 2022-11-24 at 18.06.52
Société

Isabelle Rome : des objectifs ambitieux, mais toujours plus de violences faites aux femmes en 2022

assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2

La société s'écrit au féminin