Live now
Live now
Masquer
arreter-pilule-temoignages-reportage
Actu mondiale

Les femmes qui arrêtent la pilule au cœur d’un reportage disponible en replay

Arrêter la pilule, ça tente de plus en plus de femmes jeunes et nullipares. Le reportage Génération « No Pilule » leur est consacré !

Regarder Génération No pilule en replay

Génération No pilule a été diffusé ce samedi 24 mars sur Téva.

Vous pouvez le regarder en replay sur 6play, moyennant un abonnement à la chaîne au prix de 1,99€ par mois !

Le 23 mars 2018

Ça fait des années que j’ai arrêté la pilule.

Je suis d’abord passée par l’implant contraceptif, puis j’ai eu une phase sans contraception (j’étais célibataire, je ne chopais pas beaucoup, et toujours avec préservatif), et à présent j’ai un DIU cuivre.

Les femmes qui arrêtent la pilule au cœur d’un reportage disponible en replay

Me passer des hormones si je le pouvais (je n’étais pas sûre que mon corps réagirait bien), ça m’est apparu comme une évidence.

Il faut dire que je n’ai pas de problèmes d’acné, pas de règles hyper douloureuses à atténuer voire supprimer… J’ai eu de la chance : le DIU est très bien toléré, mes cycles sont normaux, avec des crampes mais rien d’insurmontable.

J’en profite pour vous rappeler que si vos règles vous font mal au point de devenir handicapantes, vous pouvez consulter ! Ce n’est pas « normal » de souffrir.

Pourquoi les jeunes femmes disent « non » à la pilule

Autour de moi, de nombreuses femmes qui, comme moi, n’ont pas eu d’enfants (certaines en veulent à l’avenir, d’autres non) et sont plutôt jeunes, se détournent de la pilule.

Leurs raisons sont diverses.

Certaines privilégient une contraception sans hormones par conviction (« plus c’est naturel mieux c’est »). D’autres ont été effrayées par les diverses discussions autour des dangers de la pilule.

D’autres encore ont découvert, après des années, que des choses qui les dérangeaient (prise de poids, baisse de libido…) étaient dues à la pilule, et n’étaient pas « normales » pour elles.

Quand on prend une contraception hormonale depuis son adolescence, eh bien… on ne sait pas comment fonctionne notre corps une fois adulte. On peut prendre pour acquises des choses qui sont en réalité des effets secondaires de la pilule.

Cela dit, parmi mes amies, nous sommes une minorité à avoir choisi le DIU cuivre, qui effraie encore pas mal de monde et n’est pas toujours bien supporté. La plupart sont au préservatif, ou utilisent une autre contraception hormonale.

Génération « No pilule », un reportage sur le sujet

Ce samedi 24 mars à 20h50, Téva diffusera Génération « No pilule », un focus sur ces jeunes femmes qui disent adieu à la pilule.

« Autorisée depuis 50 ans dans notre pays, la pilule séduit de moins en moins. 1 million et demi de Françaises ont même carrément renoncé à la prendre depuis 10 ans.

Nous avons mené l’enquête pour comprendre les raisons de ce revirement. »

Dans la bande-annonce, l’une des jeunes femmes dit que « la pilule, ça sera bientôt du passé ».

Je n’en suis pas si sûre, car ça reste une contraception qui convient à énormément de femmes ! Ce que j’espère, c’est surtout que les ados seront mieux informées sur les différentes options s’offrant à elles.

À lire aussi : Tout savoir sur la contraception, quand tu débutes ta vie sexuelle

Et que les avancées au niveau de la contraception masculine permettront à tous et toutes de prendre en main leur corps, leur sexualité et leurs envies, ou non-envies, de conception.

En attendant, rendez-vous le samedi 24 mars à 20h50 pour Génération « No pilule », sur Téva !

À lire aussi : Pilule et cancer : comment décrypter les « selon une étude » alarmistes ?

Les Commentaires
20

Avatar de cleobulle
20 avril 2018 à 11h53
cleobulle
de retour par ici pour raconter ma life

J'ai eu mon rdv avec mon gynéco et je dois avouer que j'ai été faible face à la tentation ^^ j'étais partie avec l'idée du DIU en cuivre mais quand il m'a dit qu'il y avait de bonnes chances que mes règles disparaissent avec l'hormonal.... J'ai craqué
En même temps tous les mois c'est 'enfer dans mon ventre et mon dos, je ne peux pas me tenir droite les premiers jours tellement j'ai mal et ma collection de bouillottes va devenir indécente à force....
Et puis ce n'est "que" pour 5 ans, je verrais bien comment ça se passe et si ça ne me va pas je change de nouveau =) mais comme je veux croire que ça va bien se passer, ça ira
1
Voir les 20 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

Sport
josh cavallo coming out adelaide united

« Je suis footballeur et je suis gay » : le sportif australien Josh Cavallo fait son coming out et c’est historique

Maëlle Le Corre

27 oct 2021

Société
Des-podcasts-pour-comprendre-comment-aider-les-personnes-intersexes-1

Trois podcasts pour comprendre l’intersexuation et soutenir les personnes intersexes

Anthony Vincent

26 oct 2021

Parentalité
couple-echographie

Faire porter obligatoirement à un enfant le nom de son père en premier, c’est discriminatoire, juge l’Europe

Camille Abbey

26 oct 2021

7
Actu mondiale
Kim-Kardashian-et-le-sarcophage-pillé

Comment Kim Kardashian a aidé à retrouver un sarcophage pillé (c’est très réel)

Anthony Vincent

22 oct 2021

Actu mondiale
keep-abortion-lega-vert

Grande nouvelle : l’avortement vient d’être légalisé au Bénin !

Eva Levy

22 oct 2021

2
Actu mondiale
brian-laundrie-affaire-gabby-petito

Recherché dans l’affaire Gabby Petito, son petit ami Brian Laundrie a été retrouvé mort

Maëlle Le Corre

22 oct 2021

Politique
Paris-Hilton-signe-une-tribune-dans-le-Washington-Post-contre-les-violences-en-pensions-privées-pour-enfants-turbulents

Violentée par le système éducatif, Paris Hilton lutte pour que ça n’arrive plus à d’autres

Anthony Vincent

21 oct 2021

3
Actu mondiale
IVG-Pologne

Un an après, sans surprise, les Polonaises pâtissent de se voir privées d’accès à l’IVG

Eva Levy

20 oct 2021

Psychologie
Ariana Grande

Le très généreux geste d’Ariana Grande pour la Journée mondiale de la santé mentale

Eva Levy

13 oct 2021

Travail
grinko y unsplash – travail

L’Espagne tente la semaine de 4 jours, allez vamos on déménage

La société s'écrit au féminin